Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 19:33

Bienvenue sur Yoga et compagnie

Pratiquer le Yoga à Bruxelles: Proximité Montgoméry :  C'est ici :  http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-yoga-a-bruxelles-proximite-montgomery-2012-2013-112190231.html

  ☼  

 

Atelier du Toucher conscient.

Invitation à une détente profonde et au lâcher prise.  Exploration du lien à l’autre et à soi, par le sens du toucher.

C’est une forme de méditation sensorielle, active, intérieure.   

 Si vous ne l’avez jamais expérimenté, c’est l’occasion.                                                                                                   

Atelier : Toucher conscient : De quoi s'agit-il ?

Le Yoga a un compagnon de route presque indissociable en Inde, c’est l’Ayurvéda.  Celui-ci   utilise abondamment le massage avec des huiles  médicinales, pour soigner le corps et l’âme.   Nous n’allons pas utiliser ce massage thérapeutique particulier de spécialistes.   Nous allons utiliser le sens du toucher pour prendre soin  de nous-même et de l’autre.  Cela tout le monde peut l’apprendre et le pratiquer aussi en famille, moyennant quelques apprentissages de base.

Atelier : Toucher conscient : De quoi s'agit-il ?

  Les techniques que nous pratiquerons :

° Do in.  Relaxation coréenne : L’art de la détente profonde

° Digitopuncture/Shiatsu.

° Travail sur le corps que l’on est, dans l’esprit de l’enseignement de K. Graf Durchkeim

 

Pour de plus amples explications de chacunes de ces approches-techniques.

  (Voir en bas de page.)

 

- Ces techniques ne sont pas du massage à proprement parlé ; nous n’utilisons pas d’huile.

- Nous gardons nos vêtements  (Tenue souple et confortable)

 

Objectif :

La détente profonde va nettoyer nos cellules et nos organes en profondeur.  Les techniques et exercices  proposés sont à la portée de tous, permettent à chacun de les pratiquer ensuite chez soi.  Nous travaillons sur des tapis, au sol.  

 

Atelier : Toucher conscient : De quoi s'agit-il ?

Pourquoi ?

Dans notre société, le toucher est le sens « interdit », un ‘sens’ délaissé.  Pourtant, il ne viendrait pas à l’individu l’idée de se bander les yeux pour se priver de la vue ou de se boucher les oreilles pour se priver de l’audition. 

Cela vient probablement du fait qu’en Occident on situe la conscience uniquement dans le cerveau, dans la tête.  Alors qu’en Orient, la conscience est située dans tout le corps, cerveau compris bien sûr.  

Selon le Yoga, il y a un conduit subtil fondamental  le long de la colonne vertébrale : La shushumna.  C’est par elle que l’énergie de Vie consciente, (Kundalini Shakti) circule dans notre corps.  Le toucher conscient nous éveille particulièrement à cette énergie de Vie interne, dans tout notre corps.  

Quand le corps s’éveille à lui-même, le cerveau se détend et s’éveille sur un autre plan.  L’Orient nous apprend le retour à la globalité de notre être.

 

En Occident, on ne se touche plus avec bienveillance et empathie. Dommage.  Car le contact physique ( sans intention ou connotation sexuelle) est peut-être le plus essentiel.  Il est en lien avec nos qualités du cœur, selon le Yoga.  En effet, la tradition nous dit que le chakra du cœur est en relation avec le sens du toucher.

Le toucher nous éveille à une dimension oubliée de nous-même, qui dissout nos tensions et nos soucis parasites. 

Un nourrisson ne peut se développer correctement  que s’il est touché avec bienveillance  et amour, chaque jour. 

Le toucher est le premier langage du  petit être.

Atelier : Toucher conscient : De quoi s'agit-il ?

☼ ☼ ☼

 

La pratique du toucher conscient  nous ouvre à notre dimension intérieure de tranquillité tout en soignant naturellement nos blessures  et manques internes, refoulés dans notre inconscient.

 

Toucher le corps avec bienveillance, c’est aussi toucher notre âme.   Le toucher nous reconnecte directement à la force de Vie qui nous habite.  Il est lien avec l’autre au-delà du verbal et  connexion instantanée avec soi-même.   Antistress assuré.

 

C'est une pratique qui génère naturellement paix intérieure et sérénité dans l’instant présent. 

 

Je me rappelle, un ados de 17 ans, en milieu scolaire, qui me disait en fin d’année « C’est étonnant ce qui se passe depuis qu’on fait de la relaxation avec partenaire, je sens que dans notre groupe, il y a une profondeur de relation entre nous, une amitié, même sans parler, c’est tout nouveau et c’est super.

 

Après un soin de toucher conscient, que je donnais à une personne récemment,  je lui demande... : ‘Et ta douleur au poignet, comment cela va ?’ (Depuis des semaines elle avait mal au poignet).  ... Elle regarde son poignet interrogative, elle cherche la douleur en palpant, et me dit, 'on dirait que la détente profonde à dissous la douleur, je n'ai plus mal ! "

 

Les bienfaits :

Apaisement du système nerveux ; corps et esprit.  Renforcement du système immunitaire.  Mobilité articulaire améliorée. Douleur diminuée.  Tonification des organes internes.  Assouplissement général.  Sensation de mieux-être  global.  Améliore peu à peu le sommeil en cas d’insomnie. Retour à son axe de vie et à ses besoins profond de détente.  Recentrage.  (La liste n’est pas exhaustive.)

 

Pour qui ?

Pour tous. Pour expérimenter les bienfaits de la détente profonde. 

Si vous traverser une période de vie émotionnellement remuée, le toucher conscient aide vraiment à se re-stabiliser. 

Pour continuer son chemin de vie, développement personnel : Dissoudre les mémoires émotionnelles, les tensions psycho-physiologiques, approfondir la paix intérieure, physique et mentale.

Excellent en complément d’une thérapie, analyse de soi, travail thérapeutique personnel. 

Avant une session collective, si vous en ressentez le besoin, vous pouvez d'abord commencer par une séance en individuelle, sur rendez-vous. 

Pour une ‘urgence’, un état de stress passager.

Contact : Véronique au 02-735-62-22 ou ici : atelierdusilence@gmail.com

 

Apporter :

Tenue souple et confortable.  Eventuellement, un tapis personnel pour que ce soit plus confortable.  Couverture légère ou grand essuie de bain.  De quoi écrire pour prendre éventuellement quelques notes.

Maximum dix personnes pour un atelier de toucher conscient.

Les dates : 

Samedi 8 Juillet : 17 h à 19h

Dimanche 27 Aout : 10h à 12h

Chaque atelier est indépendant des autres, et en même temps, ils constituent un tout dans les techniques abordées. 

Si les dates ne sont pas mises à jour, contact : atelierdusilence@gmail.com 

 

Salle de Yoga :

Yoga Atelier du Silence asbl -

Avenue des Mimosas, 37 -  

1150 Bruxelles. 

(Proximité Montgomery) 

Métro Pétillon.  Bus 36  

 

Contact - Renseignement :

02-735-62-22

atelierdusilence@gmail.com

 

Pratique continuée : Groupe de Pratique en auto-thérapie (GP-A) :

Le toucher conscient a des effets thérapeutiques en soi.   Après avoir suivi les 3 ateliers de base (1-2-3), et trois ateliers d’approfondissement (4-5-6), vous serez à même de poursuivre votre expérience et formation, en rejoignant le « groupe de pratique en auto-thérapie – GP-A ».   Plus d’info : atelierdusilence@gmail.com

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Atelier : Toucher conscient : De quoi s'agit-il ?

 

Véronique Closset

P arcourt en relation avec le propos de cet atelier : Toucher conscient.

- Formée au ‘Do In’ et à la Relaxation Coréenne par Jean Bernard Rishi, et Pierre Thiry. 

- Certifiée en digitopuncture/shiatsu par Jean Bernard Rishi :   Shiatsu dans le sillage de Mishio Kushi.   (Livres de jean Bernard Rishi :  « La relaxation Coréenne » -  « Le diagnostic oriental » -  « DO in » - On les trouve encore en bouquinerie.)

- Formée au Massage Californien», avec Benoit Depierpont

- Formée à l’Eutonie de Gerda Alexander à l’Institut J. Dalcroze. 

- A suivit l’enseignement de K.G.Durckheim avec Jacques Castermane et collaborateurs : Pierre philipon, Christina Kagi, Andrée Anrieu, dans les années fin 1980 et début 1990. (Voir livres de  K.G.Durckheim et Jacques Castermane )

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

« Quand j’ai pris connaissance des livres et enseignements de Durchkeim, fin des années 1980, Durchkeim lui-même venait de quitter le plan terrestre.  Jacques Castermane  continuait alors son enseignement.  Je suis allée l’écouter à Bruxelles, en conférence, et de suite je savais que je voulais commencer ce travail.  Quel changement dans ma vie ! Un tournant.

Jacques Castermane venait plusieurs fois par an à Bruxelles pour des séminaires organisés par Paul et Andrée Anrieu.

Plus tard, quand Paul et Andrée sont partis vivre définitivement en Drome,  je me suis sentie ‘orpheline.’  Plus de séminaires à Bruxelles,  plus de moment de méditation le Samedi matin, plus de leibthérapie.  La catastrophe !  Un vide s’est fait.  Par la suite et avec le temps, j’ai compris que ce vide était une bonne chose... : Il me fallait construire ma propre vie, poursuivre mon propre chemin avec les outils j’ai reçu, et l’expérience vécue.

Je mesure la chance que j’ai eue de bénéficier pendant de longues années, (Année 1980- début 1990), d’une pratique régulière de travail sur le corps que l’on est.  1 à 2 x par mois, avec Andrée Anrieu.  C’est ce que Durchkeim appelait ‘leibthérapie’(Allemand).   C’était le temps où  il y avait encore un Centre Durchkeim à Boitsfort, tenue par Paul et Andrée Anrieu (Bruxelles).   Après, ils sont partis en France, vivre en Drome près du Centre Durckheim.   

« Le travail sur le corps que l’on est »  est une approche que K. Graf Durchkeim avait  initié.   Cette approche inclut tous les aspects de notre être, et pas seulement la sphère psychologique. Le corps physique, bien sûr, la dimension de l’esprit (spirituelle) aussi,  les émotions aussi,  ...etc...  Le travail sur le corps que l’on donne une bonne part au travail privilégié, individuel, à travers le toucher, la respiration. Mais il inclut aussi, dans un autre temps, la méditation assise, le mouvement corporel, la voix, le geste, et la pratique à domicile, très importante pour intégrer l’expérience.    

Pour en savoir plus sur l’enseignement de K.G.Durchkeim, voir ses nombreux livres,  ou ceux de Jacques Casterman, un de ses proches disciples, directeur du Centre Durckheim en France. » Véronique

 

Que signifie le « Travail sur le corps que l’on est ?

 

Le travail sur le corps que l’on est n’est pas à proprement parlé une méthode ou une technique stricte et rigide.  C'est plutôt un art d'être là, en pleine attention, dans l’instant présent, avec soi et avec l’autre.

 Ce n’est pas un produit fini, ou quelque chose que l’on pourrait saisir.  Ce travail se fait en relation avec le mouvement de la Vie, dans un esprit de non-attachement. Il ne peut se faire dans toute son expression et sa subtilité, que si on l’a reçu et vécu personnellement, individuellement. 

Toucher quelqu’un est « toucher un être humain » avec toute son histoire personnelle.  Avec un toucher approprié et respectueux, cette histoire personnelle ressentira le besoin de se clarifier, de s’harmoniser, de évacuer, de se libérer. Il n’y a rien à faire, rien à forcer, cela se fait tout seul. Il faut juste laisser ‘cela’ se faire. 

Laisser toute la sensorialité s’éveiller à ce qu’elle a de plus beau.  La Vie s’éveille à ce qui nous habite vraiment.  Toucher la Vie en soi. Vivre la vie en soi. Vivre sa vie.

 

Qu’est-ce que la Relaxation Coréenne ?

 

La relaxation Coréenne est reliée à un courant culturel trouvant son origine fort probablement dans la tradition chinoise.  Elle existe encore, mais non pas sous forme de technique. Dans quelques villages, quelques familles, contrées, elle sert encore à créer des liens de solidarité entre les membres du groupe. Sa pratique n’est pas systématique, mais on sent que c’est une connaissance qui est là, sous-jacente.

 

De notre point de vue, ce n’est pas une technique ‘rigide’. Elle est souple et fluctuante selon l’inspiration (et l’expérience) de l’opérateur et les besoins du récepteur.

Il  serait plus adéquat de l’appeler : ‘L’art de la détente profonde’. Les techniques apprises, expérimentées, chaque opérateur utilise celles qu’il a bien assimilées.

 

Par l’art, l’homme sort de sa pensée raisonnante, et entre dans un espace de conscience plus global, qui ouvre naturellement sur d’autres perceptions et facultés créatrices.

Dans ce voyage intérieur qu’est la détente profonde, le corps se délivre de ses tensions parasite, perturbations, blocages inconscients.  La vie s’ouvre alors dans toutes les directions avec une intuition évidente, dans un premier temps, au-delà des mots.

 

Le corps et les cellules semblent privés de matérialité et de contours, les sensations se répandent partout dans le corps et dans l’environnement, comme une onde sur l’eau, après avoir jeté un caillou.

 

Après une séance de relaxation coréenne, si vous ressentez le besoin de repos, que celui-ci  s’impose, s’il vous plait écouter votre corps, donnez-vous ce temps pour vider et lâcher ce qui se lâche.  Nous savons aujourd’hui à quel point le repos est essentiel à une bonne santé du corps et de l’esprit. A quel point le stress est nocif et acide pour les cellules. 

 

Qu’est-ce que la Shiatsu ?

 

Idéalement, Shiatsu contribue non pas à guérir, en éliminant la cause de la maladie, mais à renforcer les défenses immunitaires, naturelles de l’organisme. A maintenir une bonne vitalité.

Si le corps physique, le corps psychique et le corps spirituel sont bien équilibrés, le phénomène de maladie n’existe pas.

En shiatsu, le rôle de l’opérateur est d’agir pas pressions digitales, manuelles, sur les points de relais de la circulation des énergies internes (méridiens). C’est un peu de l’acupuncture sans aiguilles, tout en ayant des effets différents. 

En Yoga on parle de « nadis = rivières » pour désigner la circulation interne des énergies.  Les nadis transportent l’énergie vitale dans tout notre corps. Leurs trajets ne correspondent pas aux méridiens chinois.  Ils sont innombrables, impossibles à recenser.  Le mot rivières est très évocateur : Si l’eau d’une rivière stagne ou diminue en intensité, l’eau se pollue elle devient sale.  C’est de même dans notre corps.  

 

Le praticien en Shiatsu, participe à la mise en circulation des courants d’énergies internes. Cela rétablit l’harmonie générale.  Le corps s’auto régule de lui-même, et chacun devient responsable et autonome de son propre bien-être.

 

Les bienfaits du shiatsu sont tout à fait complémentaires et en même temps différent par rapport au Yoga.  J’aime l’un et j’aime l’autre. Le ressentis et l’expérience est ‘autre’.

On ne peut l’expliquer. Il faut le vivre et l’expérimenter. Faire un pas et puis l’autre. Ce n’est pas avec la tête que l’on peut marcher, c’est avec tout le corps. 

 

Au delà de la technique, le toucher conscient  est un outil précieux pour recréer des liens fraternels et solidaires, naturellement,  les uns avec les autres, quelques soient nos différences.   C'est un langage au delà des mots, des cultures et des langues parlées.

Véronique  

 

 

Atelier : Toucher conscient : De quoi s'agit-il ?

Au delà de la technique, le toucher conscient  est un outil précieux pour recréer des liens fraternels et solidaires, naturellement,  les uns avec les autres, quelques soient nos différences.  C'est un langage au delà des mots, des cultures et des langues parlées.

Véronique  

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : yoga et compagnie
  • yoga et compagnie
  • : Choix d’articles et vidéos qui tournent autour du bien-être du corps, de l’âme et de l’esprit : Esprit du Yoga et art de vivre. Invitation à une réforme personnelle, pour amorcer le changement que tout le monde attend ! C'est maintenant que cela se passe.
  • Contact

Recherche

Liens