Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 10:58

Bienvenue sur Yoga et compagnie

Pratiquer le Yoga à Bruxelles: Proximité Montgoméry :  C'est ici :  http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

  ☼  

Atelier : Yoga inter-actif  

 

Le concept de cet atelier est de joindre, après un mini cours de Yoga pour la mise en condition physique et le recentrage, une pratique spécifique et complémentaire au Yoga, selon un thème.    

                                               

 

Exemple  de thème Toucher conscient. 

 

                                         Voix, Son et chant sanskrit.  

 

                                                          Mouvement et méditation.

 

                                                                      Yoga Nidra et lâcher prise.

 

 

Atelier du Toucher conscient.

C'est ici

Mars - Avril -  Mai

Invitation à une détente profonde et au lâcher prise.  Exploration du lien à notre environnement, à l’autre,                  à soi, par le sens du toucher.                                                                                                  

yoga interactif : Thème " Toucher conscient "

Le Yoga a un compagnon de route presque indissociable en Inde, c’est l’Ayurvéda.  Celui-ci   utilise abondamment le massage avec des huiles  médicinales, pour soigner le corps et l’âme.   Nous n’allons pas utiliser ce massage thérapeutique particulier de spécialistes.   Nous allons utiliser le sens du toucher pour prendre soin  de nous-même et de l’autre.  Cela tout le monde peut l’apprendre et le pratiquer aussi en famille, moyennant quelques apprentissages de base.

yoga interactif : Thème " Toucher conscient "

  Les techniques que nous pratiquerons :

Relaxation coréenne. Digitopuncture/Shiatsu. Travail dans l’esprit  ‘du corps que l’on est’ selon l’enseignement de K. Graf Durchkeim.  Ce n’est pas du massage. Nous n’utilisons pas d’huile, et nous gardons nos vêtements.  

Objectif :

La détente profonde va nettoyer nos cellules et nos organes en profondeur.  Les techniques et exercices  proposés sont à la portée de tous, permettent à chacun de les pratiquer ensuite chez soi.  Nous travaillons sur des tapis, au sol.  

 

yoga interactif : Thème " Toucher conscient "

Pourquoi ?

Dans notre société, le toucher est le sens « interdit », un ‘sens’ délaissé.  Pourtant, il ne viendrait pas à l’individu l’idée de se bander les yeux pour se priver de la vue ou de se boucher les oreilles pour se priver de l’audition. 

On ne se touche plus avec bienveillance et empathie. Dommage.  Car le contact physique ( sans aucune intention ou connotation sexuelle) est peut-être le plus essentiel.  Il est en lien avec nos qualités du cœur, selon le Yoga.  En effet, la tradition nous dit que le chakra du cœur est en relation avec le sens du toucher.

Le toucher nous éveille à une dimension oubliée de nous-même, qui dissout nos tensions et nos soucis parasites. 

Un nourrisson ne peut se développer correctement  que s’il est touché avec bienveillance  et amour, chaque jour. 

Le toucher est le premier langage du  petit être.

yoga interactif : Thème " Toucher conscient "

☼ ☼ ☼

Trois techniques de toucher sont utilisées et enseignées. 

1) La relaxation Coréenne selon J.B. Rishi

2) La digitopuncture/Shiatsu

3) L'approche du 'corps que l'on est', (différent du 'corps que l'on a' ),

    selon K.G. Durckcheim.

 

☼ ☼ ☼

 

La pratique du toucher conscient  nous ouvre à notre dimension intérieure de tranquillité tout en soignant naturellement nos blessures  et manques internes, refoulés dans notre inconscient.

 

Toucher le corps avec bienveillance, c’est aussi toucher notre âme.   Le toucher nous reconnecte directement à la force de Vie qui nous habite.  Il est lien avec l’autre au-delà du verbal et  connexion instantanée avec soi-même.   Antistress assuré.

 

C'est une pratique qui génère naturellement paix intérieure et sérénité dans l’instant présent. 

 

Je me rappelle, un ados de 17 ans, en milieu scolaire, qui me disait en fin d’année « C’est étonnant ce qui se passe depuis qu’on fait de la relaxation avec partenaire, je sens que dans notre groupe, il y a une profondeur de relation entre nous, une amitié, même sans parler, c’est tout nouveau et c’est super. »

 

 

Pour qui ?

Pour celles  et ceux qui ont envie de prendre un peu de recul.       Se recentrer.  Se ressourcer. Découvrir.  Se sentir vivre.

Pour ceux qui ont une activité professionnelle relationnelle : Enseignant, animateur....  

 

Apporter :

Tenue souple et confortable.  Eventuellement, un tapis personnel pour que ce soit plus confortable.  Couverture légère ou grand essuie de bain.  De quoi écrire pour prendre éventuellement quelques notes.

 

Les dates : 

....

Samedi 13 Mai de 17 h à 19h

Les autres dates vont suivre...

Chaque atelier est indépendant des autres.   

 

Salle de Yoga :

Yoga Atelier du Silence asbl -

Avenue des Mimosas, 37 -  

1150 Bruxelles. 

(Proximité Montgomery) 

Métro Pétillon.  Bus 36  

 

Contact - Renseignement :

02-735-62-22

atelierdusilence@gmail.com

 

 

 

 

Repost 0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 15:47

Bienvenue sur Yoga et compagnie

"A quoi cela sert-il de multiplier les moyens de communications, si c'est pour oublier de communiquer avec soi-même. ...Et avec nos  proches.                                                 ( Dr Jacques Vigne - Yogi, vivant en Inde depuis plus de 20 ans)

☼☼☼

Pratiquer le Yoga à Bruxelles: Proximité Montgoméry :

clic ici : http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

Atelier de méditation en week-end : ici :  http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-meditation-et-yoga-dates-horaires-ete-2013-117409967.html

☼☼☼

Ci-dessus, vidéo avec Christiane Singer, écrivaine aux propos bienfaisants, pétillants, aimants et pertinents.  Quelle femme 'vivante' !  De quoi remonter le moral ou le maintenir au beau fixe.  Interviewée par le CICNS –

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=E-kdo-WalG8  -

« ... Toute société vit dans une hypnose socialement programmée !...On est là-dedans.. ! ...  »  « ... Je suis étonnée du pouvoir de cette révolution douce,  sans aller en guerre... »  « ... C’est une puissance de liberté colossale, mais l’homme ne veut pas la liberté ! .... » (Christiane Singer)

Ci-dessous : À diffuser pour plus de fraternité et d’amour dans notre monde ...

Très beau texte, (sans esprit de vengeance), belles paroles, d'un musulman, Mohamed El Bachiri,  vivant à Mollenbeek, qui a perdu son épouse dans les attentats de 2016 en Belgique.  (Nous constatons ainsi que les musulmans sont aussi victimes du terrorisme !) Poésie, espoir, et main tendue vers les ‘autres’, malgré son malheur, c'est l'amour qui  le maintien debout, dit-il.

 

En Français, avec traduction en Neerlandais

   

Contre la terreur : Tous ensemble , solidarité. Prenons soin l'un de l'autre.

Marche à Bruxelles contre la terreur, en Février 2017....

pour la solidarité entre les communautés, les religions, la laïcité... .Vision partagée par la plupart des hommes qui pense et comprenne avec le cœur...  https://www.youtube.com/watch?v=qx0zSg817XM

Un monde meilleur

                 ne peut venir

         que d’individus meilleurs et plus conscients.

 

☼☼☼    ☼☼☼   ☼☼☼   ☼☼☼   ☼☼☼   ☼☼☼   ☼☼☼  

«

Nous négligeons souvent la conscience de notre corps par manque d’intérêt.  Nous nous logeons alors dans des sensations habituelles, et nous passons à côté de certains schémas corporels non connus, non visités, inscrits dans l’écorce de notre cerveau, le cortex.  Ils ne nous parlent plus, parce que nous ne les interrogeons plus.

Nous sommes tendus vers un but, (extérieur) en négligeant tout ce qui n’est pas lui.  Or, le propos de la vie, est de vivre à chaque instant. 

Etre conscient de la sensation de sa propre structure corporelle permet de comprendre son fonctionnement,  permet de se rendre compte que nous ne fonctionnons que par schémas,  par conditionnements, par trop d’efforts volontaires contraires à la vie, et par un mauvais emploi de notre système neuromusculaire. 

Si nous en prenons conscience, et si nous restons à l’écoute de ce qui se passe en soi, nous constatons un lâcher prise des anciens schémas.  

Alors, le corps se libère petit à petit des emprises du passé et des inhibitions inscrits dans le cortex ;  il retrouvera son intelligence originelle.

Maitriser le corps en lui faisant la guerre, le violenter par des efforts trop intenses et répétés, n’est pas dans l’esprit du Yoga.  Par contre en écoutant les besoins vitaux de notre corps, nous faisons la paix avec lui.

 Si on laisse surgir la sensation, sans vouloir la façonner, le corps s’éveille dans sa propre substance semblable à la montée du jour après la nuit et il apparait en nous dans notre clarté. »  Jean Kein.

Extrait du livre ‘A l’écoute de Jean Klein.’ - De Nina Klein, édition Almora.

Jean Klein (1912-1998) - Jean Klein était yogi et transmetteur.  Il était aussi musicien, violoniste, artiste.  Sa fille Nina, comédienne, apporte dans son livre, son témoignage.

 

 

 

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 12:49

Bienvenue sur Yoga et compagnie

"A quoi cela sert-il de multiplier les moyens de communications technologiques, si ceux-ci nous font oubliés de de communiquer avec nous-même...Et avec nos proches."                                                                                                                              ( Dr Jacques Vigne - Yogi, vivant en Inde depuis plus de 20 ans)

☼☼☼

Pratiquer le Yoga à Bruxelles: Proximité Montgoméry :

clic ici : http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

Atelier de méditation en week-end : ici :  http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-meditation-et-yoga-dates-horaires-ete-2013-117409967.html

☼☼☼

A écouter en boucle tellement c'est beau et vibrant :

Quelle que soit la langue et la culture, c’est un cri du cœur : Alleluia. 

Mes impressions en écoutant ce chant : Un chant dans le désert,  face à l‘infini qui nous dépasse infiniment.  Un cri  qui appelle la guérison de nos âmes divisées et déchirées, un cri qui  appelle la Vie.   La Vie qui se cherche dans nos déserts intérieurs.  La Vie  qui ne se voit pas, tellement elle est discrète.   Tellement elle est  simple et humble.   Victoire de la Vie sur la haine,  victoire de la Vie sur ce qui est mort en nous.  Ce chant interprété avec finesse et créativité, par 5 jeunes chanteurs est émouvant.   Bravo à eux.  Attention, ce chant  peut toucher  le cœur.   (Cerveau rationnel  s’abstenir !)

 

 Il faut que le noir s’accentue pour que la première étoile apparaisse.’

  Christian Bobin.  

☼☼☼

Réfléchir, c'est résister au mal et au ‘nocif’ inconscient qui nous inonde et nous ronge.

« Toute société vit dans une hypnose socialement programmée ! » a dit Deepack Chopra......

« On est là-dedans ! ... Je suis étonnée du pouvoir de cette révolution douce, intérieure, sans aller en guerre.." A dit un jour Christiane Singer.

Le changement  vers le Bien viendra de nous, de la base, de l’être humain, vivant, lorsqu’il  retrouvera l’intelligence du cœur,  l’œil de la sagesse, la simplicité de la joie  de vivre. 

Vidéo d’espoir pour la Paix dans le monde, interprétée par "Yael Deckelbaum".         Une grande marche impressionnante, de toutes les femmes du Monde, de toutes races, de tous âges, de toutes confessions.  Seul l'Amour entre les Peuples triomphera un Jour du Mal. 

Seul l’amour entre les peuples triomphera un jour du Mal.

« Quand on n’a pas souffert, ou qu’on ne veut pas voir ses  souffrances et fragilités humaines, on ignore la réalité de notre intériorité.  On vit dans une sorte de superficialité fade, passagère,  finalement insatisfaisante.  On ne connaît pas ses besoins profonds, ceux de l’âme. Et quand on ne connaît pas ses besoins profonds, simples et véritables, on vit à côté de soi-même.  Alors, on cherche partout, en vain, au dehors de soi, l’Eldorado.         Mais il reste toujours en soi un manque à combler qui ne se comblera jamais, si je n’y porte pas,  une attention bienveillante.  (Jean Klein – musicien et Yogi - Voie de la non dualité)

☼☼☼

 

« Inutile de sombrer dans la morosité. 

    Un monde meilleur  provient  d'individus  meilleurs. » 

 

☼☼☼

Douche nasale :   Rhume - Sinusite ?

C’est l’époque pour ressortir son lota. Voici les infos pour celles et ceux qui ne connaissent pas.  Je m’en suis servie deux à trois fois par jour, cette dernière semaine, par nécessité, avec beaucoup de bienfaits.

Comment ? Ici : http://ludmilladebardo.com/sites/default/files/mode-emploi/Mode%20emploi%20lota.pdf

☼☼☼

Le maître yogi qui fait trembler l’industrie des cosmétiques, en Inde :  

Il y a du changement dans les consciences, même si, bizarrement, on en entend pas parler !

clic ici :https://www.santenatureinnovation.com/le-maitre-yogi-qui-fait-trembler-lindustrie-des-cosmetiques/#comments

☼☼☼

 

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 14:28

Bienvenue sur Yoga et compagnie

"Quelle utilité de multiplier les moyens de communications, si ceux-ci nous empêchent de communiquer avec nous-même"  

( Dr Jacques Vigne - Devenu yogi, vivant en Inde depuis plus de 20 ans)

 ********************************************************************************

Pratiquer le Yoga à Bruxelles: Proximité Montgoméry : clic ici : http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

Atelier de méditation en week-end : ici :  http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-meditation-et-yoga-dates-horaires-ete-2013-117409967.html

***************************************************************************************************************

Newsletter : 

Une vidéo importante, parce que prendre soin de son corps et de son esprit, est chose essentielle dans l'esprit du Yoga, et dans l'esprit de plus en plus de personnes,  qui choisissent de mieux comprendre, au delà des autoroutes bruyantesd'une information unilatérale, ou d'une pub qui a le droit de mentir.

Voyez plutôt cette vidéo fort intéressante. Il y a de quoi faire quelques réajustements dans sa propre vie.

Vous pouvez la voir ici,  https://www.youtube.com/watch?v=6ghqGPFPpwo -  si la vidéo ci-dessous ne la donne pas :

 

 

Psychiatrie & hindouisme (et Yoga) avec Jacques Vigne :

Une émission audio, sur You tube ( voir plus bas) que j’ai trouvée fort intéressante.                                  Pour celles et ceux que le sujet intéressent.    Interview de Michel Cazenave.  

Méditation serait-elle synonyme d'auto guérison ?  Pratique chamanique populaire  en Inde – Groupe de thérapie par la transe en France : Effets thérapeutiques – Les techniques dynamiques de transe et danse stimulent le système nerveux sympathique,  les techniques  plus passives de relaxation,  méditation, stimulent le système nerveux parasympathique.  Dans les deux cas, il y a des états modifiés de conscience avec effets thérapeutiques positifs.  Après la transe, le danseur tombera épuisé, et après avoir forcé le sympathique,  il y aura une réaction du parasympathique,  et là il aura un état de relaxation profonde, sorte de méditation spontanée. (...)  -

 

Au fond de nous, nous avons une Présence  de quelque chose de supérieur à nous, de transcendant à nous ( ...) C’est l’idée du Soi, d’après la psychologie spirituelle de l’Inde. Le Soi est au-delà des calculs  limitants de l’ego.  (...)  -                                  Mystique en Occident, en Orient.   Einstein disait, « il n’y a pas de plus grande joie que la compréhension. » (...)   Mariage intérieur, féminin-masculin. (...)  -                       la voie du milieu ce n’est pas d’être gris, entre le noir et le blanc, c’est  aller au-delà des contradictions  et des opposés. 

Rien ne presse... !

Voilà 3 mots bien appropriés pour notre monde : Rien ne presse... !  

« J’ai tout mon temps pour chaque chose »    (Sankalpa Yogique.

Si je réfléchis un peu plus aux causes de la  course effrénée et du surmenage de notre époque,  je pense  à un verset des  yoga sutra de Patanjali ( II-3 ) :                                                   « Les causes de la souffrance sont l’aveuglement, le sentiment de l’ego, le désir de prendre, le refus d’accepter, l’attachement. »   A méditer.                                                                          Nous croyons toujours que ce sont les autres, ou les situations de vie qui nous font souffrir. Croyant cela, nous devenons impuissants, victimes, passifs.   Si je comprends que c’est moi-même (les parties de moi inconscientes) qui crée les situations de vie que je vis, (positives et négatives) je reprends alors  mon propre pouvoir de vie en main.  Ce faisant, je brise alors une part de mon aveuglement,  j’arrête de juger les autres,  j’accepte ce que je vis,  je ralentis le rythme de mon avidité, j’abandonne l’attachement pour des choses futiles éphémère.  Je vais à l’essentiel de la vie.  Alors là,  je suis à même de gouter au mouvement de la vie de l’instant telle qu’il est.  Gratitude.   « Rien ne presse ! »   Véronique.  

☼☼☼

Rien ne presse

 « Lorsque, vivant dans la Forêt Noire, nous croisions K. Graf Dürckheim sur le chemin qui traverse le village, il s’arrêtait et, avec un sourire malicieux, il nous disait : « Rien ne presse... ».  Rien ne presse !
Lorsqu’il est arrivé au Japon, ce qui a fasciné Graf Dürckheim, au point de l’écrire dans une des premières lettres adressées à sa famille, est le fait que les maîtres zen qu’il rencontrait lui donnaient l’impression « d’avoir toujours infiniment de temps intérieurement ».
La maturité de l’être humain – qu’il soit japonais ou français – se révèle dans le calme intérieur avec lequel l’homme accomplit une action ; une manière d’être qui, où qu’il aille et quoi qu’il fasse, ne laisse pas place à la précipitation
.
L’immaturité du corps qu’on est (IchLeib ; Je suis corps) se manifeste dans un état d’être tendu et dans le besoin obsessionnel d’aller vite et de tout faire vite.                               Cette addiction à la vitesse témoigne que l’être humain est identifié au niveau d’être qu’est son ego et qu’il n’est plus en contact avec sa vraie nature, sa propre essence.

La tyrannie de la vitesse conduit à une manière d’être qui apparaît à certains comme étant inéluctable et ... normale.  Quelqu’un me disait dernièrement : « Mais, Monsieur, tout le monde court aujourd’hui ; c’est l’époque à laquelle nous vivons qui veut ça ! ».

 
Ah oui ?...  Etre en chemin ce n’est pas se contenter ou se sentir obligé de faire comme ... tout le monde ;  ce n’est pas rester conditionné à l’esprit du temps et se bourrer de médicaments afin de continuer à vivre d’une manière sotte sans plus ressentir les symptômes de cette manière absurde de vivre.
Rien ni personne ne peut m’empêcher de marcher tranquillement de la salle de bain à la cuisine. Que ce soit sur la rue ou sur votre lieu de travail, rien ni personne ne peut vous empêcher de vous déplacer sans être soumis au diktat de la vitesse.
Lorsqu’elle ne s’impose pas pour sauver sa peau ou sauver une personne en danger, la vitesse est une fuite en avant.

Aller vite ! Faire vite ! C’est donner plus d’importance au monde extérieur qu’à notre vie intérieure.    Allez où il vous faut aller !  Faites ce que vous avez à faire !  Mais, vraiment ... « Rien ne presse ! »                                                                                                                                                    (Jacques Castermane du centre Durchkeim - France)

 

******************************************************

 Réfléchir, c'est résister au mal et au ‘nocif’ inconscient qui nous inonde et nous ronge.

 Le changement  vers le Bien viendra de nous, de la base, de l’être humain, lorsqu’il  retrouvera l’intelligence du cœur,  l’œil de la sagesse, la joie de vivre. 

  ☼☼☼  Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde.  En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé. -               Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

*****************************************************************

☼☼☼

Avant l’hiver,  une cure de charbon végétal : La bonne idée !

10 jours : (1 .c.à.s. matin et soir)  ou 20 jours (1 c.à.s matin),  pour débarrasser le corps de toutes ces minuscules petites choses toxiques, pathogènes, en circulation dans notre corps, qui perturbe son bon fonctionnement, comme le sable dans une machine : Ethanol,  bactéries apthogènes, champignons, conservateurs, édulcorants, glutamate monosodique, ... etc.  ....   La bonne idée !

Pourquoi le charbon végétal et comment faire ?  ici : http://www.yogaetcompagnie.com/article-le-charbon-vegetal-pour-desintoxiquer-le-corps-88913939.html

- Un autre truc : Pour les maux de gorge, Herba Gem (propolis spray avec huile essentielles.) C’est un gout fort et pas bon, mais cela coupe net le début d’infection.  (En magasin bio) 

 - Je sais que d’autres gargarisent avec ‘le vinaigre des 4 voleurs.  Et là aussi, cela coupe net le mal.  (Il n’y a que le Shanti, avenues Buyl, 1050 Bxl,  qui en vend, à ma connaissance)  

 
 ☼☼☼

« ....L’EURO de foot au premier plan des médias, Roland Garros, Le tour de France, les J.O., la Formule 1 ....

J’aime le sport.  Mais toutes ces manifestations sportives  à la ‘une ‘ première’, esquives et permettent de passer au second plan les intérêts réels des citoyens, de passer sous silence des sujets de réflexions autrement plus fondamentaux  pour notre monde, comme :  Les inondations, la guerre au Proche Orient,  l’Europe en déliquescence,  La violence des jeunes,  l’addiction à internet,  les difficultés sociétales de chez nous,  la déprime, les embouteillages à Bruxelles, les tunnels en chantiers,  le pouvoir  aberrant des multinationales,  le pourquoi des cancers ... etc... Et aussi, le sens de la vie,  d’où je viens, où je vais, quel est le sens de ma vie,             pourquoi  je suis là,  la solitude  non désirée grandissante dans les villes, .....etc....»  (Référence : La revue ‘Reflet’.)  

Repost 0
Véronique - dans Question santé
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 15:36

Bienvenue sur "Yoga et compagnie"

 

- Plus bas...: Horaires des cours de HathaYoga -Yoga Nidra à Bruxelles (proximité Montgoméry).

 

 

 

Yoga - ATELIER DU SILENCE a.s.b.l

Centre de Yoga, méditation, relaxation.

A Bruxelles

 « Allez tranquillement

 

parmi le vacarme et la hâte,

 

et souvenez-vous de la paix qui peut exister

 

dans le silence .(...) 

(Max Ehrmann 1927)

Yoga à Bruxelles - Proximité Montgomery

 

 

"Fait du bien à ton corps,  pour que ton âme aie envie d'y rester"

(Proverbe yoguique)

 

******

 

Attention : Il y a un changement d’horaire  depuis le 1 Septembre 2016.

Le cours du Jeudi soir est annulé et placé  le Mercredi soir à 19h. 

(Voir plus bas tous les horaires )

 

 

***

 

 

'L'atelier du Silence' se trouve proche de : 

 Montgomery (Woluwe St Lambert) ; St Julien (Auderghem) ; 

La chasse (Etterbeek); Chant d'oiseau (Woluwe St Pierre)

 

 

YOGISTE 

 

 

Adresse :

  Avenue des Mimosas, 37 -  1150 Bruxelles

  (... Perpendiculaire à l'avenue des Volontaires.)

Metro Pétillon  – Bus 34 - 36 – Tram 7 – 25

Gare d’Etterbeek  

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

Horaire des cours réguliers

de Hatha Yoga et Yoga Nidra

 

Hatha Yoga, c'est la pratique corporelle et les techniques de respiration

 

Yoga Nidra est une technique spécifique de relaxation profonde  :

Améliore le sommeil, calme la nervosité, le stress, dissout l'anxiété, gestion du stress.

 

postures diverses

Accroître la qualité de sa vie, au présent,

dans son corps, son esprit et son âme.

 

Ce n’est pas notre corps qui doit s’adapter aux exigences d’une posture, 

mais c’est la posture qui vient à notre rencontre,  là où nous sommes. 

Alors, on parle de posture 'parfaite' dans l’esprit du Yoga. 

 

 

HORAIRE :

 

 

Lundi : 19h à 20h30 (1h30) 

 

MARDI : °  10h à 11h30 (1h30) 

 

MERCREDI : °  19h à 20h30 (1h30) 

 

 Jeudi : 19h à 20h30 (1h30)

 

VENDREDI : °  10h à 11h30 (1h30)

 

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

1h... de Hatha Raja yoga : Recentrage.  Alternance de postures tonifiantes et relaxantes.  Effet régénérant.   Conscience du corps et travail sur le souffle.

Environ 20-25 min de yoga nidra : Apprendre à se détentre. Visualisation – Concentration- Expérience de sommeil éveillé ; espace modifié de la conscience.

  Durée du cours : 1h30.

- Salle de 12 personnes.

 

Après une séance de Yoga, on se sent à la fois calme, alerte et tonique. 

 

La pratique du Hatha Yoga met l’accent sur ‘Asana’ ; la posture corporelle associé à des techniques de respiration.  Cela nous amène  à être bien établit à l’intérieur de soi, dans un recentrage de toute la personne.   Quand une posture est travaillée intérieurement avec vigilance, fermeté et douceur,  elle devient alors naturellement belle, bénéfiques et  agréable  à vivre.

 

Durant les séances, je propose souvent un moment pour expérimenter des techniques spécifiques de dénouement du plexus solaire et du diaphragme.  Dans  notre  monde de  stress et  d'esprit de compétition,  ces zones corporelles sont particulièrement tendues,  sous tensions, ce qui nous empêchent de bien respirer, et de vivre de façon calme et  tranquille.  Les ensions au ventre génère une respiration chaotique et oppressée.  Il est très important de détendre régulièrement ces zones pour se sentir bien avec soi et bien avec les autres, pour libérerer  la respiration, le souffle de Vie.

 

- Les cours sont ouverts à tous, débutants, moyens et pratiquants confirmés.

Méthode Orientale ; Tous niveaux confondus :                                                                 Chacun travaille selon et dans le respect de ses possibilités et limites  physiques.

 

Cours individuel sur Rendez-vous, pour ceux qui le souhaite.

  
 -Inscription ouverte toute l’année. 

 

 

 

 

Vous n’avez jamais fait de Yoga ?   Vous vous demandez comment se passe une séance ?

Voir tout en bas de page la vidéo  de 4 minutes. 

http://www.youtube.com/watch?v=dDDpfzzSLnE&NR=1&feature=endscreen 

 

 

- Pour ceux qui viennent pour la première fois , la première séance de HATHA YOGA  est gratuite.  Les deux séances suivantes, sans engagement, sont à 12 €/séance.  

Par la suite,  Choisissez la formule : Abonnement ou carte.

 

Qu’elle que soit votre situation financière, l’argent ne devrait pas être un obstacle. 

Si TEL EST LE CAS,  n’hésitez pas à m'en parler  afin que nous puissions trouver un arrangement personnalisé.  Un tarif à votre mesure.

Un échange de service peut aussi être envisageable.

 

 

                 Bienvenue dans la simplicité, la paix et la vérité.

 

02/735–62-22

 

atelierdusilence@gmail.com

 

 

 

                    

 

   Qu'est ce que le Yoga nidra ? 

De quoi s'agit-il ?

 

   Clic ici :  Yoga nidra à Bruxelles - Proximité Montgomery 

 

 

Yoga Nidra en séance individuelle  

Yoga nidra ; la pratique du sommeil éveillé.

Ce travail en individuel est différent dans ses prolongements techniques et dans ses effets,  au Yoga nidra en groupe.  Il va permettre une profonde relaxation du corps et de l’esprit, dans le but d’explorer de nouveaux versants de soi-même, inédits, non conscient.  Invitation à mettre des mots sur son ressentis, à s'exprimer.  Cela va initier un changement de perspectives, et la capacité à trouver  soi-même des solutions aux questionnements et aux difficultés et épreuves  rencontrés dans sa propre vie.  Accueillir la paix en soi.  Dialoguer avec sa propre conscience. Transformer une souffrance vécue,  en énergie de vie créative.  Laisser émerger les perceptions à la lumière de la conscience éveillée.  Il n’y a pas de situations négatives dans la vie,  il y a seulement la non-connaissance d’une réponse adéquate à la vie.  Le Yoga Nidra peut compléter avantageusement un travail thérapeutique. 

Les bienfaits sont multiples et dépendent de ce que vous cherchez : Le sommeil ? Une vie relationnelle enrichissante ? La sérénité et le calme intérieur ? Un sens à votre vie ? Dissoudre l’angoisse et l’anxiété ?  Trouver sa place dans la construction d'un monde plus juste ?  Etre plus créatif et entreprenant ? Se libérer d’une addiction, d'un truamatisme  ? Apaiser une souffrance ? ...  .... etc....

Durée 1 h.  

Horaire : Sur rendez-vous.       

                                                                                                                                                     N.B : Un minimum de trois séances est nécessaire, pour amorcer des effets en profondeur.  

 

 

YOGISTE

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Atelier de Yoga des yeux :  Pratique :

Séance individuelle

 

Prendre soin de ses yeux. , c’est possible, par des exercices qui les fortifient et les régénèrent profondémentC’est le propos de cet atelier.  

Un témoignage  spectaculaire  que je vous mets en bas de cette page : Meir Schneider  était né presqu’aveugle, et il voit à nouveau, à 17 ans, grâce à un training visuel ‘acharné’ : 13 h par jour !  Les exercices  viennent du Yoga,  enrichit par les travaux de l’ophtalmologue Dr Bates, qui lui-même a commencé ses recherche par le Yoga.   En tant que témoignage des résultats étonnants et encourageants du yoga des yeux, (ou training visuel), plus près de chez nous, il y a Aldous Huxley, (1894-1963), écrivain connut.  Ce qu’on ne sait pas, c’est qu’il était presqu’aveugle à 16 ans.  Il a alors mis en pratique les exercices du Dr Bates et à retrouver une vue sans lunettes.  Ce qu’il faut savoir c’est que la méthode Bates a aussi une base psychologique et mentale, qui vise à détendre  notre esprit d’un trop de ‘volontarisme’. Le stress est nocif aussi pour les yeux.   Pour Aldous Huxley, « la fonction visuelle peut être rééduquée vers l’état normal, par des méthodes appropriées de coordination entre le corps et l’esprit. »   Il va sans dire que pratiquer le Yoga, (chaque jour), de façon appropriée, aura un effet bienfaisant aussi pour les yeux.  Mais si on veut aller plus loin, il y a des exercices spécifiques.  Il ajoute : « Lorsque les patients avaient appris à faire travailler leur esprit (et leurs yeux) dans un état naturel de relâchement, la vision s’améliorait. »   

Son livre : ‘L’art de voir’ : Lire sans lunettes grâce à la méthode Bates. Edition Payot.           Je sais par ouïe dire, que votre ophtalmologue vous dira certainement : ‘Foutaise cela’, ou ils feront une petite mine qui en dit long sur leurs ignorances en cette matière.  Cela dit, il est vrai que pour obtenir des résultats ‘spectaculaires’ par la rééducation visuelle il faut : Temps, attention, motivation et autodiscipline.  J’ajouterais que les Meir et Aldous étaient jeunes.   Ils avaient toute la vitalité d’un corps souple et malléable, pour obtenir des effets surprenants. Ils ont démontrés les effets certains pour les yeux, et donc, que ceux-ci peuvent remonter la pente de la dégénérescence.  Il y a autre chose aussi en leurs faveurs : C’est qu’à leurs époques, les pollutions environnementales n’étaient aussi avancées qu’aujourd’hui, et l’alimentation n’était pas encore industrialisée : Au moins, chacun préparait ses repas, sans divers produits chimiques.  Ce qui est certain, c’est que cela marche et fait du bien.                Ce n’est pas tout ! Un entrainement des yeux approprié, fait du bien aux yeux ET à la clarté de l’esprit.  Il est de plus un antidote au stress.      

 

 L’entrainement visuel et ses effets.

 

"....Meir Schneider  est un miracle vivant.  Il est né en 1954 à Lviv en Ukraine. A sa naissance, ses parents découvrent que leur bébé tant désiré est presque aveugle à cause d’une maladie congénitale.  Dans les années qui suivent, il subit une vraie boucherie : pas moins de cinq opérations chirurgicales à la rétine – toutes ratées. Il en gardera des cicatrices terribles, des glaucomes, des cataractes, un strabisme et un nystagmus (des mouvements saccadés involontaires de l’œil).  Les médecins l’abandonnent alors dans cette situation dramatique.

Il fait donc sa scolarité en braille. Mais au fond de lui, il garde le désir insensé de voir un jour…Juste avant son 17ème anniversaire, il fait une rencontre qui va bouleverser sa vie.
En rentrant du lycée, un vagabond l’aborde… ils entament la conversation. Le vagabond prend Meir en sympathie. Il lui révèle l’existence d’un livre pour améliorer la vue naturellement. C’est ainsi que Meir entend parler pour la première fois de la « rééducation visuelle ».   Il se lance alors à corps perdu dans cette méthode : jusqu’à 13h par jour !
Il persévère en dépit des moqueries de son entourage et des ricanements des médecins.
 Au bout de six mois, le miracle se produit : Meir voit des formes pour la première fois de sa vie !  Au bout de dix-huit mois, il lit des lettres sur une feuille de papier à 10 cm de son visage.

Aujourd’hui, Meir Schneider a 70% de vision. Il a obtenu son permis de conduire en Californie. Il tient à San Francisco une école qui enseigne la rééducation visuelle. Ses principes sont repris un peu partout dans le monde.

C’est un phénomène aux Etats-Unis, en Australie, au Japon. Des articles à son sujet sont parus dans le grand quotidien américain, The New York Times.


C’est vraiment très important car, avez-vous déjà réfléchi au méfaits de porter lunettes ou lentilles ?

Les méfaits de porter des lunettes et des lentilles

Tout petit déjà vous avez été formaté : « on porte des lunettes quand la vue baisse ». Personne ne discute. Peut-être avez-vous même fait des tests de vue à l'école. Et un matin, des camarades - vous-même peut-être - sont arrivés affublés de lunettes dont ils avaient un peu honte.  On nous disait que c’était normal de porter des lunettes. Pourtant elles nous mettaient mal à l’aise, elles nous complexaient : pas pratique pour le sport ou les jeux, sans compter la peur de se faire gronder si on les cassait...

En réalité les lunettes abiment nos yeux. Même dans des cas extrêmes, il n’est pas seulement inesthétique, mais également nuisible de porter des lunettes.  Voici pourquoi : Porter des lunettes à vie, c’est comme si on vous mettait un plâtre à vie sous prétexte qu’une fois, vous vous êtes cassé la jambe.  C’est ne pas tenir compte des capacités d’auto-guérison du corps en général, et de l’œil en particulier.   Savez-vous ce qui se passerait si on vous mettait un plâtre trop longtemps ? Votre jambe finirait par s’étioler, vos os par se désagréger. Au bout d’un certain temps, c’est sûr, vous ne pourriez plus vous en passer du tout, car votre jambe serait détruite.
 C’est exactement ce qui se passe quand on porte des lunettes trop souvent. C’est la raison pour laquelle on doit régulièrement s’en faire faire de plus puissantes.     Votre forme physique varie au fil de la journée, de la semaine ou des saisons. Cela vaut pour vos yeux aussi : vous voyez mieux à certains moments, ou dans certaines circonstances. Des études rigoureuses sur des milliers de personnes appuient cette simple constatation – hélas rarement mise en avant.    Le gros problème des verres correcteurs est qu’ils fournissent une solution fixe à votre vision qui change constamment. Ils enferment la vue dans un carcan, sans aucune considération pour la vie naturelle de vos yeux.    Porter des lunettes empêche donc vos yeux de fonctionner naturellement. Elles bloquent les plus petits mouvements de l’œil quand le regard cherche à se placer à travers les verres.
Le résultat le plus fréquent, c’est qu’il faut régulièrement retourner chez l’ophtalmo pour obtenir une ordonnance pour des verres plus forts. 
Les ophtalmologues connaissent les dangers des verres correcteurs (lunettes ou lentilles) et ils sont donc de plus en plus nombreux à orienter leurs patients vers le laser. 
Mais savez-vous ce que cela implique, exactement ??

Les risques insensés du laser

Les opérations au laser consistent à découper une partie de l’œil avec un laser. C’est une opération qui nécessite une extrême précision sans quoi… c’est la catastrophe. Les conséquences peuvent être terribles.    Des patients se retrouvent ainsi avec :
  des tissus sains à jamais détruits 

  • la formation d’un brouillard sur la cornée
     
  • une infection ou guérison retardée
     
  • des effets de halo sur la partie de la cornée non traitée
     
  • la perte ou le dommage du volet cornéen (le tissu protecteur de l’œil)
     
  • une sécheresse oculaire sévère
     
  • une erreur de sur- ou sous-correction
     
  • des cicatrices causant de grands inconforts au patient
     
  • une possible cécité (être aveugle) nocturne, avec à la clé, la perte du permis de conduire.
     

L’opération est malgré tout mise en avant par certains chirurgiens pour qui la chirurgie réfractive au laser est une poule aux œufs d’or.  Les patients poussent aussi à la consommation. Ils ignorent en effet les risques et désirent tellement être enfin débarrassés de leurs lunettes.    Mais c’est parce qu’ils ignorent qu’il existe une méthode naturelle qu’il faut absolument essayer avant de prendre le moindre risque de ce type :   

 

Une méthode vieille de 100 ans longtemps oubliée… puis miraculeusement redécouverte :   Il y a environ 100 ans, un médecin de New-York appelé Dr William Bates, constata que nos yeux - plus précisément nos muscles oculaires - ont besoin d’exercice régulier pour rester performants et en bonne santé.    Tout comme un sportif de haut niveau doit assouplir ses muscles régulièrement pour réaliser des performances en compétition.

Le Dr Bates était un ophtalmologiste de haut niveau. Il se mit à enseigner sa méthode révolutionnaire à ses patients. Et ce qui n’était qu’une pratique réservée à ses patients devint rapidement un phénomène de société…   Les confrères du Dr Bates comprirent vite la menace qui pesait sur leur profession - et sur leurs affaires. A force de pression, ils obtinrent des autorités de New York l’interdiction des méthodes naturelles de rééducation visuelle. L’interdiction est toujours en vigueur à New York. ..." 

(Extrait d’un article de "santé nature innovation" )  

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

                              IMG_2809-jardin-et--fleurs---montreal-lore.jpg

 

 

Le Yoga…Pourquoi ?

 

Outre les effets physiologiques sur la santé et la détente

que tout le monde comprend aujourd’hui,

il y a d’autres aspects peu souvent formulés.

 

Il y a aussi que :

 

En pratiquant le Yoga de façon ‘correcte ‘et attentive,

nous sommes amenés à sortir de nos schémas de conditionnement

et de mémoires contraignants du passé

qui nous enferment et nous limite.

Nous sommes amenés à ouvrir une fenêtre vers un espace plus large,

plus ouvert, plus lumineux…

Comme un lieu de vacance.   

 

L’éveil de l'énergie et la détente obtenue 

par la pratique des postures du Yoga

  alliés aux mouvements  libre de tous stéréotypes,

 est une pratique simple et très libératrice.

 

Ecouter son corps dans une attitude bienveillante,

 et se laisser porter par le souffle conscient,

 amène un apaisement de toutes les tensions nerveuses et mentales.

 

Ne pas se lancer dans une posture avec un esprit de conquérent,

Mais plutôt comme la neige,

qui se dépose délicatement et avec tendresse,

sur les branches d'un arbre.

 L’asana est approchée à taton, en tournant autour,

 par un chemin  inhabituel,

avec l’audace de découvrir du nouveau.

 

 Ainsi la posture se vit de façon naturelle, 

sans ennui et

sans agressivité pour le corps et pour l’esprit. 

  

Lorsqu’on pratique le Yoga depuis des années, 

beaucoup de pratiquants  rencontrent  l’écueil et l’obstacle de la ‘routine’. 

Cela doit être dépassé.  

               La pratique du Yoga ne doit pas être routinière et ennuyeuse,                                même si elle est régulière et ancienne !

                                   C’est tout l’art d’un Yoga vivant et authentique :                                        

 Déconditionner nos schémas de stress et  de références dépassés.   

Créer une ouverture vers l’intérieur de soi, 

et cheminer ainsi dans la liberté et la fraicheur de chaque instant.

 

Véronique 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

       Le Yoga : 'Surmonter la crise intérieure' :  Pour regarder la vidéo, suivez ce lien.   Quel est le but ultime du Yoga ? CLIC  ici 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 Chant sanskrit - Chant Védique - Mantra.

                 

  en séance individuelle ou petit groupe à Bruxelles.
 

Invitation à pratiquer les exercices et les Chants chez vous. 

 

 

Sarasvati dessin

Renseignement et contact:

02-735-62-22

 

http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-qu-est-ce-que-le-chant-vedique--41588874.html 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Qui suis-je ?

 

Véronique : Je pratique le Yoga depuis plus de 30 ans. 

Je m’intéresse surtout aux impacts de la pratique du Yoga sur le psychisme,  sur l’apaisement des tensions du corps en relation avec les pensées-émotions.  Je m’intéresse aussi depuis plus de 30 ans à différentes approches de la méditation, notamment, à travers les Yoga sutras de Patanjali, la pratique de la méditation Vipassana, le Yoga du Cachemire et de l’Advaita Vedanta : Approche non duelle.  Au plaisir de vous rencontrer pour pratiquer avec vous.

 

*****************

 

Véronique Closset  : Parcourt 

Quelques étapes marquantes :

 

 

labyrinthe.jpg

 

Professeur de Danse Rythmique, danse créative et expression corporelle -

 Rythmique J. Dalcroze à l'Académie de musique d'Ixelles.

 

Diplomée de la fédération Belge de Yoga.  Enseignement selon André Van Lysbeth, dans la lignée de Swami Shivananda et Swami Satyananda de Richikesh. 

 

Association ABEPY (association belge des enseignants de Belgique.)

 

Membre du SPYB. (Perfectionnement du yoga en formation continuée)

 

Formation avec Guy Ramet, en expression corporelle. (3 années)

 

Formation avec J.B.Rishi à la relaxation coréenne, au Do IN,                                      au Shiatsu et au yoga selon Iyengar . (4 années)

 

Relaxation profonde  'alpha et théta' (auto-hypnose)

avec Francesco Del Campo pendant (3 ans.)

 

Formation  à la P.N.L. avec Gene Earley (2 ANS)

 

Méditation Vipassana avec Goenka pendant plusieurs années,

et avec le Dr Jacques Vigne.

(Pratique quotidienne de 2h de méditation),

 

Travail régulier avec le Centre Karlfreid Graf Durchkeim de France (et de Belgique) entre 1992- 2000. Techniques pratiquées : Assise en silence; (pratique quotidienne), tai chi,

Jeu de gestes, psychologie des profondeurs selon Jung, leibthérapie (travail sur 'le corps que l'on est' ):  Avec Jacques Castermane, Andrée Anrieu, Pierre Philippon, Kristina Kagi.

De son temps, K.G.Durcheim était appelé 'le sage de la forêt noire....( En Allemagne).

 

Initiation (1 et 2ème niveau) Reiki Usui élargi avec Christian Poignard.

 

Formation au Chant védique avec Simone Moors. (5-6 années)

 

Mouvement régénérateur avec Denis Emonet.

 

 Yoga de la non-dualité du Cachemire transmis par  Eric Baret.   

 

Advaita Vedanta.  Enseignement de Swami Atmananda, d'origine Belge, il vit en Inde depuis de nombreuses années. Il est responsable actuellement de l’ashram

fondé par Henri Le Saux.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 

 

 

Yoga- ATELIER DU SILENCE a.s.b.l

Centre de Yoga, méditation, relaxation.

 

'L'atelier du Silence' se trouve proche de  : 

 Montgomery (Woluwe St Lambert) ; St Julien (Auderghem) ; 

La chasse (Etterbeek); Chant d'oiseau (Woluwe St Pierre)

 

 

YOGISTE 

  Avenue des Mimosas, 37 -  1150 Bruxelles

  (... Perpendiculaire à l'avenue des Volontaires.)

Metro Pétillon  – Bus 34 - 36 – Tram 7 – 25

Gare d’Etterbeek  

 

Contact : 

Tel : 02/735–62-22  

atelierdusilence@gmail.com

ou utiliser le lien 'contact' dans la colonne de droite, Clic sur  : Contact; et écrire votre message. Merci !

 

**************************************************************************************************************

 

  Liens

 

Méditation et Yoga : Ateliers en week-end.

   Pratiquer le Yoga à domicile 

  De nos jours, il y a Yoga et Yoga

  Chant védique

Liens :  Articles par catégorie

La pratique du Yoga et de la méditation: outil d'auto-guérison et de dévéloppement personnel

Question santé

Sadhana alimentaire

apaisement, sérénité, sagesse.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

                                           

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Repost 0
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 08:59

Méditation en mouvement

Atelier mensuel

 

 

A quoi cela sert-il de multiplier les moyens de communications,

 Si c’est pour ‘oublier’ de communiquer avec soi-même !

 

Hatha Yoga à Bruxelles: http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

 

« Si tu ne trouves pas le calme  Ici et maintenant, tu le trouveras où ?  Tu le trouveras quand ? »   (Dogen)

« Si tu ne trouves pas le calme Ici et maintenant, tu le trouveras où ? Tu le trouveras quand ? » (Dogen)

Méditation en mouvement

Atelier mensuel

 

Le contenu de l’atelier  

 

Mise en condition physique et énergétique.  

Marche méditative et gestuelle. 

Détente psychophysiologique.

Toucher conscient / Relaxation coréenne.

Danse méditative.  Mouvement libre sur musique.  

Chant sanskrit. Chant védique.

Temps de silence habité.

Partage d’expérience.  

 

**********

 

Prendre du temps pour écouter l’intelligence du corps.

Notre corps est notre guide, il est notre ami. 

Quand il craque, il nous dit quelque chose.

Quand il danse, il nous dit autre chose. 

Mais savons-nous l’écouter ?

Le prenons-nous au ‘sérieux’?

 

Dans cet atelier :

Nous explorons l’inconnu sensoriel.  

Le plaisir de s’éveiller à la sensation

d’être mu par le mouvement de la Vie,

plutôt que par des  gestes et des mouvements

 volontaires,  piloté par un mental dominateur.

Nous vivons l’instant présent, tel qu’il se présente.

Nous entrons dans la douceur d’un geste libre de toutes intentions

   

Notre corps est le prolongement de notre attention consciente.

Nous sommes cré-acteur de notre propre vie

Co-créateur du monde.

Vivre l’instant.     

  

Invitation à :

 

Reconnaitre sa vérité du moment présent.

Etablir une rencontre vivante avec soi-même.

Vivre sa créativité personnelle, sa note personnelle.

Sortir de ses conditionnements routiniers.  Oser être soi. 

Porter une attention consciente sur soi-même sans préjugés.

 

 

Cultiver et semer l’amour bienveillant. 

Affiner son discernement et son intuition. 

S’exprimer à partir de son centre et sa vérité.

Comprendre ce qui nous anime, avec l’intelligence du cœur.

Se mettre en mouvement dans le flux de la Vie qui nous habite.

 

Pour qui ?


S'adresse à toute personne qui souhaite ‘se décrisper’ de la vie moderne.

S'adresse à toute personne qui souhaite explorer une recherche de soi,

dans la spontanéité de l'instant présent.

Ne nécessite pas de connaissances préalables ou de dons spécifiques.

 

Cet atelier à des effets thérapeutiques certains. 

Entendez par effets thérapeutique, bienfaits à tous les niveaux

 de notre réalité individuelle.   

 

***

 

Effets:

Dissipe la fatigue.

Apaise le système nerveux.  

Améliore la concentration.

Dynamise notre potentiel de vie.

Soulage les affections et malaises divers dus au stress.

Favorise la connaissance de soi et de ses besoins profonds.

Assouplit les articulations.

Renforce la colonne vertébrale.

Calme et approfondit la respiration.

Stimule et régularise le système hormonal.

 

 

Objectif :

Apaisement  

Se désencombrer l’esprit.

Se sentir plus libre intérieurement.

Apaiser le tourbillon de nos pensées.   

Se libérer des automatismes gestuels.

Prendre du recul par rapport à l’agitation du quotidien.  

Accueillir le silence et la sérénité qui en émergent naturellement.

 

***

Horaires et dates :

Ateliers 

Samedi 17h à 19h

et/ou 

Dimanche : 10h à 12 h

 

Ouverts à toutes personnes simplement intéressées et motivées, même sans prérequis.

 

Dates pour 2017 ....A  venir

Ou sur demande.

 

 

 

 

   ------------------------------------------------      

Lieu

Woluwe St  Pierre, près de Montgoméry, Bruxelles.

 

Salle de Yoga

Atelier du Silence asbl.  

Centre de Yoga et de méditation

Avenue des Mimosas, 37 

1150 Bruxelles.

 


YOGISTE

 

 

       Contact / Tarifs / Inscriptions :

02-735-62-22

 

Par mail:

 Clic dans la colonne de droite, à 'contact',

et suivre la procédure mail. C'est très simple.

 

Adresse du Blog : http://yogaetcompagnie.over-blog.com

 

   

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
 
 
Méditer :

 

Est-ce un exercice pour mieux vivre en connexion avec son Etre Véritable (le Soi) ou une thérapie pour un moi agité ?

 

Probablement  un peu les deux,  à notre époque agitée, où les défis et les changements s’imposent.  Ne pouvant plus se reposer sur les acquis du passé, il nous faut réinventer et recréer à partir de nouvelle base. Je pense que la base sur laquelle le monde pourrait  changer et se renouveler en un nouveau monde, ne peut se faire que si nous, êtres humains, nous arrivons à  cultiver l’amour plutôt que la haine, nous cherchions la paix plutôt que le conflit, l’unité plutôt que les séparations.  S’éveiller à notre intelligence créatrice  pour notre bien et celui du collectif. 
 

« La rose ne se construit pas en fonction d’un idéal personnel ou collectif.
Elle devient ce qu’elle est, elle est ce qu’elle devient.   L’exigence est la même pour l’homme qui se dit en chemin vers sa vraie nature.
Devenir ce qu’il est et être ce qu’il devient, selon les intentions de son être profond.  C’est le but de la méditation de pleine attention
» ( Karlfried Graf Dürckheim)

 

*******************

 

Méditer, c’est aussi un art de vivre,   un art du mouvement de la Vie, du geste et de la parole juste. Tout apprentissage s’intègre en nous par l’expérience.

 

Il a été reconnu que la pratique de la méditation, permet de mieux faire face au stress, aux crises et aux difficultés de la vie.

****

**********************************************************

 

Véronique Closset

 Quelques étapes marquantes:

 

Professeur de Rythmique, danse créative et expression corporelle  J. Dalcroze  à l'Académie de musique d'Ixelles

Diplomée de la fédération Belge de Yoga depuis 1985.  Enseignement selon André Van Lysbeth, dans la lignée de Swami Shivananda et Satyananda.

Membre de l'association ABEPY (association belge des enseignants de Belgique.)

Membre du SPYB. (Perfectionnement du yoga en formation continuée)

Formation continuée avec Guy Ramet, en expression corporelle.

Formation avec J.B.Rishi à la relaxation coréenne, au Do IN,  au Shiatsu et au yoga selon Iyengar .

Relaxation profonde (auto-hypnose) 'alpha et théta' avec Francesco Del Campo pendant 3 ans.

Formation  à la P.N.L. avec Gene Earley (2 ANS)

Méditation Vipassana avec Goenka pendant plusieurs années, (retraites de 10 jours en silence).                       Vipassana aussi avec le Dr Jacques Vigne.                                                                                              (Pratique quotidienne de 2h de méditation au fil des années ),

Travail régulier avec le Centre Durchkeim de France (et de Belgique) entre 1992- 2000. Technique pratiquées : Assise en silence; (pratique quotidienne), tai chi, Jeu de gestes, psychologie des profondeurs selon Jung, travail sur le corps que nous sommes.  Avec Jacques Castermane, Andrée Anrieu, Pierre Philippon, Kristina Kagi.  A l’époque, K.G.Durchkeim était surnommé : ‘le sage de la forêt noire’.

Initiation (1 et 2ème niveau) Reiki Usui élargi avec Christian Poignard.                                               

Formation au Chant védique avec Simone Moors.                                                                 

Mouvement régénérateur avec Denis Emonet

Yoga de la non-dualité du Cachemire transmis par  Eric Baret. Enseignement reçu de Jean Klein.  J'apprécie méditer sur les questions/réponses dans ses livres, et je vais l'écouter et /ou pratiquer lorsqu'il vient à Bruxelles.  

Advaita Vedanta.  A la recherche et l’expérience du Soi.   Enseigné  par Swami Atmananda.  Il est d’origine Belge, mais vit en Inde depuis de nombreuses années. Il est responsable actuellement de l’ashram fondé en Inde par Henri Le Saux.

 

 

---------------------------------------------------------

Autres articles :

 

Yoga : Auto-guérison - Développement personnel  

 

  Végétalisme. Expérience vécue. Résultats

 

Action pour la paix, au moyen orient, par internet.

 

Le Yoga. La santé.... Et l'alcool ?

 

« Si tu prends le temps… » :  

 

Ne vous y trompez pas ! De nos jours….Il y a Yoga et Yoga… 

 

Ecologie intérieure : L'éveil de l'humanité

 

Lettre à envoyer à un(e) ami(e) cher(e) en détresse, en difficulté, en souffrance... ...

 

Sylvie Simon défend la Liberté spirituelle et thérapeutique

 

Du pouvoir d'achat au pouvoir de l'être - film

 

Lumière : Est-il possible de ne vivre que de lumière - Se désintoxiquer avec le charbon végétal...Et autres procédés

 

Chyavanaprash - Supplément alimentaire Ayurvédique

 

méditation sans objet: Partage d'une expérience

 

méditation guidée pour le traitement de la peur

 

 

 

  Articles par catégories

 

  

Question santé      

 

Yoga : Auto-guérison - Développement personnel      

 

L'esprit du Yoga: 'Un' dans la multiplicité  

 

 

  A votre bonne santé : Sadhana alimentaire

 

apaisement, sérénité, sagesse.

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
 
Mode d'emploi: Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète' ou 'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Pour contact : clic dans la colonne de droite, tout en haut à 'contact'.  Vous pouvez aussi mettre un mot clé dans 'recherche' et on vous présentera les pages concernées.
Pour recevoir la notification de nouveaux articles,
'clic' dans la colonne de droite, sur 'newsletters. 
Paix et joie.   Véronique
 
Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 09:25

Bienvenue sur Yoga et compagnie

« L’homme progresse, d’époque en époque, vers la pleine réalisation de son âme, de cette âme qui est plus grande que toutes les richesses accumulées, que toutes les actions accomplies par lui, que toutes les théories échafaudées par lui, cette âme dont la marche en avant n’est jamais arrêtée par la mort ni la dissolution. » Rabindranath Tagore.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pratiquer le Yoga (Bruxelles) à l'Atelier du Silence asbl : Proximité Montgoméry: http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

Atelier de méditation en week-end http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-meditation-et-yoga-dates-horaires-ete-2013-117409967.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

- Vous pouvez vous inscrire à la newsletter, pour recevoir les prochains articles : colonne de droite, en bas.

 

Au-delà du bien et du mal...Pour créer un nouveau monde.

Au-delà du bien et du mal...Pour créer un nouveau monde.

Avec Annick de Souzenelle, qu'il n'est sans doute pas nécessaire de présenter, découvrez ce court interview où il est question de changement personnel et collectif, les deux étant intimement et mystérieusement lié, contrairement aux apparences. La violence dans le monde peut-elle être évitée ? Suis-je une simple victime de cette violence, sans pouvoir changer quoique ce soit ? 

Ce dont elle parle, au delà des traditions qui semblent différentes, rejoint  l'esprit du Yoga, le Yoga de la non dualité. J'y vois tellement d'éléments concordants. Tout est Un. Nous sommes Un. Il est temps de changer notre vision du monde, de se changer soi-même, et de changer le monde. Etre un acteur conscient de cette grande entité vivante qu'est notre planète. 

Ci-dessous: A lire absolument ! 

Article transféré de Yves Rasir,de neo santé

+  Interview (écrit) avec Annick de Souzenellle.

Nous voyageons là au coeur de la problématique du mal dans le monde, et autres réalités que nous connaissons tous.

 

mercredi 20 janvier 2016

     

Au-delà du Bien et du Mal

portrait de Yves RasirDans la revue mensuelle Néosanté, et dans cette lettre hebdomadaire,  je me suis toujours interdit de parler de spiritualité. Je me méfie de ce mot, je pense qu’il est de nos jours très  galvaudé, et je ne suis pas sûr  moi-même de bien le comprendre. Je me méfie par dessus tout des gens qui se prétendent « éveillés » et qui jugent leurs semblables à leur degré d’éveil spirituel. A tort ou à raison,  je crois qu’il est difficile d’aborder la spiritualité sans évoquer les religions, et qu’il est impossible de parler des religions sans pénétrer les profondeurs de leurs strates ésotériques.  C’est un sujet qui me passionne, mais qui nous entrainerait trop loin du thème de la santé. En ce qui me concerne, je m’en tiens à la psychosomatique,  autrement dit  à l’influence des pensées et des émotions sur le corps physique. Je parle souvent de l’âme, mais au sens grec ancien signifiant précisément la « psyché », soit la partie immatérielle et intérieure  qui, avec le « soma », constitue un être vivant. Quand je parle de l’esprit, c’est plutôt dans une optique  anglo-saxonne associant le « body » et le « mind » pour définir une approche holistique « bodymind ».  Bref, le spirituel stricto sensu  n’a pas vraiment droit de cité dans Néosanté.

Ce qui ne veut pas dire qu’il en est absent. Parmi nos collaborateurs, il en est plusieurs qui ne font pas mystère de leur engagement spirituel. Le Dr Alain Scohy, par exemple, ne conçoit pas qu’un parcours thérapeutique puisse éluder le rapport au divin.  Pour suivre ses formations à la médecine « somato-psycho-spirituelle », il demande d’ailleurs aux candidats de faire valoir leurs convictions.  S’il ne parle jamais de Dieu, un Dr Jean-Claude Fajeau enseigne aussi que l’Amour, avec une majuscule, représente à ses yeux l’aboutissement d’un chemin de Guérison. Dans de nombreux articles, d’autres auteurs ont affirmé leur foi en la foi et en ses vertus curatives. Et puis, ne peut-on dire que l’esprit souffle sur notre « Cahier décodages » ?  Quand ils  invitent à  comprendre le sens d’une maladie en  « écoutant le verbe », nos collaborateurs-décodeurs convient à tout le moins le lecteur à prendre conscience des mystères que dissimulent les maux et leurs mots. Certaines plumes de ce cahier font souvent référence à la kabbale et aux racines de la langue hébraïque, à la mythologie ou au au symbolisme. Sans prendre une telle hauteur, il est clair  que le décodage biologique est déjà une sorte d’ouverture à la dimension spirituelle de l’existence puisque on y discerne une finalité , qu’on lui trouve un sens et qu’on en chasse complètement  un faux dieu appelé Hasard. Il n’y a pas de hasard sur terre, et encore moins sans doute dans les cieux. Dans la mesure où nous dénions à la maladie  tout caractère aléatoire et insensé, on peut dire que la spiritualité est omniprésente dans Néosanté !

Mais dans un prochain numéro de la revue, celui du mois de mars, nous allons franchir les limites de la psychobiologie et  nous allons franchement « causer spirituel »  en publiant une longue interview de Annick de Souzenelle.  Si vous ne connaissez pas cette grande dame âgée aujourd’hui de 93 ans,  foncez dans une librairie acheter un de ses nombreux ouvrages et allez sur Youtube visionner ses vidéos ! Personnellement, je crois avoir lu à peu près tous les livres de cette auteure prolifique, mathématicienne de formation, infirmière anesthésiste de profession,  devenue psychanalyste jungienne, et qui se consacre depuis plusieurs décennies à la relecture des saintes écritures. Grâce à sa connaissance de l’hébreu, cette fervente chrétienne orthodoxe a en effet entrepris de « corriger » les mauvaises traductions et les interprétations erronées truffant la Bible et les évangiles. Par exemple, c’est elle qui a trouvé que Yahvé n’avait jamais créé Eve avec une côte d’Adam, mais bien avec un de ses côtés, une moitié de lui,  ce qui change absolument tout et qui disqualifie totalement la phallocratie patriarcale. Du livre de la Genèse au récit de l’Apocalypse, Annick  de Souzenelle  a ainsi relu notre culture religieuse en y pointant tous les errements et en lui donnant un sens radicalement nouveau. À découvrir !

Si nous l’avons rencontrée, c’est parce qu’elle  vient de publier un nouveau livre au titre intriguant, « Le Seigneur et le Satan », et au sous-titre singulièrement interpellant : « au-delà du Bien et du Mal ».  Dans le contexte  du terrorisme islamiste et des attentats de Paris, nous voulions évidemment entendre son point de vue sur la tournure du monde et sur les racines de cette violence sanguinaire ressemblant au Mal absolu. Dans cet interview, elle professe une nouvelle fois ce qui est au cœur de  son enseignement :  le Mal n’existe pas en soi car il n’est jamais que du Bien non encore accompli, de l’inconscient pas encore transformé par  un travail intérieur. Comme cette œuvre de conscience incombe à tout être humain, elle estime donc que chacun d’entre nous est responsable de ce qui arrive à tous les autres. Satan, c’est cet adversaire que la Providence envoie à notre rencontre pour nous faire évoluer  et non pour nous faire chuter.  Ces propos vous semblent sans rapport avec la santé ?  Détrompez vous : Annick de Souzenelle est aussi l’auteure du « Symbolisme du corps humain » et il ne fait aucun doute pour elle que la santé corporelle reflète les énergies subtiles de sa source spirituelle. En soi, la maladie n’est pas non plus un mal, elle est un bien inaccompli et un message venu d’ailleurs pour nous aider à grandir. Dans l’entretien qu’elle a accordé à notre journaliste Carine Anselme et que celle-ci a, comme d’habitude, merveilleusement synthétisé, Annick de Souzenelle ne se prive pas de souligner combien la médecine occidentale actuelle lui semble dévoyée lorsqu’elle assimile la maladie à une punition maléfique. Avec une réjouissante adhésion à notre démarche, elle nous déclare également  que la vraie et la seule médecine est celle qui ne sépare pas le corps et l’esprit, celle qui promeut la santé globale et qui recherche le sens caché des maux.  Sages paroles à lire dans le Néosanté n° 54 du mois de mars !

Mais je suis trop content de cette interview et trop impatient de vous la partager. Et j’ai aussi envie de l’offrir aux milliers d’abonnés de Neosanté Hebdo qui ne liront pas la revue mensuelle. C’est pourquoi je la publie ci-dessous en avant-première. Je vous souhaite une bonne lecture et vous encourage vivement à diffuser ce texte dans vos propres réseaux.

 

Yves Rasir

PS : Depuis plusieurs semaines, la ligne téléphonique des éditions Néosanté est régulièrement en dérangement. Croyez bien  que ces étranges pannes à répétition nous dérangent aussi et que nous mettons tout en œuvre pour résoudre le problème. En attendant de pouvoir nous (re)contacter de vive voix, veuillez opter pour le  courrier ou le courriel

 

Entretien avec Annick de Souzenelle

À 93 ans, Annick de Souzenelle, d’une vitalité réjouissante, publie un livre interpellant. Dans « Le Seigneur et le Satan », cette spécialiste de la Bible, dont elle interroge les énigmes de la langue originelle, nous convie à un au-delà du Bien et du Mal. Elle y déploie une vision atypique qui prend sa pleine dimension à la lumière des récents attentats terroristes : la violence extérieure ne serait que le reflet d’un travail intérieur non accompli. Mathématicienne de formation, longtemps anesthésiste, cette psychothérapeute érudite nous éveille aux mystères : du corps, du cœur et de la conscience. Ça secoue !   

Vous publiez « Le Seigneur et le Satan. Au-delà du Bien et du Mal ». Quelle est la quintessence de ce livre qui résonne étrangement dans cette actualité ?

Le sous-titre résume l’essentiel : le thème fondamental est « au-delà du bien et du mal ». J’aurais d’ailleurs aimé que ce soit le titre ! Mais comme Nietzsche a écrit Par-delà le bien et le mal, je ne pouvais pas le reprendre. C’est là le cœur de l’ouvrage, car le bien et le mal n’ont pas d’ontologie. Je m’en réfère au mythe de la Genèse : c’est parce que Adam a choisi un autre parcours que la dynamique proposée par le Seigneur, qu’il doit assumer ce parcours où l’on multiplie les oppositions, tragiques parfois, dont celle du Bien et du Mal.

Vous soulignez que le Livre de la Genèse a été mal traduit. Cette perception manichéenne du Seigneur et du Satan viendrait-elle de là ?

La traduction contient, en effet, des erreurs de grammaire, des mots erronés. Est-ce que cela a été fait exprès ou pas, je n’en sais rien... Mais il est certain que l’on n’a pas voulu mettre l’accent sur la pluralité du créé. C’est le quatrième jour de la Genèse, avec l’apparition des luminaires dans le Ciel, qui nous donne la clé. Il y a confusion entre le verbe « rompre » (la rupture) et les luminaires (il y a juste une petite lettre d’écart en hébreu, entre ces deux mots). Les traducteurs ont parlé tout simplement de l’arrivée des luminaires dans le Ciel, alors qu’il s’agit d’une rupture dans le Ciel ! D’une rupture entre le grand luminaire, trop éclairé pendant le jour, et le petit luminaire, trop éclairé pendant la nuit. Et c’est là où il est question du Seigneur propre à chaque personne humaine et du Satan. J’en veux pour preuve ce que dit Isaïe qui parle de l’accomplissement de l’Homme : « À ce moment-là, tout sera accompli pour toi. » Autrement dit, quand tu auras recouvré ton unité, il n’y aura plus ni soleil ni lune, car le Seigneur sera ta Lumière pour toujours. C’est le retour au Un. Au quatrième jour de la Genèse, il y a donc, à partir du un, le deux. À savoir, le soleil et la lune. En réalité, le Seigneur et le Satan. Et lorsque l’Homme recouvrera son unité, à nouveau le Seigneur et le Satan seront Un.

Cela change la vision que l’on a de Satan...

Nous sommes là, en effet, devant des données intégralement nouvelles par rapport à ce qui est enseigné vulgairement. Je m’appuie beaucoup sur le Livre de Job, où l’on perçoit une sorte de complicité entre le Seigneur et le Satan pour éprouver Job. C’est là où on voit que le mal dont Job est atteint va le mettre à terre et l’obliger à faire un chemin intérieur alchimique pour entrer dans une intelligence totalement nouvelle. Il sort du confort qu’il avait de lui-même, de son autosatisfaction, pour entrer dans une vraie dynamique de vie. Cette complicité du Seigneur et de Satan va perdurer tout au long du Livre de Job et nous allons la retrouver dans les Évangiles : après son baptême, le Christ est envoyé au désert pour rencontrer le Satan. Si le Satan était vraiment celui que nous avons l’habitude de concevoir, l’Esprit Saint ne l’enverrait pas vers lui ! Il s’agit donc d’un personnage dont le rôle ontologique reste essentiel.

Quel est-il ce rôle du Satan ?

Il est celui qui fournit l’épreuve. Autrement dit, celui qui fait barrage dans certains moments-clés de nos vies pour que l’on accepte de ne plus rien comprendre, d’aller vers nous-même dans un travail intérieur. Un chemin initiatique qui va nous conduire à une sagesse nouvelle. Il est là dans une collaboration divine, extrêmement importante.

Cet au-delà du bien et du mal permet-il une autre lecture des récents attentats terroristes ?

J’en ai beaucoup parlé sur You Tube ! Je fais le parallèle avec ce qui s’est passé au moment de la naissance du Christ : à savoir, le massacre des Saints Innocents (que l’on oublie !). Dans la Bible, à la dernière plaie d’Égypte - avant que les Hébreux ne quittent leur état d’esclavage pour se libérer et passer la Mer Rouge, afin d’aller vers la Terre Promise -, l’Ange exterminateur descend en Égypte et tue les fils aînés des Égyptiens, ainsi que les animaux premiers nés. Alors que les fils des Hébreux sont épargnés. L’explication est simple : les Hébreux, au travers de toutes les autres épreuves, avaient compris qu’elles étaient l’objectivation de leurs maux et démons intérieurs. Dès lors, ils avaient commencé à faire un travail sur eux ; à donner naissance à l’Enfant Divin à l’intérieur d’eux. Alors que les Égyptiens - les oppresseurs, d’alors - n’ont absolument rien compris à cet événement et l’ont subi douloureusement, sans faire ce travail sur eux. Les Hébreux ont donc été épargnés car ils avaient fait naître symboliquement le Fils intérieur. Les Égyptiens n’ayant pas accompli ce travail, ce sont les fils (extérieurs/ ceux du monde) qui ont été tués, avec les animaux, car l’Homme avant d’entrer dans sa dimension divine est un homme « animal ». Voilà exactement ce qui se passe au moment de la naissance du Christ ; c’est la naissance de l’Enfant Divin, de l’Homme Total. Du Grand Adam. Mais la plupart des « Adam » que nous sommes n’ayant rien compris, alors ce sont des innocents qui sont massacrés - c’est-à-dire qui « font le sacré à leur place ».

C’est là qu’intervient le parallèle avec la situation actuelle ?

C’est exactement cela qui continue aujourd’hui ! Tant que nous ne comprendrons pas que nous avons à faire naître en nous la dimension divine de notre Être, il y aura des massacres à l’extérieur. Ces êtres massacrés sont des saints. Des êtres qui entrent dans une lumière absolument admirable... Entendons-nous bien, ce n’est pas pour justifier la chose, naturellement ! Rien ne peut justifier ces actes, si ce n’est que nous sommes-là devant une Loi absolument incontournable. Nous sommes donc très responsables des événements qui se passent... Ce ne sont pas les tueurs, les auteurs des massacres - ce sont des pauvres types qui ont été manipulés par des cerveaux complètement fous. Les vrais auteurs sont ceux qui ne font pas le chemin intérieur.

Selon vous, quel est le cheminement intérieur que l’on doit accomplir pour sortir de cette impasse ?

Cela fait l’objet de tous mes livres (Rire) ! Actuellement, et depuis toujours, le travail intérieur que l’on doit faire, c’est de réaliser tout le potentiel d’énergie qui est à l’intérieur de nous. Nous avons un potentiel d’énergie extraordinaire. Doté d’une très grande violence, d’ailleurs. Lorsque cette violence n’est pas travaillée, elle déferle à l’extérieur. Elle déferle contre nous, dans les maladies, et elle déferle aussi contre les autres. Mais cette violence est également notre richesse, parce que c’est elle qui, si elle est prise en main, va s’exprimer dans la connaissance.

Comment opérer cette transformation initiatique ?

C’est toute une alchimie secrète qui se joue lorsqu’on peut nommer les démons de notre être et qu’on peut les transformer à l’intérieur de nous... Dès lors, toute cette violence devient de l’information. L’énergie, c’est de l’information ! Voilà ce que (nous) disent les physiciens, aujourd’hui. C’est de cette manière que nous construisons l’Arbre de la Connaissance que nous sommes. Qui n’est pas un bel arbre dans un beau jardin, tel que nous le rêverions – c’est vraiment l’Arbre que nous sommes, et dont nous devons devenir le fruit. Cet Arbre de la Connaissance, il grandit, et il n’est pas celui du bien et du mal, justement. Il est celui de ce qui est accompli de nous... et de ce qui reste encore à accomplir. C’est pour ça que sur le croix, le Christ dit : « Tout est accompli. » Alors, ce sera la résurrection...

Sur le plan de la santé, la maladie serait-elle l’expression d’un travail intérieur en cours – donc, déjà une forme de guérison ?

Tout dépend. Cela peut aussi être l’objectivation d’un travail intérieur qui n’est pas fait. Dans ces conditions, il y a un blocage d’énergie. Il faut aller nommer ce blocage. Quand on peut le nommer, là est la source de guérison.

Dans « Le symbolisme du corps humain », vous affirmez que toute maladie porte en elle son germe de guérison...

Absolument ! Elle est au départ une énergie pervertie qui demande à être convertie en lumière. Notre médecine occidentale ne cherche la guérison qu’à l’extérieur de l’Homme. Les médecines obéissant à la Tradition, dont l’acupuncture chinoise, qui remettent en place harmonieuse les énergies désorganisées, non seulement cherchent la guérison de l’Homme, mais amènent celui-ci à s’interroger sur le langage de sa maladie. Il faut, au malade, descendre dans l’inaccompli, dans cette partie obscure de lui-même.

Diriez-vous que la maladie, aussi, est au-delà du Bien et du Mal ?

Eh oui...! Combien de fois ai-je rencontré des personnes qui m’ont dit : « Depuis mon cancer, ma vie a complètement changé ! » Parce qu’il y a une information qui leur a été donnée. Ils ont interrogé la maladie – pour comprendre le sens, ce qu’elle avait à leur dire. Du coup, ils sont entrés dans l’intelligence de ce qui se passait en eux.

La maladie est-elle donc un signal d’alarme de notre âme qui nous dit qu’il y a là quelque chose à comprendre, à travailler et dénouer pour grandir ?

Bien sûr, même si c’est complexe à schématiser. Parce que la maladie peut être l’expression d’un langage personnel, mais il arrive que des êtres soient le siège d’un langage collectif. Autrement dit, ceux-là vivent, expriment, un langage d’une maladie collective. Même si c’est très difficile à cerner, cela aussi peut être nommé et travaillé. Ainsi, ai-je vu des cas de malades qui incarnaient littéralement quelque chose de grave (survenu) dans leur milieu professionnel ou, pour d’autres, dans leur milieu familial. Très souvent, d’ailleurs, il s’agit du milieu familial. Vous comprenez que c’est un travail extrêmement intéressant - de compréhension, de « nettoyage » - que l’on peut accomplir à ce moment-là !

Le travail s’effectue alors sur le plan transgénérationnel...

C’est évident, mais avec une nuance : si on se tourne uniquement vers le passé, on est aussi dans quelque chose de faux. Si maladie il y a, il faut  réaliser l’ouverture du cœur - la naissance de cet enfant divin en soi - en même temps que l’on interroge le passé. L’essentiel est d’aller en avant.

Dans votre accompagnement, comment interrogez-vous les patients pour découvrir s’ils expriment le langage d’une maladie collective ou personnelle ?

C’est au cours d’une analyse que l’on peut le découvrir... Je ne peux pas vous en parler de façon radicale. C’est extrêmement fin, tout cela. Il faut interroger les rêves, les événements... La vie parle par tout un tas de petits événements, de signes, qui n’ont l’air de rien, mais qui vous parlent !  

Les signes ont-ils été importants dans votre existence ?

Et comment ! Vous savez, il faut être très attentifs. Nous sommes, nous, totalement coupés de notre intériorité... alors que notre intériorité, elle, n’est pas coupée de nous. Elle essaie de (nous) parler et nous sommes inattentifs. C’est extrêmement dommageable, car si nous étions à l’écoute, nous comprendrions ce qui nous est dit du monde divin qui nous habite - d’une puissance d’amour infinie.

Qu’est-ce que ces signes vous ont révélé ?

Les signes nous parlent notamment de nos dons. Chacun a des dons ! Lorsqu’on prend le chemin ontologique, c’est-à-dire que l’on coupe avec les valeurs du monde (tout en assumant le monde, naturellement), on fait l’expérience de recevoir ce que les Chinois appellent « Le mandat du Ciel », c’est-à-dire que l’on découvre sa véritable vocation. C’est là quelque chose de bouleversant !

Quel est le mandat du Ciel qui vous a été révélé par votre travail intérieur ?

En fait, je le cherchais depuis l’enfance... C’est sûrement de comprendre les Écritures. À savoir : découvrir que derrière ce qui est dit, il y a autre chose qui est dit. En filigrane, en arrière-plan. Une autre dimension d’information.

Il y a des connexions entre ce que vous évoquez sur cette autre dimension d’information et les découvertes scientifiques actuelles...

En effet, c’est très étonnant ! J’ai souvent des physiciens dans mes journées de travail ; ils sont émerveillés (mais moi aussi !) de voir cette conformité entre la lecture que je fais des Écritures et ce que l’on découvre dans les sciences aujourd’hui. Dans la physique quantique, en particulier.

Comment résumeriez-vous cette concordance ?

J’épinglerais un point essentiel : lorsqu’il est dit dans le premier verset de la Genèse - qui débute la Bible - que « Dieu crée les Cieux et la Terre », les Cieux et la Terre n’ont rien à voir avec les Cieux et la Terre que nous connaissons. Les Cieux, c’est ce potentiel d’énergie que chacun de nous porte à l’intérieur de lui. Et la Terre, c’est ce qui émerge à la lumière et devient conscient. Nous nous trouvons, en quelque sorte, devant le conscient et l’inconscient. Aujourd’hui, avec toutes les théories du vide chez les physiciens, cette notion prend tout son sens. Nous sommes face à un dépassement de toutes les dualités. Les physiciens se posent la question : « Qu’est-ce que le réel ? » S’ils n’y répondent pas, ils savent très bien qu’il y a de nombreux niveaux du réel. La Bible le sait aussi. C’est écrit, mais il faut savoir le lire...

Que voulez-vous dire ?

Prenez le songe de Jacob : lorsqu’il voit cette échelle qui monte de lui jusqu’à son Seigneur, les échelons sont tous les niveaux du réel auxquels il est appelé à avoir accès. Ce sont des niveaux que chacun de nous porte en lui. Seulement, ces niveaux ne sont pas éveillés. L’enjeu est donc de les éveiller, par le travail intérieur. Par l’acquisition du potentiel d’énergie présent en nous. L’accomplissement intérieur, c’est l’Homme qui devient son Seigneur.

Dans l’Antiquité, les médecins étaient aussi des guérisseurs, des devins... Ils avaient une ouverture spirituelle que l’on ne retrouve plus dans la médecine actuelle, matérialiste. Quelle est pour vous la définition d’un bon médecin ? 

C’est celui qui ne sépare pas le corps et l’esprit, en dialogue permanent. Si le médecin ne rentre pas dans ce dialogue, il passe complètement à côté de la vraie médecine. C’est un immense sujet, celui-là ! On a complètement oublié que la chair et l’esprit sont une seule et même réalité. Tant que le médecin n’amène pas son patient à entrer dans cette conscience, il travaille contre le microbe, au lieu de travailler avec le microbe.

Qu’est-ce que vous appelez « travailler avec le microbe » ?

C’est-à-dire que le système HLA (1) est appelé à intégrer le microbe, et non pas à le tuer. À l’intégrer à l’intérieur de l’être. Dans ce cas, rien n’est démoli autour. Alors que la médecine arrive avec un arsenal de défense qui abîme le corps. Et qui tue peut-être le microbe - et nous lui en sommes reconnaissants -, seulement, il y a souvent beaucoup de dégâts à côté. Nous sommes dans une médecine extrêmement violente, au lieu d’entrer dans une intelligence subtile de la matière.

En ce sens, diriez-vous que le microbe serait le chaînon manquant qui nous permettrait de faire ce travail d’unité, de reliance du corps et de l’esprit ?

C’est une chose possible... Il se peut que le microbe soit l’agent qui vient nous rappeler que nous avons à faire un travail sur nous-même, et nous ramène dès lors à l’essentiel. Mais cela demande beaucoup de nuances... Nous retrouvons là tout le problème du bien et du mal ; il n’y a pas de mal en soi.

Comment les mythes s’articulent-ils au symbolisme du corps ?

Les mythes comportent très souvent des histoires reliées au corps. Si vous prenez la Bible, il y a le talon de Isha (Eve), la hanche de Jacob, les cheveux de Samson... Il existe énormément de références au corps ! Vous en avez aussi dans les mythes grecs, avec le pied d’Œdipe blessé, le foie de Prométhée dévoré par l’aigle. C’est donc très intéressant d’aller voir ce qui se passe là... Apprendre à lire le corps, c’est être attentif à son dessin, savoir décrypter les formes du labyrinthe anatomique, et c’est donc aussi entendre ce que nous disent les grands mythes de l’humanité sur la nature et la fonction subtile de chacun des organes. 

Quelle est donc la clé de compréhension de ce lien symbolique ?

Il s’agit d’entrer dans l’intelligence du mythe et d’essayer d’en apporter la signification profonde. Il y a là encore plusieurs niveaux de compréhension. Si vous prenez le mythe d’Œdipe, il est bien certain que Freud l’a étudié à un plan totalement horizontal, alors que le mythe d’Œdipe, s’il est étudié de manière subtile, à un plan vertical, est quelque chose de magnifique. Œdipe, contrairement à ce qui est communément admis, est un être qui se réalise dans sa totalité. Dans toute sa beauté. C’est une véritable initiation qu’il accomplit. J’ai écrit un livre à ce sujet : « Œdipe Intérieur » (voir « Pour aller plus loin »).

À propos d’initiation, vous avez co-écrit un ouvrage sur ce thème, avec Pierre-Yves Albrecht (2). Quel est l’impact du manque actuel de rites initiatiques ?

Ceux-ci font cruellement défaut dans notre société ! C’est tragique... Les jeunes ne savent plus quoi faire avec toute cette violence présente naturellement à l’intérieur d’eux. Ils sont complètement démunis. D’autre part, ils cherchent une autre dimension de lecture de la vie, c’est pourquoi certains font le choix de partir vers Daesh qui leur apporte, certes, un faux idéal, mais qu’ils croient réel. Il ne faut pas s’en étonner, nous n’avons rien à leur proposer ! Il est donc essentiel et urgent de réintroduire des rites d’initiation ; que tout jeune découvre « l’animal » qu’il est. Dans toute sa beauté - il ne s’agit pas du tout d’en parler de manière négative ! Au contraire, il faut montrer aux jeunes qu’il est possible de passer d’un état « animal » à un état de dieu. Sans quoi, les jeunes peuvent en venir à jouer les faux dieux. Ça donne les tyrans du monde ! Ils usent alors d’une violence aveugle, qui n’est plus une énergie de vie positive, seulement une force destructrice.

Par rapport à votre exégèse des Écritures, quelle est votre conception de la conscience ?

On ne parle pas du tout, là, de la conscience morale ! Mais bien de l’ouverture de conscience ; d’une intelligence nouvelle qui nous est donnée à chaque étape de réalisation de l’être, de ses énergies potentielles. On assiste alors à une montée de connaissance. Avec cette connaissance, arrive la sagesse. Sagesse et connaissance forment la conscience. C’est une ouverture d’esprit incroyable ! Ce qui fait que l’on arrive à parler un langage qui nous rend complètement étranger au langage ordinaire. Et l’on a beaucoup de mal, après, à entrer en relation avec les personnes qui ont un langage ordinaire. On s’ennuie beaucoup avec eux (Rire) !

Cette réalisation (de la conscience) survit donc à la mort du corps ?

C’est évident ! Le corps est très accidentel. Il est donné à l’homme parce qu’il est revenu à la case départ, compte tenu qu’il n’a pas fait le chemin proposé par son Seigneur. Il est donc revenu dans un état « animal », mais ce n’est pas son état normal. Son état, c’est vraiment l’état de toute cette dynamique qui le conduit vers la dimension seigneuriale de son Être. L’Homme est un dieu. C’est dit dans les Évangiles.

Est-ce à dire que dans cette dimension-là, l’Homme n’a pas besoin de son véhicule corporel ?

En tout cas, il dispose d’un autre véhicule. Peut-être est-ce un corps, mais c’est un corps subtil. Un tout autre corps, transfiguré. Mais je ne peux pas vous l’affirmer, je n’en sais rien...

Tout ce travail sur le subtil vous met-il en paix avec la mort ?

(Rire) Il serait temps, non ?! J’arrive tout près... Évidemment, on ne sait jamais au dernier moment comment on réagira, parce qu’il y a toujours une petite « bestiole » en nous, insoupçonnée. Mais, apparemment, je n’ai absolument pas peur de la mort. Je l’accueille avec beaucoup de tendresse, même. Cela ne m’empêche pas de vivre chaque jour avec intensité. Le temps ne compte pas, vous savez. Depuis mon enfance, je me dis : « L’intensité, seule, compte ! »

              Propos recueillis par Carine Anselme

 

(1) Le système immunitaire utilise les HLA (« Human Leukocyte Antigen » ou antigènes des leucocytes humains) pour distinguer les cellules du soi et celles du non-soi.
(2) Pierre-Yves Albrecht est le fondateur du Foyer des Rives du Rhône qui accueille des jeunes souffrant de dépendance. Il a créé l’Académie Aurore (
www.academieaurore.ch) où il propose une voie de l’initiation à toute personne en transformation, quel que soit l’âge.

POUR ALLER PLUS LOIN
Annick de Souzenelle,
www.souzenelle.fr & www.annick-de-souzenelle.fr

À lire : Parmi ses (nombreux) ouvrages, épinglons : Le Seigneur et le Satan. Au-delà du Bien et du Mal (février 2016), Le symbolisme du corps humain (Nouv. éd. 2000), « Va vers toi » La vocation divine de l’Homme (2013), Œdipe intérieur (2008), La parole au cœur du corps. Entretiens avec Jean Mattoupa (1997), Etc. Tous ont été publiés chez Albin Michel. Notons aussi L’initiation, co-écrit avec Pierre-Yves Albrecht (Les Éditions du Relié, 2013).

Le symbolisme du cors humain

Repost 0
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 11:27

"Travaille…Comme si tu n’avais pas besoin d’argent.

Danse… Comme si personne ne te regardais. 

Chante…Comme si personne ne t’écoutais. 

Aime…Comme si personne ne t’ avais blessé. 

Vis…Comme si, ici,  c’était le paradis ! "

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pratiquer le Yoga à Bruxelles: Proximité Montgoméry : clic : http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

Atelier de méditation en week-end : ici :  http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-meditation-et-yoga-dates-horaires-ete-2013-117409967.html

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°)°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

"Sommes-nous responsable de notre vie ?
Qu'est ce que le hasard ?
En quoi sommes-nous la cause inconsciente de ce qui nous arrive ?

Comment nos pensées, nos croyances et nos conditionnements peuvent-elles avoir le moindre effet sur la réalité ? Quelle est la véritable nature de notre conscience ?

Pour répondre à ces nombreuses interrogations, nous sommes allés à la rencontre d'intervenants qui nous ont amené des éléments de réponses, de part leur parcours, leur vécu, et leur compréhension des mécanismes de l'esprit humain." Un documentaire d’Anthony Chene.

Très bon documentaire.  Merci à Anthony Chêne.

Concrètement, des outils :

Dans la pratique du Yoga Nidra, nous utilisons ce qui est appellé; le sankalpa. Sankalpa signifie 'intention consciente, pensée choisiedéterminattion' , dans le but de changer et améliorer un aspect de sa vie, quoique ce soit. 

Ainsi, une personne qui souhaite arrêter de fumer, choisira un sankalpa, (toujours formulé avec des mots positifs), du genre;  'Je respire la Vie, à plein poumon'.  Et non pas, 'j'arrête de fumer !' car là, il y a le mot 'fumer 'que l'inconscient va interpéter et répéter en boucle, comme une injonction à réaliser : Fumer, fumer, ..!    

C'est en état de relaxation ou de méditation que l'on choisit le meilleur sankalpa, celui qui nous convient, qui résonne en nous positivement. Celui-ci choisit, on le répète avec le coeur, la détermination et le ressentis, le matin, avant de se lever, le soir, avant de s'endromir, et la journée, librement. 

Quand le sankalpla  est réalisé dans sa vie, on en choisit un autre. Et ainsi on change peu à peu sa vie, en éliminant ses 'mauvaises' habitudes, ses tendances nocives, ses faiblesse, pour y mettre à la place quelque chose de plus gratifiant, de plus libre, de plus responsable aussi.

 

Voici quelques sankalpa en exemples :

J'ai tout on temps pour chaque chose.

Je suis calme et détendue, ici et maintenant. 

Je me calme et me détends parfaitement.

Je m'aime tel que je suis. 

Je m'établis dans ma sécurité de base.

Je reprends mon propre pouvoir de vie en main.

Je m'aime grandement. 

Je l'apprécie tel que je suis.

Je m'aime et je m'accepte totalement et profondément

Tout ce dont j'ai besoin, vient à moi facilement.

Le soir je m'endors facilement.

Le matin, je me réveille en pleine forme et régénéré.

 

Sankalpa spirituel: De diverses sources , traditions, filiations: 

Tout est possible.  

Le chercheur (que je suis) est le cherché (que je suis).

Tout est en ordre.

Sois UN en toi.

Le Coeur est le Soi. Il n'est ni intérieur, ni extérieur.

Qui étais-tu avant que tes parents ne soient nés ?

J'ouvre l'oreille au Vent. Le bruit est à côté du vrai.

Sors là où tu ne bois plus l'air.

Le silence a cette vertu particulière de m'exposer à l'essentiel.

Dieu se cherche en l'homme.  (ou autre mot  que Dieu ; la Source, le Tout Autre, Mère/Père, L'Eternel, le Créateur, le Soi, etc.) 

 

Nous sommes créateur de notre réalité. Sauf si nous déléguons notre propre pouvoir de vie à d'autres, ou à un pouvoir extérieur à soi, qui saurait mieux que moi ce que je dois faire, ce qu'il faut que je fasse : Dans ce cas je peux me sentir victime dans des situations de vie non désirées.  Si chacun reprends son propre pouvoir de vie, en tant que co-créateur du monde et que, au lieu de subir la vie, nous choisissons de créer notre propre vie  ... Que se passera-t-il ?

Nous devenons des co-créateurs du Bien.  Nous posons des actions bienveillantes et conscientes, pour soi et pour les autres.  Soyons des hommes d'amour, de pardon, de paix active, d'intelligence et de liberté spirituelles,  plus forts que tous pouvoirs extérieurs à nous ; ceux qui utilisent la force, la destruction et la violence pour s'imposer.  Ensemble, en choeur, nous pouvons éloigner les orages que de gros nuages noirs annoncent.

Créons et croyons en un monde de paix et de fraternité, au delà des étiquettes de chapelles religieuses ou profanes.  Cultivons la flamme de l'amour dans nos coeurs, au quotidien pour que le monde change. Cela commence avec soi, avec ses proches...   

Le monde ne changera que si nous changeons. Il change déjà !  Mais on ne le voit pas encore en grand. Je, tu, il ,nous, sommes de plus en plus nombreux à changer !  Il y a de l'espoir.   Véronique

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

   /article-la-puissance-de-la-pratique-du-mantra-yoga-109189689.html

  /2013/11/sortir-de-la-frilosité.-comment.html

    /article-eliminer-les-parasites-de-l-organisme-avec-le-zappeur-108276496.html

  /article-traiter-un-abces-dentaire-en-trois-jours-101927701.html

  /article-petit-atlas-des-parasites-qui-generent-des-maladies-104557995.html

       

 

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 06:49
Bienvenue sur Yoga et compagnie
 
 

La peur la plus fondamentale chez l'être humain, (nous disent les "yoga sutra de Patanjali",) c'est la peur de la mort.  Les événements du monde peu réjouissants,  réveillent cette angoisse endormie, qu'aucun être humain ne peut éluder, car elle est en lui et en chacun.   Si  une certaine sécurité et prudence a sa juste place, il ne faut pas croire, illusoirement, qu'elle pourra tout arranger et encore moins supprimer la peur !  La méditation ce-dessous est très efficace pour aller droit à l'orIgine de la peur et de l'angoisse.   Bien entendu, cette pratique ne va pas effacer LA PEUR en vous, comme cela, en un coup de baguette magique.  C'est impossible. Mais si vous la pratiquez, ou simplement la lisez attentivement et tranquillement, régulièrement, elle va atténuer peu à peu le stress et le  malaise de la peur et de l'angoisse, en soi....  Si vous êtes amateurs de films ou de jeux vidéos d'horreurs qui génèrent de la peur, il est temps   d'arrêter à nourrir votre peur et son corollaire, l'adrénaline.  Je suis convaincue que l'apprentissage de vivre en paix avec soi et avec les autres, est le premier pas vers la paix  dans le monde.   Les lois toujours plus nombreuses qui étouffent  notre créativité,  pourraient-elles changer le coeur de l'homme, et apporter la paix dans nos coeurs ?               Ce n'est pas en construisant des murs et des frontières  que le monde changera, mais en construisant nos coeurs et nos âmes, en construisant le Bien en actes, pas à pas.   C'est un choix à laquelle chacun peut prendre part maintenant, pour co-créer un nouveau monde, un monde sans peur, sans vengence, un monde de sincérité, de paix, de respect mutuel dans les différences.   Bonne pratique.                                                                              (La méditation guidée (gratuite) est un peu plus bas sur cette page.)


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mode d'emploi du blog : Pour votre information, ce site est un 'blog' !!! C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil' se trouve maintenant...à la queue ! Et les autres articles se suivent les uns après les autres. Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète' ou 'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage.   Pour contact : clic dans la colonne de droite, tout en haut à 'contact'.  
Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters. 
 
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 
  Méditation pour le traitement de la peur,  

ou autres émotions indésirables

  

 D’après un exercice proposé par Inélia Benz,   réécrit avec ma propre expérience  et méditation. 

 

Vous pouvez enregistrer la méditation, puis l’écouter pour pratiquer.

Vous pouvez aussi la lire,  avec des temps de silence , pour intégrer le contenu.

Après un certain temps, si vous pratiquez régulièrement, vous en comprendrez le processus par coeur.

méditation à côté d'un tourbillon- photo                 et vous pourrez la pratiquer sans lecture.... Avec le coeur.   Dans ce cas, il n'est plus nécessaire de suivre la méditation mot à mot, mais d'en comprendre le sens, et les grandes lignes. 

Vous pouvez faire cette méditation chaque fois que vous ressentez de la peur, ou de la  colère, tristesse, révolte, frustration, épuisement, douleur  …

 

Pour de meilleurs résultats, il est préférable de le pratiquer dans un espace tranquille et sans être dérangé.   Préparer une liste écrite des peurs que vous rencontrez dans votre vie, et sur laquelle vous souhaitez travailler.  Ce peut-être la peur des catastrophes naturelles, la peur des araignées, de l'effondrement financier, de perdre ce que l'on possède, de perdre son emploi, peur de la famine, de la guerre, de la violence, peur avant un examen, un rendez-vous, une activité. La peur de manquer d'affection, de ne pas être aimée, peur de la solitude, de l’inconnu, du lendemain, du qu'en dira-t-on, de la maladie, de manquer d'argent, de souffrir, des étrangers, des jeunes, des voisins, des originaux, de vieillir. Une peur intense et/ou  indéterminée se nomme aussi 'angoisse' ou 'anxiété.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 Selon les textes du Yoga, la peur qui est à l'origine de toutes les autres, c'est la peur  Ciel ouvert      de   mourir.     La tradition du Yoga dit

"Avoir peur de mourir....   C'est comme un enfant qui aurait peur de s'endormir dans les bras de sa mère"!  (A méditer)

En effet, Chaque soir, nous mourons complètement à nos affaires terrestres et nous retournons à notre essence bienheureuse !  Nous Y sommes bien dans le sommeil  profond !               Pourquoi aurions-nous peur de retourner à notre essence immortelle ? 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  Comprenez aussi que si vous traitez toutes les peurs personnelles qui sont reliées à, par exemple,  un "effondrement financier" hypothétique,  vous vous aidez vous-même,  mais aussi le collectif.   Vous traitez l’impression " d’impuissance " et de victime, par rapport à ce qui pourrait arriver. 

" La corruption financière actuelle  est essentiellement conçue pour asservir. Nous n'avons pas de lien avec cela.  Après tout, nous n’avons aucun rapport avec sa création. Nous sommes nés dedans. Et il en a été ainsi jusqu’à il y a quelques années quand nous avons commencé à nous réveiller en tant qu’espèce ; et maintenant, nous pouvons intervenir.   L’argent n’est rien d’autre que l’extériorisation d’une énergie libre, fluide et naturelle, une énergie de soutien et d’abondance, présente sur la planète depuis le début des temps. A l’origine, nous avons créé l’argent de sorte qu’elle soit un échange d’énergie et ce, de manière précise et utile. En créant une forme d’échange d’énergie entre les êtres humains, nous restons en dehors de l’énergie-dette, qui est un mauvais jeu créé de toute pièce pour nous brouiller les pistes.  L’énergie-dette est néfaste et destructrice dans notre réalité physique.  En se reconnectant à la véritable énergie créatrice sous-jacente de l’argent et en rétablissant une relation saine avec l’argent, on peut non seulement transformer nos systèmes de soutien personnels mais aussi, en tant qu’individu éveillé, nous pouvons transformer le système financier planétaire en un système pure, clair, propre, impeccable, qui soutient tout être sensible ou insensible sur la planète. Peu ont compris le fait qu’en rétablissant notre propre relation saine à l’argent, nous guérissons et transformons également notre système financier lui-même. C’est pourquoi il me semble nécessaire de le souligner ici. "                Inélia Benz.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voici la méditation :

Asseyez-vous confortablement, de préférence avec votre dos droit et fermez les yeux. 

Inspirez profondément et lentement, puis expirez rapidement. (Comme un soupir)

Refaites 3- 4 fois, en inspirant de plus en plus lentement et en retenant votre souffle poumons pleins un certain temps, avant d’expirer rapidement par la bouche.  Maintenant respirer spontanément, à votre propre rythme.

Scannez votre corps physique de la tête aux pieds afin de trouver et de pister une énergie de peur, ou de colère, ou autre émotion indésirable …ou simplement une sensation physique désagréable.

Cherchez où se trouve la peur, ou autre sensation désagréable  et si vous n’arrivez pas à la trouver, lisez une de vos peurs sur votre liste, sentez-la,  et scannez votre corps à nouveau.

Une fois la peur trouvée dans votre corps, simplement, regardez-la.

Ne l’analysez pas, regardez-la simplement. Ne cherchez pas à l’éliminer, regardez-la simplement, calmement.

Permettez-lui d’être là. Permettez-lui d’exister. Permettez-lui de grandir et d‘être.

Une peur ou une angoisse peut se manifester en soi par un inconfort physique, une tension, ou ce peut être le cœur qui bat trop vite, une sensation de tremblement, ou autre sensation désagréable que vous repérez.  Donc, simplement vous observez … Et s’il n’y a rien de désagréables…Observez ce rien, ce vide, …. Parfois, une pensée ou un souvenir apparaît… ou un sentiment de peur sans cause… Observez….Pistez…Comme on cherche un animal dans la brousse…

Regardez  simplement. Observez. Sentez.  Permettez à  ce qui est  là d’être là.   Dites par exemple ;  « Peur, sensation désagréable,  je te vois….Tu es la bienvenue ici ».

« Bienvenue ici…. »  Accueillez la peur et permettez-lui de grandir. Laissez.la grandir et grandir encore. Peut-être elle grandit tellement que vous avez l’impression qu’elle remplit l’espace qui vous entoure… Elle s’étale…

Donc, permettez-lui de grandir et de grandir encore… autant que possible. Laissez-la être aussi grande qu’elle peut l’être.

Permettez-lui aussi de s’exprimer à vous, si elle le souhaite.

Peut-être elle vous souffle quelques pensées, une image,  un sentiment…. Vous ne faites qu’écouter, sans commentaires….

Mais n’analysez pas. Permettez simplement à ce qui arrive, quoi qu’il arrive, de se manifester. Que ce soit des mots, des pensées, des souvenirs, suivez-les. Si cela se transforme en une autre émotion ou change de place dans votre corps, suivez-la.

Qu’elle que soit son cheminement, accueillez cette nouvelle expression, et dites-lui de temps en temps « tu es la bienvenue ici, … » ou « tu es la bienvenue ici, peur ».

Tu es la bienvenue ici.  Faites-y attention. Observez-la.

Maintenant, autorisez-vous à vous approcher plus près encore et à étreindre votre ressenti, quel qu’en soit l’expression, maintenant.

Donnez-lui de l’amour et de la lumière, et permettez-lui d’exister.

Remerciez-la… pour le travail qu’elle a accompli pour vous, pour avoir été avec vous depuis si longtemps.

Maintenant,libérez-la dans l’Unité. Autorisez-la à retourner librement à la Source, à l’Univers. Dites-lui : « Chère peur, je te libère maintenant dans l’Unité. Je t’autorise à retourner à la Source.  …. Vous pouvez imaginer alors des petits ballons qui s’envolent, loin, loin dans le ciel, à l’infini…  Emportant la peur.

Inspirez maintenant profondément. Expirez rapidement. (soupir) 3x.

Respirez maintenant tranquillement, doucement et….

Tandis que vous inspirez, vous inspirez la lumière et l’amour. Et tandis que vous expirez, vous permettez que cette lumière et cet amour aillent remplir l’espace laissé libre à l’intérieur de vous, là où se trouvait la peur.

Respirez  lentement  tout en continuant à imaginer la lumière et le pur amour qui vous remplissent complètement. 

« J’inspire la lumière…La lumière me remplit…J’inspire l’amour,…L’amour me remplit… »

Continuez à vous remplir de lumière et d’amour. La lumière et l’amour n’entrent pas seulement par vos narines, mais aussi par tous les pores de votre peau… Comme si vous baignez dans l’amour et la lumière…

Utilisez aussi vos pensées et dites : « Je transmute toute énergie dense ( de peur, colère...) en énergie lumière, Je transmute toute énergie dense en énergie amour. » Puis laissez le processus se faire dans l’alchimie du  silence… Même si vous ne savez pas comment faire !

Permettez à cette lumière et à cet amour de se répandre aussi dans votre environnement, autour de vous, et sur toute la planète...!

Maintenant, scannez votre corps des orteils à la tête et voyez s’il n’y reste plus aucune peur. Si c’est le cas, vous pouvez continuer et répéter l’exercice.  Si ce n’est pas le cas, vous pouvez utiliser votre liste pour refaire l’exercice avec une autre peur, ou …Vous terminez la pratique maintenant,  vous ouvrez vos yeux et vous vous étirez doucement.

colombe entre les mainsRépétez cet exercice chaque jour,  jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de peur dans votre vie, plus aucune peur !

Une vie sans peur, … ?  C’est une vie créatrice,  pleine d’amour de Paix et de joie.

 

Et si, après votre méditation, vous ressentez encore de la peur.... Dites-vous bien que c'est normal !

 

Le processus de méditation vous fait cheminer sur un chemin de libération... Mais pour atteindre le bout du chemin, il faut tout simplement vivre et marcher pas à pas sur ce chemin... Et chaque pas fait en conscience est en soi, une libération.... qui vous conduit peu à peu et sans détour, vers le but que vous vous fixez. Cette méditation a pour sens de nous faire sortir du triangle névrotique :  "Victime, bourreaux, sauveur".  La victime s'identifie à la peur ou la colère, le bourreau juge et persécute les autres et refuse la remise en question en lui-même, et la sauveur vit dans un espoir futur illusoire. Ces trois personnages sont en nous !  Les reconnaître pour les apprivoiser et vivre pacifiquement en amitié....Tout un chemin.

 

Dites-vous aussi la phrase suivante, comme un mantra, encore et encore, pendant votre journée...:

 

" Même si j'ai encore de la peur en moi,

je choisis de me sentir en sécurité et en paix."

 

 

 

En résumé, voici le processus de cette méditation :

1. Reconnaître, accepter et accueillir l'énergie de peur, de colère ou autre sensation désagréable...sans commentaire.    Ressentir simplement et pister cette sensation-émotion.

2.  Aimer la peur, l'étreindre avec compassion.

3. Lâcher-PRISE. PRISE-LÂCHER !  La laisser partir.

4. Remplir l'espace laissé vide par la peur qui est partie,  avec de l'énergie amour et de l'énergie lumière...Même si je ne sais pas comment faire !

5. Laisser cet amour et cette lumière s'étendre en soi,  autour de soi, et sur toute la planète.

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Il  peut-être aussi très utile de lire en complément, pour une bonne gestion de ses pensées-émotions :   Comment vibrer à la fréquence de notre véritable essence

 

Le langage de la divine matrice- Gregg Braden

 

Si la feuille n'a de sa condition de feuille....

 

La pratique du Yoga et de la méditation : outil d'auto-guérison et de dévéloppement personnel

 

  Pour aller plus loin dans la maitrise de soi (du corps et de l'esprit)  vous pouvez vous  joindre à un cours de yoga et de  méditation : 

  Yoga à Bruxelles - Proximité Montgomery - 2012-2013

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Et  pour se brancher sur des images et émotions 'positives' qui chasse la peur ....:

Regardez  la petite Tippi,  (vidéo- LE FILM ENTIER ):  Le monde selon Tippi 1997 

qui, dans son innocence enfantine s'approche des animaux 'sauvages' avec amour et tendresse, et donc, sans peur ! 

 

Tippi et le léopard :  Vidéo de 2 min.

http://www.youtube.com/watch?v=k6MAgDhSm2o

 

       Tippi-et-le-leopard.jpg                                 Tippi et l'éléphant    

 

 

Les animaux sauvages, à l'intérieur de nous, ne seraient-ils pas nos peurs,  colères et compagnies ?  Ces 'démons' intérieurs vivent souvent dans l'obscurité de notre conscience.  Ils n'aiment pas être vus ... et souvent,  nous n'aimons pas les voir !  Ainsi,  lorsque la lumière de la conscience  s'approche d'eux, sans jugement et avec amour ... Ils sont désemparés, démasqués, désarmés et ils se dissolvent comme neige au soleil.  

Nos peurs se comportent aussi comme des croyances bien ancrées en nous.  Nous croyons que 'cela' va arriver, que cela est 'vrai' et nous en avons peur.  Or, la plupart du temps, la peur est  'imaginaire'.  Comprenez correctement cela.  Par exemple, si vous pensez avec force et tenacité, qu'il y a un mauvais gangster derrière votre porte, dans la rue etc ...Pensez-le très fort... ou alors quelqu'un vous le dit simplement....Et vous aurez peur d'ouvrir la porte, de sortir de chez vous.... !  En changeant notre façon de penser et de regarder le monde, nous pouvons déraciner la peur.  Pour cela, il faut aussi éviter les informations qui alimentent la peur artificiellement et inutilement.   Même en situation soi-disant 'dangereuse' et insécurisante.... J'ai le droit de me sentir en sécurité et de passer à côté, ou au travers,  sans mal !

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ho'oponopono - Je m'excuse, je t'aime

Ho'oponopono et le fonctionnement du cerveau

Hibou qui lit Accueil

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 

 

 

 

Repost 0
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 17:09

Bienvenue sur Yoga et compagnie

« Tous les jours nous lisons (voyons ou entendons) que des actes épouvantables sont commis dans le monde, comme conséquence de la violence de l’homme. Vous pouvez dire : ‘je n’y peux rien’ ou ‘comment pourrais-je influencer le monde’ ?

Or, vous pouvez l’influencer considérablement si, en vous-même, vous n’êtes pas violent, si, vous menez réellement, chaque jour, une vie paisible, sans esprit de compétition, une vie sans ambition ni envie, une vie qui ne crée pas d’inimités, de jalousies ou de conflits. De petits feux de joie peuvent devenir un brasier d’allégresse. »( Krishnamurti)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mode d'emploi pour accéder à un article ou un thème particulier : Clic dans la colonne de droite sur un lien dans archives, articles récents ou catégories. Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter, pour recevoir les prochains articles : colonne de droite, en bas.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Atelier de méditation en week-end : http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-meditation-et-yoga-dates-horaires-ete-2013-117409967.html

Pratiquer le Yoga à Bruxelles: Proximité Montgoméry : http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

Listes des articles :Liste de tous les articles et vidéos de 2009 à 2013

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

De plus en plus de citoyens choisissent une alimentation saine.

Cet article est transféré de 'santé nature, innovation'.  Mais peut-être l'avez-vous déjà lu ? Je trouve la nouvelle plutôt bonne. Il semble que .....

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

De plus en plus de citoyens choisissent une alimentation saine.

 

Le journal New York Times a annoncé le dimanche 8 novembre 2015 qu’un « séisme » se produit dans les habitudes alimentaires des gens [1].

Les ventes de soda ont diminué de 25 % par personne depuis 1998, principalement remplacées par de l’eau.

Les ventes de jus d’orange se sont écroulées de 45 % sur la même période. Longtemps présenté comme une composante essentielle d’un petit-déjeuner sain, les gens ont maintenant compris que le jus d’orange est une bombe à sucre qui n’a rien de diététique.

Les ventes de céréales du petit-déjeuner, riches en sucre également, ont baissé de 25 % depuis 2000, remplacées par le yaourt et le müesli.

Les repas surgelés ont baissé de 12 % entre 2007 et 2013. Le chiffre d’affaires moyen des restaurants McDonald’s est parti dans une spirale à la baisse depuis trois ans.

Ces chiffres concernent les consommateurs américains. Mais on sait que la tendance est la même des deux côtés de l’Atlantique.


 

L’industrie agro-alimentaire tremble et va être obligée de se réformer si elle ne veut pas disparaître

Selon une enquête récente, 42 % des jeunes consommateurs entre 20 et 37 ans ont perdu confiance dans les grandes firmes agro-alimentaires, contre seulement 18 % dans le reste de la population.

Les produits industriels, emballés, longue conservation, sont devenus synonymes pour beaucoup de malbouffe, sucres ajoutés, graisses cuites de mauvaise qualité, additifs en tout genre.

Il était temps !

Le résultat est que les grandes firmes agro-alimentaires sont obligées de réformer leurs pratiques pour survivre :

 

« Le seul espoir de survie des grandes firmes agro-alimentaires historiques est de faire des changements audacieux dans les produits qui sont leur cœur de marché. Elles vont devoir réduire fortement leur teneur en sucre ; vendre des produits locaux et bios ; intégrer dans leurs produits plus de légumes, fruits et aliments sains ; créer de nouveaux produits frais. », selon l’article du New York Times.
 

Déjà, le résultat de ce changement de mentalité des consommateurs a des conséquences visibles dans les supermarchés. Ils sont obligés d’agrandir leurs rayons de produits frais, dont les ventes ont augmenté de 30 % depuis 2009. La consommation de légumes et fruits crus a augmenté de 10 % ces cinq dernières années. (la suite ci-dessous)
 

Annonce spéciale

Diminution de 50% des risques de cancer

Une équipe de chercheurs des universités de Berkeley et de Californie (UCLA) a montré qu'un bon dosage hormonal pouvait diminuer le risque de cancer jusqu'à 50%. Il permet aussi de réduire l'hypertension et la mortalité cardiovasculaire. Cliquez ici pour en savoir plus..


Suite de la lettre de ce jour :
 

Aliments bio vendus sans emballage plastique

Le 4 novembre 2015 a ouvert à Paris le premier magasin où 100 % des produits sont biologiques et vendus en vrac, donc sans emballage [2].

Il s’agit du magasin Biocoop 21, 14 rue du Château d’Eau dans le Xe arrondissement de Paris.

On y trouve 250 références dont bien sûr les fruits et légumes frais, les légumes secs comme les haricots rouges, lentilles, quinoa, mais aussi du miel, yaourt, huile vierge, thé, café (à moudre sur place), vin ou même liquide vaisselle.

Les consommateurs sont invités à venir avec leur propres bocaux, sacs et paniers. L’avantage du vrac est que cela permet de prendre uniquement la quantité souhaitée pour ainsi éviter la surconsommation. Les produits sont visibles. Ils ne sont pas représentés par une photo alléchante mais trompeuse sur l’emballage. Cela évite les achats d’impulsion savamment favorisés par les experts en « packaging ». Le vrac permet de réduire les déchets. Enfin, les produits coûtent en moyenne 15 à 20 % moins cher, à qualité égale.

 

Hausse des surfaces agricoles bio

La hausse de la demande en produits bio entraîne une hausse des surfaces agricoles qui y sont consacrées : +101 % en France entre 2007 et 2014, avec une tendance à la hausse qui se maintient.

Hausse des surfaces agricoles bio

Source : Chiffres de la bio en France en 2014

Et le phénomène se traduit même dans les statistiques de santé : aux Etats-Unis, la hausse de l’obésité et du diabète qui paraissait inexorable s’est arrêtée.

La quantité de calories consommées quotidiennement par les enfants a baissé de 9 % depuis 2003 [3]. Le taux d’obésité parmi eux a reculé de 43 % en dix ans [4].

 

Nous avons gagné une bataille, pas la guerre

Il serait toutefois prématuré de crier victoire. Nous avons gagné une bataille, pas la guerre.

Personnellement, je reste effrayé à la vue de ce que les gens mettent sur le tapis roulant, à la caisse, les rares fois où je me rends dans un supermarché.

Tandis que je sors œufs bio, ail, chou, poireaux, olives, sardines, féta, vinaigre de cidre, salade, pommes, amandes et chocolat noir, je vois autour de moi des caddies remplis de sacs multicolores de biscuits apéritifs, de bonbons, de yaourts aux fruits, de canettes en tout genre, de frites et pizzas surgelées et de pâtes à tartiner.

Sans doute les gens consomment-ils plus de produits frais et bio qu’il y a dix ans. Mais nous revenons de loin, de très loin.

Chaque fois j’ai envie de les inviter à partager un repas avec moi. Pour qu’ils se rendent compte, de leurs propres yeux, qu’il est tellement agréable de manger des produits simples et entiers. Que ce n’est pas plus cher, tout aussi rapide, tellement moins écœurant et meilleur pour la santé.

Mais trop d’idées reçues sur la nourriture continuent à polluer les esprits. D’ailleurs, même parmi les personnes qui cherchent à bien faire, le résultat est souvent mitigé, pour ne pas dire plus.

 

Les décennies de matraquage ont laissé des traces

Les décennies de matraquage publicitaire ont laissé des traces. Je citais ci-dessus les personnes qui croient mieux manger parce qu’elles prennent du yaourt et du muesli à la place de leurs Frosties, Smacks, Miel Pops ou Choco Pops.

C’est un pas dans la bonne direction, mais un petit pas.

Dans le muesli et le yaourt il y a encore trop de glucides, pas assez de protéines, pas assez de bonnes graisses ni de vitamines et oligo-éléments.

C’est pareil pour les snacks : on croit bien faire parce qu’on abandonne les Mars et les Snickers au profit de barres de céréales bio.

Malheureusement, les barres de céréales, tout bio qu’elles soient, restent encore des bombes à sucre. Elles se composent de céréales grillées, soufflées, souvent liées ensemble par du sirop : leur « index glycémique » est maximum.

Le « bon » snack, c’est la poignée de noix, noisettes, amandes, la pomme, ou quelques olives, ou même le demi-avocat avec un peu de jus de citron, voire l’œuf dur !

Mais s’il vous-plait, pas de barre de céréales sucrées !

Combien de temps faudra-t-il encore pour faire passer ces idées toutes simples chez la majorité des consommateurs ?

Dix ans ? Vingt ans ? Nos lettres d’information sont si peu diffusées… elles ne sont lues que par une toute petite élite, les gens les plus cultivés, les plus engagés, je dirais presque ceux qui en ont le moins besoin !

Comment aider les autres ? Je n’ai pas de solution miracle. Santé Nature Innovation est gratuit, je ne sais que faire de plus. Faut-il envisager de payer les gens pour qu’ils nous lisent ? Je pousse volontairement le trait. Dans ce cas, encore faudrait-il que le gouvernement nous subventionne, mais ça ne risque pas d’arriver.

Alors que faire ?

Le meilleur moyen d’accélérer les choses serait que, déjà, chacun de vous en parle un peu autour de lui, suggère à ses amis de s’inscrire gratuitement aussi.

Car ne vous y trompez pas : en faisant cela, vous aidez les autres, vous nous aidez, mais vous vous aidez aussi vous-même.

Cela ne se voit pas encore de façon claire ; mais à force de progresser, de changer nos habitudes alimentaires, nous allons obliger collectivement des pans entiers de l’industrie agro-alimentaire à se réformer.

Le mouvement a déjà commencé. Collectivement, notre contribution au bien public, à l’avenir même des générations futures, peut être immense et salvateur.

À votre santé !   Jean-Marc Dupuis

 

Catégories

 
 
 
 
 
 
Repost 0

Présentation

  • : yoga et compagnie
  • yoga et compagnie
  • : Choix d’articles et vidéos qui tournent autour du bien-être du corps, de l’âme et de l’esprit : Esprit du Yoga et art de vivre. Invitation à une réforme personnelle, pour amorcer le changement que tout le monde attend ! C'est maintenant que cela se passe.
  • Contact

Recherche

Liens