Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 20:46
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Bienvenue sur Yoga et compagnie
 
Mode d'emploi: Pour votre information, ce site est un 'blog' !!! C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil' se trouve maintenant...à la queue ! Et les autres articles se suivent les uns après les autres. Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète' ou 'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage. Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters. Pour contact : clic colonne de droite, tout en haut à 'contact'.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Peu de gens savent ce qu'il y a exactement dans les vaccins... 
    Et les conséquences .... à long terme .....troublant....invraisemblable.
Edifiant ! 
Un spécialiste de la vaccination parle : 
 
Vaccinations: Les vérités indésirables
 
Interview Radio de Michel Georget
A écouter en cliquant sur les liens ci-dessous
 
 
 
   
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Liste des articles par catégorie :
 







°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


 

 
 
    

 

 

       

 

 

Repost 0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 09:52

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bienvenue sur Yoga et compagnie
 
Mode d'emploi: Pour votre information, ce site est un 'blog' !!! C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil' se trouve maintenant...à la queue ! Et les autres articles se suivent les uns après les autres. Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète' ou 'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage. Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters. Pour contact : clic colonne de droite, tout en haut à 'contact'.
 
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

  Pilule : le danger de la pilule selon le professeur Joyeux

 

 
 Pour aller plus loin....

 

Livres :

 

"La pilule contraceptive.

QUELS DANGERS POUR LES FEMMES ?

QUELLES ALTERNATIVES ?" :

Professeur Henri Joyeux et Dominique Vialard.

( Sortie prévue du livre en Mai 2013)

 

°°°°°°°°°°°°°°

 

"Amère pilule" : Dr Hélène Grant

Edition O.E.I.L.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Message relayé  de 'Alternative santé' de Alexandre Imbert.
 

 

VOS RÉACTIONS à notre article sur les dangers de la pilule
 
  • Si vous recherchez un thérapeute pratiquant une des disciplines des médecines alternatives, vous en trouverez une liste près de chez vous en vous rendant sur le site annuaire-therapeutes.com
 
De grâce, ne contribuez pas à pérenniser cette mauvaise image des féministes en affirmant qu'elles ne s'attachent qu'au fait que la pilule les a libérées.
Je suis féministe et aussi soucieuse de ma santé,  bien consciente qu'il est urgent de ne plus ingurgiter des produits qui nous intoxiquent. En revanche, ne plus disposer de moyen de contraception constituerait évidemment un recul pour la liberté des femmes. La solution évidente est de développer des moyens plus naturels et respectueux de notre santé, et il en existe déjà quelques uns.
Il serait souhaitable que des labos développent aussi des méthodes de contraception masculine fiables et sans effets secondaires.

Vous parlez de la vasectomie comme d'un tabou mais il serait utile de rappeller que la ligature des trompes l'est également, qu'elle n'est pas proposée, que les femmes n'y pensent pas, alors que c'est un geste très simple et sûr. Or, elle est maintenant accessible sans restriction d'âge (mais avec délai de réflexion) et pour celles qui ne veulent pas ou plus d'enfants, c'est la méthode idéale. Pourquoi un tel silence ?

J'ai pris la fameuse Cerazette pendant 1 an, avec pour conséquence directe un arrêt TOTAL de mes règles pendant cette période. Mais le plus grave c'est que ça a entraîné un problème beaucoup plus grave : le blocage de mon petit bassin au point de ne plus pouvoir m'asseoir !  Un jour, j'en ai eu marre de souffrir et j'ai arrêté la pilule ! 3 semaines après, mes règles arrivent et Oh miracle ! Plus de douleurs !
Le gynécologue me demande : pourquoi avoir arrêté la pilule ? Ben, je lui ai dit, j'ai eu très mal au petit bassin et au dos, je n'arrivais plus à m'asseoir...
Le gyneco : mais quel est le rapport?
Moi : le jour ou j'ai enfin retrouvé mes règles avec l'arrêt de la pilule, plus de mal de dos !
Gyneco : c'est une coïncidence,  ce n'est pas un des effets secondaires de la Cerazette, ce n'est pas écrit dans le Vidal...
Sans commentaires...

Je n’arrive pas à savoir dans quelle categorie placer la pilule « Cerazette » que je prends depuis 3 ans car Trinordiol (prise pendant 25 ans) me donnait des migraines effroyables ?
 
Alternative Santé : On dispose de peu d'études sur la Cerazette qui contient des progestatifs de troisième génération, mais les femmes qui l'ont employée se plaignent de douleurs aux seins. Elle ne devrait pas être prescrite au long cours ni aux femmes qui ont eu des antécédents de cancers du sein ou de l'utérus. Les gynécologues qui la prescrivent recommandent de faire des examens régulièrement. Pas rassurant...

Dans votre newletter, vous présentez l'anneau vaginal Nuvaring comme étant : "sûr et efficace" en alternative à la pilule contraceptive.
Ma gynécologue m'a prescrit cet anneau et dès les premiers jours j'ai eu des migraines comme je n'avais jamais eu de toute ma vie. J'ai fait état de ces symptômes (qui sont bien précisés dans la notice comme pouvant apparaitre comme effets secondaires) et on m'a dit de persister le temps que je m'habitue.
Lorsque j'ai posé le 2° anneau le mois suivant j'ai eu exactement les mêmes effets secondaires sauf que quelques jours après j'ai fait une double phlébite suivie aussitôt d'une embolie pulmonaire.
Il a été mis en évidence que c'est bien l'anneau vaginal Nuvaring qui est la cause de ces accidents de santé, les médecins du CHU me l'ont dit mais ont refusé de l'écrire dans mon dossier et de signaler au laboratoire.
Idem pour ma gynécologue qui n'a jamais voulu admettre cet état de fait et a refusé de faire un courrier au laboratoire afin de signaler l'accident.
Enfin, mon généraliste a refusé également d'écrire au laboratoire vu qu'il n'était pas le médecin prescripteur de l'anneau.
Aussi je ne peux que protester vigoureusement contre votre avis et celui de Bérengère Arnal qui présente cet anneau de façon positive.
A mon avis il est à classer dans la même catégorie que les autres médicaments contraceptifs.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Vous n'avez pas reçu les 38 premières newsletters d'Alternative Santé. Découvrez-les en allant sur le site alternative-sante.fr

- Pour être assuré de recevoir, chaque jeudi, la newsletter "Alternative Santé" suivez ce lien

- Transférez, si vous le souhaitez, cette newsletter à vos proches et amis, c'est gratuit ! Suivez ce lien


 
RETROUVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ DE LA SANTÉ NATURELLE CHAQUE MOIS
EN VOUS ABONNANT À "PRINCIPES DE SANTÉ"
 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

La pilule contraceptive : Danger 

Yves Rasir

 

Message relayé de néo santé.    

 

 

Et hop, un scandale sanitaire de plus ! Il aura fallu qu'une femme dont l'accident vasculaire cérébral a sans doute été causé par une pilule de « troisième génération » porte plainte contre la firme Bayer pour que les médias hexagonaux s'emparent du sujet et que la France politicienne s'étripe dans une polémique dont elle détient le secret. Ce qui est sidérant, c'est qu'on puisse être sidéré de découvrir les effets secondaires de la contraception chimique. Aux Etats-Unis, les procès contre les labos font l'actualité depuis de nombreuses années. Et comme l'ont souligné plusieurs experts interrogés, cela fait près de 20 ans qu'on sait que les « nouvelles » pilules ont augmenté, au lieu de le diminuer, le risque de thromboses veineuses et d'accidents artériels. En 1995 déjà, l'Affsaps (aujourd'hui Agence nationale de sécurité du médicament - ANSM) et la Haute Autorité de santé (HAS) recommandaient de prescrire d'abord les pilules de deuxième génération et de ne recourir à celles de troisième génération qu'en cas d'intolérance. Aux gynécologues de rendre des comptes et d'expliquer pourquoi ils ont passé outre les avertissements !

Un de leurs arguments est cependant éminemment recevable : sur le terrain, les prescripteurs ont remarqué que les pilules les plus « modernes » étaient mieux supportées. Et c'est bien normal, puisque les anciennes n'ont rien à envier à leurs descendantes en matière de toxicité ! J'ai vérifié dans ma bibliothèque : le livre « Bitter Pill » (« Pilule amère ») du Dr Ellen Grant est sorti en Angleterre en 1988. Le signal d'alerte avait donc déjà été lancé il y a 35 ans par cette pionnière convaincue de la contraception hormonale. Préfacée par Lucien Israël, son édition française est arrivée dans les librairies en 1998. Or cet ouvrage, qui ne parle que des « vieilles » pilules, n'évoque pas seulement les risques de phlébite, d'AVC ou d'infarctus : il dénonce des tas d'inconvénients gravissimes, à commencer par un risque accru de cancer du sein ! Dans son nouveau livre sur « La brutalisation du corps féminin », dont nous publions les bonnes feuilles sur notre site, le Dr Marc Girard consacre un chapitre à la pilule où il souligne que ses dangers étaient connus dès le début des années 60, et même avant son invention puisque l'impact emboligène des oestrogènes de synthèse était déjà bien documenté à cette époque. Dans le paragraphe sur « les effets indésirables de la pilule », le Dr Girard mentionne un ouvrage de référence anglo-saxon qui les répertorie sur 50 pages A 4 ! Affirmer, comme le fait la gynécologue féministe Joëlle Brunerie-Kaupfmann, que « la pilule n'a pas d'effets secondaires », c'est donc se livrer à une désinformation honteuse, voire criminelle.

Pout ma part, j'en suis persuadé : qu'elle soit de 1ère , de 4ème ou de 97ème génération, la pilule contraceptive sera toujours dangereuse et ne sera jamais bien tolérée. Pour la simple et bonne raison que ce « médicament » sans vertus curatives s'oppose à l'instinct le plus puissant qui soit, celui de donner la vie. Dans la nature, les plantes aux effets anticonceptionnels et abortifs figurent aussi parmi les plus toxiques, ce n'est pas un hasard ! Et quand il essaie de les imiter, l'apprenti-sorcier humain augmente généralement le potentiel pathogène des végétaux. Le premier sens de la vie, c'est de chercher à se perpétuer elle-même, et il est vain d'espérer une méthode chimique qui contrecarre cette « bio-logique » sans conséquences funestes pour la santé des femmes. Des risques moins élevés que ceux de la grossesse ? C'est ce que nous chantent sur tous les tons les défenseurs de la contraception orale. Le hic, déjà découvert par Françoise Dolto, c'est que le désir d'enfanter est en très grande partie inconscient. Et donc que la pilule, involontairement « oubliée » en période d'ovulation, n'offre même pas la « protection » qu'elle est censée fournir. D'ailleurs, il est scientifiquement prouvé que la planification naturelle des naissances par la méthode des indices combinés est plus efficace que le poison du Dr Pinkus. Puisque personne n'en parle jamais, Néosanté se fera un plaisir de remédier bientôt à cette omerta médiatique !

Yves Rasir

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Liste des articles par catégorie :
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Repost 0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 09:26

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bienvenue sur Yoga et compagnie
 
Mode d'emploi: Pour votre information, ce site est un 'blog' !!! C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil' se trouve maintenant...à la queue ! Et les autres articles se suivent les uns après les autres. Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète' ou 'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage.   Pour contact : clic dans la colonne de droite, tout en haut à 'contact'.  
Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters. 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Le Yoga. La santé..... Et l'alcool ? 

 

 

Lorsque je me rends dans un supermarché, je remarque qu’un espace relativement important est consacré aux alcools en tous genres.

J’en déduis que beaucoup de personnes en consomment régulièrement.  Nous savons tous qu’une personne qui sombre dans l’alcoolisme peut détruire une vie humaine, sans parler des dégâts fait à ceux qui vivent à proximité.   

Qu’en est-il de l’alcool du point de vue de la santé physique et de l’intégrité psychique ?  

Nous aborderons les deux points de vue. 

Qu’en est-il de boire un verre de temps en temps….ou chaque jour un bon vin bio ?

Quel est le point de vue du Yoga vis-à-vis de l’alcool ?  Et pourquoi ?

Eléments de réponses et de réflexions dans les deux articles ci-dessous.

A votre santé !


 

J’ai toujours expérimenté qu’une meilleure connaissance

Sur quelque chose,

Est plus édifiante que l’ignorance.  

A chacun de choisir.

 

Je croyais….

 Comme tout le monde, qu’un bon verre de vin de temps en temps  était bon pour la santé.  Donc, parfois, je m‘efforçais, oui, vous avez bien entendu,

je m’efforçais de boire un peu de bon vin à l’occasion.  

Maintenant, depuis que j’ai lu l’article  de Dominique Vialard, (ci-après) ,

je ne m’efforce plus !   

J’écoute ce que mon corps me dit…

Il me dit…: Alcool, non merci !  (Je ne suis pas intoxiquée)

Et ce n’est vraiment pas une privation … Mon corps n’en veut pas.    

 

 

Un autre point de vue, c’est qu’on pense qu’il est bien de boire un peu d’alcool pour se mettre en liaison avec le social,  comme la chanson le dit : "...Boire un petit coup c'est agréable, boire un petit coups c'est doux.. " .... ‘Allez un petit verre…Soyons joyeux…’ !  

N’est-il pas curieux que boire un verre de vin ou un autre alcool en société, est généralement bien vu ?  Curieux !  Il y a pourtant beaucoup d'autres boissons de fêtes délicieuses !  Je pense que la pub y est pour quelque chose dans ce jugement

et qu'il y a là quelque chose de l'ordre d' une programmation inconsciente.  

On sait par exemple que si Coca Cola  ne fait plus de pub,  la vente chute.

C’est dire l’influence de la pub sur de nombreux esprits !

 

Dans les cours de danse rythmique que je donne aux enfants à l’académie,  je leur ai dit : Pas de jus ou limonade, uniquement de l’eau !  Ainsi il n’y a pas de ‘concurrences’ entre eux sur les boissons.   Et ils sont très contents. Ils me disent, oui, c’est vrai,  l’eau, cela rafraîchit mieux que les jus sucrés.  Il est en outre connu que le trop de sucre dans l’enfance prépare l’hypoglycémie de demain et la tendance à l’alcoolisme de l’adulte.

 Il est reconnu aujourd’hui que le sucre (blanc) est nocif… Et  l’alcool ….Et le vin …?  

 

 

L’alcool , le Yoga et les endorphines

 

Dans la tradition du Yoga, tout alcool est considéré depuis toujours comme nocif.  Il est proscrit pour qui veut progresser sur le chemin de l’éveil.   Pourtant, cette recommandation date de plusieurs millénaires … Et à ces temps-là,  le vin était bien sûr biologique !

Je pense que si l’alcool est non recommandé par le Yoga, c’est tout simplement parce qu’il génère un état d’être qui va à contre-courant des objectifs élevés et bienfaisants du Yoga. On pourrait  résumer ces objectifs  avec un mot : L’autonomie.   En effet, la pratique du Yoga cultive la pleine conscience de soi à chaque instant.  Elle éveille  et développe peu à peu les  des 99 % de nos merveilleuses potentialités endormies.

Selon le Dr Jacques Vigne,  psychiatre et Yogi,  la pratique du Yoga, et particulièrement  les étirements articulaires  tenus dans l’immobilité,  stimulent la sécrétion des endorphines.  Jacques Vigne les appellent les hormones de l’éveil et de la joie.

Autrement dit, lorsque dans une posture immobile de Yoga, je ressens après un certain temps, un certain ‘inconfort’ physique et/ou mental et lorsque je ne réagis pas à l’inconfort qui vient, et que je dépasse ma zone de confort  … Lorsque  j’accepte ce qui est, même désagréable, et que je l’intègre dans mon ressenti …. Comme une caresse…. Mon cerveau est super actif et il travaille à mon service à ce moment !  Il sécrète en silence, entre autre,  de la morphine naturelle  pour retrouver mon équilibre et mon bien-être : Et voilà les antidouleurs biophysiologiques qui arrivent.  N’est-ce pas merveilleux ?  Ce faisant, la douleur diminue et je constate que je peux encore maintenir la posture un certain temps.  Par cette pratique, de jour en jour, mon cerveau s’entraine, avec comme alliée l’esprit, à produire des endorphines. Et probablement aussi d’autres substances subtiles que la science n’a pas encore découvertes !

Voilà qui explique un peu comment certains Yogis entrainés, en Inde, peuvent supporter le froid  des neiges de l’Himalaya, avec un simple pagne de coton ! Ou inversement,  supporter la chaleur torride de plein midi, en Inde, sans broncher et sans bouger !  Cela n’explique pas tout, bien sûr. La vie garde ses secrets !  Mais c’est une piste de réflexion et d’expérience valable.

 

Toutes les drogues et les boissons alcooliques

 inhibent les capacités du cerveau  et de l’esprit.

 

L’alcool,  les drogues et les tranquillisants  inhibent les fonctions et capacités naturelles du cerveau et de l’esprit.  Si l'apport est régulier, L’esprit et les neurones deviennent paresseux.  Ils s’endorment, car ce sont les substances toxiques (alcool) qui font le travail.  Celles-ci  stimulent artificiellement le cerveau.  A ces moments, je perds un peu de mon propre pouvoir sur moi-même !  Prendre un analgésique pour  toutes les  petites douleurs du quotidien, empêche notre faculté psychophysiologique d’agir et de retrouver par elle-même  son équilibre et son bien-être.  Quand le corps tire une sonnette d'alarme, il vaut mieux  se reposer autant que possible, et supporter un temps la douleur, (Si elle est supportable, bien sûr)  ne rien faire, la laisser passer, afin d’aider l’activation du processus interne. 

Les alcooliques en état d’ivresse, ont, il est vrai, une souplesse physique et psychique ‘exemplaire’.  Mais avec la gueule de bois du lendemain, la raideur et la mauvaise humeur reviennent au triple galop !  Et hop un petit verre pour se sentir mieux !  Le cercle est vicieux et sans fin,  si on ne l’arrête pas.  Mais ce n’est pas simple, car en plus, tout alcooliques qui se respectent ne se considèrent pas alcoolique !


 

Il y a un centre : ‘dépendance’ dans le cerveau

 

Dans son livre, ‘la guérison est possible’, La Doctoresse Clark  explique qu’il y a un centre de dépendance dans le cerveau.  Elle a remarqué (avec des appareils spéciaux)  que l’addiction à l’alcool s’appuie sur des substances toxiques qui sont stockées et accumulées dans ce centre. Les substances toxiques de l'addiction sont entre autres, le béryllium, l’ergot,  l’alcool éthylique, des substances contenues dans le pétrole, les peintures, les solvants, les teintures…

Ce sont précisément ces  substances toxiques qui bouchent certaines cellules à ce niveau,  et provoquent l’euphorie après la prise d’alcool !

Lorsque ce centre est trop encombré, il est alors sur-stimulé et produit des envies incontrôlables. 

 

 

 « Quand une substance telle que le béryllium est inhalée, elle arrive avec le sang au cerveau, et peut atteindre là le centre des addictions…. »  Il est donc de la première importance d’évacuer ces substances de l'environnement, et de se désintoxiquer de ces substances nocives pour éviter la dépendance.  Elle dit plus loin, « La privation d’alcool peut sauver la vie ou la situation professionnelle, mais n’élimine pas le problème en fin de compte. Même si des patients se sont abstenus d’alcool durant trente ans, je trouve encore béryllium dans le centre des addictions et c’est sous forme de liaison avec le salsol qui provient sans doute de sources endogènes. C’est pour cette raison que l’addiction reste  même après des années d’abstinences. »

C’est aussi pour cette raison qu’un ancien alcoolique, ne peut plus prendre ‘une seule goutte d’alcool’ sinon il retombe.  C’est dire, les dégâts causés par cette drogue sale.  Mieux vaut passer son temps à autre chose !


 

Le charbon végétal ;

une aide pour se désintoxiquer  

 

Le charbon végétal peut être une aide considérable dans un processus de désintoxication importante.  


Mais il peut être aussi utiliser simplement lorsqu’on boit juste un peu à l’occasion d’une fête.  Dans ce cas, prendre un peu de charbon végétal juste avant la fête….Et aussi juste après la fête.  Ainsi, beaucoup des méfaits  toxiques  seront absorbés en grande partie par le charbon végétal et évacué par les intestins…A ce moment,  il ne devrait pas y avoir de gueule de bois le lendemain !  Youppie.  

 

Charbon végétal, voir ici : Se désintoxiquer avec le charbon végétal...Et autres procédés    

 


 

Boire un bon verre de vin … Vraiment bon ?

 

Il est coutume de dire que boire un verre de vin par jour est bon pour la santé.

Je l’ai cru, mais je n’y crois plus.  Je pense qu’une personne qui boit son verre de vin chaque jour endort à petit feu ses potentialités innées.  Pas grave, certains diront !  Pourtant, Chaque verre d’alcool ou autres drogues, détruit un peu de nos capacités biologiques naturelles.  Je trouve cela dommage.  Cela entame en même temps peu à peu les facultés de mémoire, de bonne santé, de bien-être, de concentration et de créativité, bref, la joie de vivre naturellement.  Et ce n’est pas tout. Dominique Vialard nous explique qu’un seul verre, régulièrement, augmente le risque de cancer. (voir son article plus bas)


D’un autre point de vue, l’alcool  nous décale de nous-même en nous faisant vivre sur une sphère certes agréable et insouciante pendant un court moment.  Mais après ?   Les alcooliques ne disent-ils pas : Je bois pour ‘oublier’ !  Oubliez quoi ? Sans doute, oublier l’instant présent  qui est trop difficile à voir !?   S’oublier aussi. Oublier ses problèmes, la solitude à gérer, les conflits internes, les blocages, les responsabilités, le vide intérieur, les ruptures d’affections ou de travail  …. L’alcool semble être un moyen pour échapper à soi et à la conscience : ‘Je suis’.  

Pourtant, selon le Yoga, la solitude et les difficultés émotionnelles de toutes sortes, rencontrées dans notre vie, ne sont pas un obstacle !  Au contraire ! Elles sont le terreau de NOTRE transformation,  par un  processus alchimique de transmutation intérieure du plomb (mal-être) en or (bien-être).  Toutes les vicissitudes de la vie peuvent être transformées, patiemment,  en ‘joyau’ de vie et de joie.  Mais ce n’est pas donné comme une pilule miracle !   Il faut faire  le travail et personne ne peut le faire à notre place !  Il faut le vouloir.  C’est-à-dire prendre du temps pour cela.  

 


Chez les alcooliques, les endorphines sont basses :

 

Le Dr Jacques Vigne (psychiatre)dit : « L'alcool donne une certaine sensibilité et permet d'avoir une conscience relativement détachée du corps.  Par ailleurs, on sait que, par une succession de réactions biologiques, l'alcool en vient à agir sur les mêmes récepteurs que les endorphines. Cela est à rapprocher du fait que chez les alcooliques, les endorphines sont basses: En effet, elles n'ont plus besoin d'être synthétisées par le corps, puisque l'alcool prend leur place. Ce bas niveau pourrait expliquer le caractère pénible et douloureux de l'état de manque chez l'alcoolique, qui n'est pas sans rappeler l'état de manque chez l'héroïnomane. »


L’alcool. La méditation. L’un détruit. L’autre construit.


«Le sage passe son temps en discussion intellectuelle,  

celui qui est honnête à poursuivre la vérité,

le Yogi passe son temps à méditer,

le roi passe son temps en objet de conquête,

l’oisif passe son temps en querelle et en conflits.

                      Vous êtes ce à quoi vous passez votre temps. »                                                             Proverbe védique.


Après une séance de Yoga ou de méditation, parfois quelqu’un  dit : « Cela fait  tellement de bien ! »  …Et parfois de rapprocher cet état de quelqu’un qui va chercher son bien-être dans la drogue ou la boisson !  De fait, le résultat est quelque peu ressemblant;  détente et stimulation à la fois.

Pourtant la différence est de taille !   

Quand on envisage les choses dans une perspective suffisamment large, il est erroné de considérer le bien être que procure le Yoga et la méditation  comme une ‘drogue’ sublimée

C'est plutôt le contraire :

 L’alcool, les tranquillisants, les anxiolytiques, et toutes drogues nous éloignent de l'expérience de nous-même, c’est-à-dire de l’éveil !   Ils nous endorment. 

La prise de toxiques ne font que nous donner un reflet  de ce bien être particulier que l’on peut éprouver dans la méditation ; ‘on se sent bien, sans problèmes, heureux’.   Mais ce bonheur facile et ce bien être artificiel,  font que l’on  recherche alors à le retrouver de la même façon facile.   Et si ce complexe n’est pas arrêté à temps, par une prise de conscience de ce glissement progressif,  cela devient peu à peu une véritable addiction psychologique et biochimique, qui peut conduire plus tard,  à un véritable enfer ! 

Avec l'alcool, au début, la porte est large et ouverte, accès facile à qui veut.  Puis par après, le chemin se referme sur soi, il devient de plus en plus étroit, et il se termine sur un cul de sac ! 


A l'inverse des paradis artificiels,  les débuts de la méditation est une démarche qui n'est pas donnée.  Elles demandent une discipline pour faire face à soi-même, apprivoiser son mental et son attention.  Il faut payer le prix.   Au début, la porte est plutôt étroite.  Peu de candidats sérieux.   Mais par suite, les bienfaits intérieurs sont là, et le chemin s’ouvre de plus en plus, vers l’infini de la vie et le meilleur de notre âme.  Le fait de n'avoir même qu'un avant-goût de cette expérience de quiétude intérieure  est suffisant pour récompenser les efforts et donner envie de persévérer.  

Par la suite l’effort devient minimal.  Demeure  l’enthousiasme, la confiance, et la saveur des fruits discrets, mais oh combien délicieux et prometteurs.   Je n’échangerais pas un seul de ces fruits intérieurs contre  une cargaison de bouteilles de vin les plus excellents !  

 

Savoir qu’il y a mieux, beaucoup mieux.


Quand j’étais adolescentes et que je voyais autour de moi, les amies et amis  qui s’essayaient à la drogue ou l’alcool….Je n’y participais pas… Je pressentais en moi que l’on pouvait accéder  à ces états de bien-être et de joie sans artifices.  Aujourd’hui, l’expérience me l’a confirmé.  Mais à l’époque, personne ne me l’avait précisé.  J’ai dû chercher par moi-même….Et y croire !

Le fait qu'on puisse se mettre bien par soi-même, sans l'aide d'aucun produit extérieur, ni de dépendance extérieure d’aucune sorte,  me semble important à dire et à redire.  Surtout pour un public Occidental,  habitué aux pilules miracles qui ont malheureusement un retour de manivelle non désiré.   Quand on sait que nos pays Occidentaux  battent les records de consommation de vin et de tranquillisants par habitant,

 

Vraiment, il faut savoir qu’il y a mieux ! 


L’alcool est un piège insidieux. On croit  en être libre,  car on ne boit que quelques fois par semaines…..mais, lorsqu’on ne peut pas s’en passer, pendant une semaine ou un mois, ( le test )  je me dis que la dépendance a déjà commencé.  Il est mieux de s’en rendre compte tôt, et de prendre du recul.  Mieux vaut utiliser son temps à méditer !  L’investissement dans la méditation est très intéressant sur le court terme et aussi le long terme !

 Le rendement est garanti !  De plus, c’est gratuit !  :o)

 

Des études ont été faites sur des jeunes qui boivent, comme tout le monde, un peu d’alcool ou prennent même de la drogue. 

On leurs proposent un programme de méditation régulier en groupe, et une pratique quotidienne chez eux….

Après un certain temps, ces jeunes volontaires abandonnent les stupéfiants.

Ils ont trouvés mieux pour se sentir bien !   Beaucoup mieux !

 

A New York, dans les années 1970-80… Swami Satchidananda, venant tout droit de l’Inde,  avait ouvert un centre pour la désintoxication des jeunes drogués. 

Il proposait la pratique du Yoga intégral pour les aider.  

Peu à peu, ces jeunes abandonnaient la drogue… Ils avaient trouvés mieux. 

Qu’on se le dise.  Pensez-y.

 

Véronique

 

Un jour que le maître Yao-shan Wei-yen était assis tranquillement les jambes croisées,  un moine vint et lui dit:

- «A quoi pensez-vous dans l'immobilité ?

 - Je pense à ce qui est au-delà de la pensée.

- Comment faites-vous pour penser ce qui est au-delà de la pensée ?

- En ne pensant pas.»  

 

 

°  Pour aller plus loin,  lire l’article de Jacques Vigne : « Endorphines et  extase » : 

 

« Est-ce que les endorphines permettent d'expliquer le bien-être éprouvé en méditation ?

Si par une pratique précise on peut fabriquer sa propre morphine à l'intérieur du corps, n'est-ce pas un gage d'autonomie par rapport à toutes sortes de dépendances, depuis la drogue et l'alcool jusqu'à cette dépendance fondamentale qui consiste à rechercher le bonheur à l'extérieur alors qu'il est déjà là, présent en nous ?....

 

 

Lire ici la suite :  Lien  à copier/coller sur google :

file:///C:/Users/V%C3%A9ronique/Documents/Jacques%20Vigne/Endorphines%20et%20extase.htm

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

°  Il semble qu’il soit  possible d’arrêter rapidement et définitivement de fumer

par l’auto-hypnose.

Un  programme a été spécialement conçu pour détoxiquer l’esprit des fumeurs et le reprogrammer  dans un sens choisis en pleine conscience.

 Je trouve ce programme superbe. 

Voici le lien :  http://www.arreter-de-fumer.com/cn/video.php?no_sta=1 

Je présume que cela soit aussi possible pour les autres formes d’addictions !  Je ne suis pas spécialiste de la question, mais cela me semble vraiment une piste ou une aide à explorer.   

 

Véronique

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

  L’alcool ; une drogue sale : Le point de vue 'santé'.

Par Dominique Vialard : Clic ici :  L’alcool ....Et la santé ?

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

YOGISTE

 

 

Tous les articles par catégories :
 








 

Repost 0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 09:59

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                Bienvenue sur Yoga et compagnie                                               

      Timbre posture cobra                        Clic ici pour :  Accueil


                    Clic : Liste de tous les articles et vidéos 


     Clic : Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry  

 

Mode d'emploi Pour votre information, ce site est un 'blog' !!!  C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil'  se trouve maintenant...à la queue !  Et les autres articles se suivent les uns après les autres.  Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien  sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète'  ou  'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage.  

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

L’alcool .... Et la santé ?

 

L’alcool ; une drogue sale :

Par Dominique Vialard 


 

« J’ai eu le plaisir, l’été dernier, d’être invité à déjeuner chez l’un de nos grands spécialistes français de la cuisine par les plantes et des plantes tout court. A peine étions-nous à table qu’il sort une bonne bouteille de vin bio et me propose un verre. Je refuse poliment. Réaction : «  Vous ne buvez pas ? » Et d’ajouter en regardant les autres convives : « Qu’est-ce que ça doit être triste !… ».  Ne buvant pas depuis plusieurs années, ne buvant plus pour être précis, par choix personnel, je n’ai pas relevé. J’ai l’habitude.


C’est la santé qui trinque : l’alcool est un cancérigène


Comme tous les Français, à quelques exceptions près, ce brave homme considère que boire du vin (modérément j’imagine) est bon pour la santé. Comme des millions, ne boire que de l’eau, pour lui, est suspect. Au pays du « Paradoxe Français », le buveur d’eau est montré du doigt, stigmatisé. « Ça rouille », n’est-ce pas ? Et puis c’est triste une vie sans alcool… La nature, elle, se moque bien de toutes ces foutaises. Et en attendant, c’est la santé qui trinque.

En 2007, le Centre international de recherche contre le cancer (IARC) a classé l’alcool dans la catégorie des agents cancérogènes pour l’homme…


Je ne vais pas me faire que des amis


Je suis bien conscient en écrivant ces lignes que je ne vous caresse pas dans le sens du poil. Vous buvez de l’alcool ? Bien vous en fasse, mais sachez que c’est à vos risques et périls. Mon but n’est pas de vous dégoûter, ce que de toute façon je ne réussirai pas à faire, mais de vous dire au moins ce que vous buvez. Car ce n’est pas marqué sur l’étiquette.

Le lobby des alcooliers est tellement puissant que les boissons alcoolisées sont les dernières à jouir de ce privilège. Sur n’importe quelle cannette de soda, il est écrit ce qu’il y a à l’intérieur, on sait à quoi s’attendre. En matière d’alcool, on boit mais on ne sait pas quoi. Prenons un exemple : le vin.

Ce que contiennent un verre de vin…des sulfites, des pesticides et surtout de l’alcool

Le vin classique, celui que l’on boit un peu partout chez nous contient :

Des sulfites - Ce constituant indispensable à la vinification peut provoquer de graves désagréments. C’est pour cela que son emploi doit être indiqué depuis peu sur la bouteille (en tout petit). Je connais plusieurs personnes dans mon entourage qui éternuent après avoir bu du vin. Elles se demandent toujours pourquoi et je leur dis qu’il s’agit sans doute d’une petite allergie aux sulfites (quand ce n’est pas à l’alcool tout court). Bien sûr, elles en rient et ne le reconnaîtront jamais, d’autant que plus on éternue, plus le vin est de mauvaise qualité et contient une grande concentration de dérivés de dioxyde de soufre (SO2). Eh oui, je parle bien de l’anhydride sulfureux, l’un des polluants atmosphériques les plus agressifs. Imaginez une pluie acide rien que pour votre gosier…

Des pesticides - Dans une étude menée en 2008 par les associations du Pesticides Action Network Europe, on a analysé 34 bouteilles de vin rouge issues de l’agriculture classique en provenance de plusieurs pays dont la France.


Résultat : 100% des vins testés étaient contaminés par des pesticides. Chaque échantillon testé contenait en moyenne plus de 4 résidus de pesticides différents : les plus contaminés contenant jusqu’à 10 pesticides. Les chercheurs ont comparé les niveaux de pesticides à ceux qui sont tolérés pour l’eau du robinet. Stupéfaction : dans certains vins, les quantités étaient jusqu’à 5 800 fois supérieures aux concentrations maximales admissibles autorisées par pesticide dans l’eau !

« Parmi ces résidus trouvés de nombreuses molécules sont des cancérigènes possibles ou probables, des toxiques du développement ou de la reproduction, des perturbateurs endocriniens ou encore des neurotoxiques », concluent les experts….

 

En moyenne, on estime que le niveau de pesticides dans le vin est 1 000 fois supérieur à celui qui est autorisé pour l’eau. 

Et surtout, de l’alcool - La molécule d’alcool est naturellement néfaste.  Je parle bien de l’éthanol : dans l’organisme, ces molécules sont transformées en acétaldéhyde, des molécules classées comme cancérogènes. Ce processus s’opère grâce à une enzyme que nous avons dans le foie et dans la bouche, l’alcool déshydrogénase. Transformée en acétate, l’acétaldéhyde finit par être éliminée de l’organisme sous forme d’eau et de gaz carbonique mais entretemps elle l’a traversé. De plus, elle se concentre et son niveau reste longtemps élevé chez les personnes qui ont une consommation régulière ou celles qui sont génétiquement programmées pour dégrader très lentement l’acétaldéhyde…


Un seul verre augmente le risque de cancer


Selon de récents travaux dont les résultats ont fait l’objet de recommandations par l’Institut national du cancer (INca) et le ministère de la Santé, toutes les études montrent qu’il n’y a pas de consommation d’alcool sans risque de cancer. Un verre suffit, pas deux, pas trois. Ces recommandations, basées sur un rapport international de 2007 qui synthétise plus de 7 000 enquêtes scientifiques, nous mettent en garde : boire un seul verre de vin par jour augmente le risque de cancer de 9% à 168% :

- 9% pour le cancer du côlon, - 10% pour celui du sein,

- 28% pour celui de l’œsophage, - 168% pour les cancers de la bouche, du pharynx et du larynx…

Globalement, près de 11% des cancers chez l’homme et 4,5% des cancers chez la femme seraient dus à l’alcool.  

Selon l’INca,

« les petites doses répétées sont les plus nocives ».

 « les petites doses répétées sont les plus nocives ».

 

Et ce n’est pas le type de boisson qui compte comme on pourrait le penser mais la consommation même d’alcool.


La légende du resvératrol


Vous allez me dire que j’exagère, que je noircis le tableau, que tout cela vaut pour les Russes et leur vodka, les Anglais et leur bière, les Américains et leur bourbon mais pas pour la France où les études montrent qu’il y a des antioxydants dans le vin, de la quercétine, du resvératrol, dont la présence induirait des effets bénéfiques pour la santé, notamment des effets cardioprotecteurs et anti-cancer…

Parlons-en : la teneur en resvératrol  du vin varie beaucoup suivant la région de production, l’exposition aux attaques fongiques et la nature du vin. Elle dépend notamment de la durée de macération des peaux de raisin dans le jus. Ainsi les vins blancs, peu ou pas macérés, contiennent moins de resvératrol (0,13 mg/l) que les rosés et que les vins rouges dont la teneur peut monter jusqu’à 11,9 mg/l sur certains cépages (le Pinot noir par exemple).

Et surtout, ce que les études financées par les lobbies du vin ne disent jamais, c’est que le resvératrol n’a qu’une faible biodisponibilité chez l’humain. La plus grande partie se retrouve dans les urines ! Vous remarquerez si vous creusez un peu que ces études portent presque toujours sur des isolats de resvératrol testés in vitro ou sur des animaux de laboratoire mais que tous les scientifiques sérieux s’accordent à dire que ces résultats, pour l’instant, ne peuvent être étendus à l’homme qu’avec la plus grande prudence.

Et puis même, s’il est vrai que le resvératrol est bénéfique, cette légende urbaine utilisée comme argument ne résiste pas à l’épreuve des faits : boire du vin, c’est avaler un puissant cocktail cancérigène d’éthanol, de sulfites, et le plus souvent de pesticides qui annihilent les vertus des quelques polyphénols présents. Mieux vaut aller directement à la source : se délecter de raisins, de mûres ou de cacahuètes qui présentent les plus hautes teneurs en resvératrol sans les inconvénients du vin.

Et si vous voulez vraiment obtenir une protection anti-cholestérol sérieuse, il y a une foule de compléments alimentaires (voir ici) qui feront beaucoup mieux qu’un litre de vin !


La récupération du « French paradox »


La France est au top niveau pour la production d’alcool. Cette filière représente un demi-million d’emplois directs ou indirects et 16 milliards d’euros en chiffre d’affaires (2007). C’est aussi un secteur contribuant très fortement au solde du commerce extérieur : en 2007, 37% du chiffre d’affaires était réalisé à l’étranger. La France se place ainsi parmi les leaders mondiaux d’exportation de vin, de spiritueux et de bières. C’est donc un secteur à choyer.

Pas étonnant dès lors que les lobbies de l’alcool remportent toutes les batailles en France et que l’on maquille la réalité sous le joli terme de « French Paradox » ; si les Français ont peu de cholestérol, c’est parce qu’ils picolent !. Les études sont la plupart du temps financées par ces lobbies, souvent bidonnées : un chercheur américain, le Dr Dipak K. Das, dont les conclusions sur l’effet bénéfique du resvératrol du vin sur le cholestérol avait été reprises par 11 grandes revues scientifiques vient d’être pris la main dans le sac. Je parie qu’il a une belle cave…


A la buvette de l’Assemblée


Associations, collectifs, syndicats… les alcooliers sont redoutablement organisés. Leur dernière victoire : inciter les parlementaires à amender le projet de loi sur l’hôpital de Roselyne Bachot en proposant la possibilité pour les marques d’alcool de faire de la publicité sur Internet, média jeune s’il en est. Joli coup pour l’ANEV, l’Association nationale des élus du vin, qui regroupait une centaine de parlementaires avant les élections. C’est ce groupe très actif qui déjà, en 2004, avait réussi à lever la plupart des restrictions de la loi Evin sur la publicité autour de l’alcool.  C’est ce même groupe qui travaille d’arrache-pied à éduquer les jeunes à la « culture du vin » en conseillant 3 verres de vin quotidien à partir de 15 ans. Pour ces élus, l’alcool n’est pas le vrai problème n’est-ce-pas, c’est la manière de boire qui pose problème. Le « binge drinking », l’alcool-défonce qui se termine souvent par un coma éthylique, ne serait qu’un phénomène inquiétant venu de l’étranger pratiqué par des malappris. Mais que fait-on pour y remédier ? Quel exemple donnent les élus… et les parents.


Fausses croyances et vrais records


Toute cette propagande savamment orchestrée fait que les Français pensent le contraire de ce qu’ils devraient savoir. Ainsi, selon le résultat du Baromètre cancer 2010 (4 000 personnes interrogées), 70% des sondés sont par exemple convaincus que « boire des sodas ou manger des hamburgers est aussi mauvais pour la santé que boire de l’alcool ». 50% des Français pensent aussi que ce sont surtout les alcools forts qui sont nocifs et que la pollution provoque plus de cancers.

Et près de 9 Français sur 10 estiment que le risque principal de l’alcool concerne les accidents de la route et la violence… Edifiant !


Une « drogue sale »


Le saviez-vous ? Pour les neurobiologistes, l’alcool est une « drogue sale ». Car l’éthanol s’insinue dans des dizaines de circuits du cerveau et interfère avec de nombreux systèmes chimiques cérébraux à la différence d’autres drogues comme la cocaïne ou les opiacées qui ne s’attaquent qu’à un seul système dans le cerveau.  Le Dr William Loweinstein a très bien décrit ces processus dans son livre Ces dépendances qui nous gouvernent – Comment s’en libérer. Voyons avec lui jusqu’où cette drogue agit : « elle interfère avec de nombreux systèmes chimiques cérébraux. Pas seulement le système dopaminergique, mais aussi les systèmes sérotoninergiques (souvent impliqués dans les régulations de l’humeur et les processus dépressifs), GABAergiques, ou encore ceux du glutamate (qui jouent un rôle clé dans le contrôle de l’anxiété et des émotions). De plus, l’alcool agit directement sur les membranes de la plupart des cellules cérébrales. Cela explique, en partie, les grandes variations d’effets neuropsychiatriques de l’alcool d’un individu à l’autre, mais aussi l’étendue de ces méfaits sur les équilibres émotionnels, sentimentaux et relationnels ».


Addict… pour la vie !


Grâce aux scientifiques, on sait désormais mesurer l’indice addictogène des substances psychoactives. Cet indice représente le nombre de personnes devenues dépendantes par rapport à celles qui sont en contact avec cette substance. En France, l’alcool a un indice addictogène de 10 à 15%, comme le cannabis. Les Indiens d’Amérique du Nord, eux, qui ne connaissaient pas l’alcool, pouvaient être addicts à l’eau de feu des Blancs en quelques mois à 90 ou 95%.  La cocaïne est à peine plus addictogène, avec 15 à 17%. Le tabac et l’héroïne arrivent en tête avec 60% !

Ce n’est pas tout : toutes les substances ne sont pas égales entre elles face aux risques de rechute. Les scientifiques expliquent cela par la « mémoire du plaisir » (le découplage sérotonine-noradrénergie). Les addictions au cannabis ou à la cocaïne, si elles sont correctement traitées, peuvent définitivement disparaître. Ce n’est pas le cas pour l’alcool et les opiacés, pour lesquels, je le rappelle, il n’existe pas de médicament efficace : ces addictions-là, une fois contractées, vous poursuivent tout au long de votre vie.

D’ailleurs, faites ce test si vous êtes un buveur régulier : Arrêtez-vous de boire pendant 3 jours. Si vous ressentez le manque, l’addiction vous guette.


Comment faire pour revenir en arrière ?


Une fois installée, la dépendance à l’alcool relève du domaine médical. La personne se sachant alcoolique mais ne pouvant l’admettre, sera tôt ou tard obligée de passer par une prise en charge médicale et psychologique.

En revanche, si l’on se sent glisser sur la pente de l’alcool, si l’on s’aperçoit qu’on « y va fort », que l’on réalise soudain qu’on ne peut s’en passer une journée sans un sentiment de mal-être, il est encore temps d’éviter de basculer irrémédiablement.

Le but du programme, dans un premier temps, est d’obtenir un réel changement d’attitude du corps par rapport à l’alcool. Dans un second temps, il faut provoquer une modification du « goût » pour les boissons alcoolisées et un détachement mental pour la recherche des excès. En bref, revenir à une consommation raisonnable,  parce que raisonnée.


La méthode repose sur trois actions

  • D’abord, réduire la dépendance nerveuse par des plantes relaxantes et équilibrantes. Rien de mieux, en la matière, que des plantes adaptogènes comme la rhodiola ou la schizandra.
  • Il faut ensuite soutenir le foie en stimulant les fonctions de drainage hépatique et notamment l’élimination rapide et complète des dérivés de l’éthanol, par une cure renouvelée d’artichaut (en suspension intégrale) ou de desmodium par exemple.
  • Enfin, il faut apporter à l’organisme des oligo-éléments et des vitamines pour stimuler les chaînes enzymatiques digestives souvent mises à rude épreuve. La spiruline, grâce à la biodisponibilité de ses composants, est le complément alimentaire tout indiqué.

Il y a enfin une plante essentielle dans toutes les cures de sevrages : le kudzu. Cette plante est employée depuis plus de 1 000 ans par les Chinois qui utilisent sa racine et ses feuilles pour favoriser le sevrage alcoolique.


Buvez si vous voulez mais buvez bien


On n’est pas près de voir « Boire tue » sur les bouteilles et ce n’est pas forcément souhaitable mais le consommateur est en droit d’exiger une information claire et précise sur les étiquettes. Et une qualité bio dans la mesure du possible, ce qui limite les dégâts. Là aussi, soyez local  : privilégiez les petits producteurs proches de chez vous, et dont vous connaissez les techniques de vinification. Buvez peu et bien pour votre santé, et surtout occasionnellement car c’est la répétition des petites doses qui fait du mal, à l’instar de ce que l’on observe avec les ondes électromagnétiques ou la pollution atmosphérique.

Quant à moi, je préfère renoncer à la triste « gaité » du buveur, en mal d’évasions artificielles.

Sans rancune.

Prenez soin de vous !

Dominique Vialard

 

 

PS : un truc pour les buveurs impénitents qui font des excès, essayez ce cocktail de plantes après ou, mieux, avant de boire : chardon-marie, chrysanthellum et schizandra, le tout à forte dose (vous ne risquez rien). Vos amis seront surpris de votre résistance et votre foie sera au moins protégé, vous m’en direz des nouvelles…

 

Sources :

http://www.iarc.fr/fr/media-centre/pr/2007/pr175.html  

http://www.protegez-vous.ca/sante-et-alimentation/combien-de-calories-contient-votre-alcool-prefere.html  

http://www.mdrgf.org/pdf/Rapport_vin_pesticide_fr.pdf  

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2009/02/18/9432-seul-verre-dalcool-augmente-risque-cancer  

http://tempsreel.nouvelobs.com/file/642367.pdf  

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15830336  

http://tempsreel.nouvelobs.com/les-internets-vous-parlent/20120116.OBS8929/le-vin-bon-pour-la-sante-des-etudes-etaient-bidonnees.html  

http://www.rue89.com/droguesnews/2009/03/16/quand-le-lobby-de-l-alcool-force-la-porte-de-l-ecole  

http://www.inpes.sante.fr/Barometres/BaroCancer2010/index.asp  

http://www.sudouest.fr/2011/02/18/consommation-mondiale-d-alcool-la-france-proche-des-pays-de-l-est-et-la-russie-322035-4696.php  

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Liste des articles par catégorie :


Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

L'esprit du Yoga: 'Un' dans la multiplicité

 

Yoga : Auto-guérison - Développement personnel

 

Amour, puissance et santé : En nous

 

A votre bonne santé : Sadhana alimentaire

 

Question santé

 

Chant védique, chant de mantra


 

YOGISTE

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Repost 0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 13:38

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°             

        Bienvenue sur Yoga et compagnie                                               

      Timbre posture cobra                 Clic : Liste de tous les articles et vidéos     

      Clic : Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry


      Clic :  Méditation et Yoga : Atelier : Dimanche matin.

 

       Mode d'emploi Pour votre information, ce site est un 'blog' !!!  C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil'  se trouve maintenant...à la queue !  Et les autres articles se suivent les uns après les autres.  Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien  sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète'  ou  'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage.  Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters.
Pour contact : clic colonne de droite, tout en haut à 'contact'.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Le jeûne et les troubles mentaux


 

On a souvent constaté que les gens qui souffrent de troubles mentaux sont de gros mangeurs. Et non seulement de gros mangeurs mais aussi des individus qui mangent n'importe quoi. Alors évidemment aucun d'entre eux n'a jamais fait le rapport entre la santé et l'alimentation. C'est facile de penser à l'alimentation lorsque l'on présente une crise de foie ou une indigestion mais lorsque le système nerveux fait des siennes et réagit anarchiquement, peu nombreux sont ceux qui pensent que l'alimentation peut  être à l'origine.
 Les docteurs Dewey, Hufeland et surtout le Dr Bertholet dans son ouvrage "retour à la santé  et à la vie saine par le jeune" en ont beaucoup parlé et en sont arrivés à la conclusion que le jeûne était bien la thérapeutique de choix dans la plupart des affections nerveuses.


Citons le Dr Bertholet : "Nous ne comptons plus le nombre de malheureux asthéniques, obsédés, phobiques, agités ou déprimés, loques humaines, proies de la prostration et de l'insomnie chronique que nous avons rapidement soulagés par l'application de cette cure miraculeuse. C'est à cette occasion que nous avons pu porter un prompt secours à quantité de pauvres patients découragés par l'échec de cures médicamenteuses ou alimentaires prétendues fortifiantes".


Et le processus de désintoxication est toujours le même, les médicaments sont éliminés en premier lieu, par tous les émonctoires, par les sécrétions glandulaires et par la peau notamment. On constate souvent des poussées d'urticaire avec plaques rougeâtres qui correspondent à l'expulsion de ces poisons. Et dès que la désintoxication est terminée ces symptômes disparaissent comme par enchantement.


Toujours du Dr Bertholet : "Nous avons vu ainsi s'éliminer de vieux résidus de préparations arsenicales et mercurielles, absorbées 15 ans plus tôt, et qui avaient eu comme effet éloigné de laisser le malade dans un état de prostration inexplicable, en proie à des céphalées dont aucun traitement n'avait pu avoir raison ; Grâce à une série de jeûnes, tous ces symptômes morbides disparurent, permettant la reprise d'une vie supportable et active, ce qui était totalement impossible avant la cure."


Le Dr Hufeland cite dans son "art de prolonger la vie" plusieurs cas remarquables de guérison par le jeûne.


Il s'agit d'un officier français malade depuis longtemps et tombé dans la mélancolie la plus noire. Il avait résolu de mettre fin à ses jours en se laissant mourir de faim ; La bonne idée - Durant les 39 premiers jours il ne prit qu'une petite quantité d'eau pure parfumée avec quelques gouttes d'extrait d'anis ; puis il cessa totalement de boire. Le 46ème jour de son jeûne volontaire il vit un enfant entrer dans sa chambre avec une tartine de beurre ; A ce spectacle, le sentiment de faim naturelle et impérieuse se réveilla à tel point qu'il réclama un potage avec insistance. C'était le retour de la vraie faim physiologique. Et, fait remarquable, pendant toute la durée de son jeûne, cet officier qui avait auparavant des hallucinations et ne voulait pas être appelé par son nom, fut complètement débarrassé de ses troubles psychiques.


Le Dr Dewey cite également une demi douzaine de cas d'épilepsie guéris ou améliorés par la méthode du jeûne.


Il cite entre autres le cas de cette jeune fille Mlle Kuenzel, une jeune personne de 22 ans, atteinte de mélancolie grave et qui avait été traitée dans une maison de santé par un gavage médicamenteux et par la suralimentation intensive.. Lorsqu'elle commença son jeûne, son état général était tel qu'elle pouvait à peine marcher ou même remuer dans son lit. Elle dut le garder jusqu'au 11ème jour ; à partir de ce moment elle commença à se lever et à faire des promenades journalières. Elle atteste avoir fait pendant son jeûne 179kms. "Je ne me sentais aucunement fatiguée, ni affaiblie, mais j'étais plus heureuse et plus gaie chaque jour de mon jeûne, car je sentais en quelque sorte une vie nouvelle se répandre dans tout mon être. Mon esprit devenait plus lucide et toute confusion mentale disparaissait. J'en éprouvais une réelle extase et la vie, au lieu d'un fardeau qu'elle était, me redevenait une vraie joie. J'ai passé une année d'indicibles tortures, produites par le surmenage et par la science des docteurs professeurs. J'étais prés de succomber mais grâce aux enseignements précieux du Dr Dewey je suis maintenant bien portante, forte et joyeuse".

Et personnellement je puis témoigner que lorsqu'on jeûne on est capable de faire de longues randonnées sans fatigue.


Il faut avouer que ces affirmations péremptoires en disent plus long que de longues discussions académiques brillantes en théories scientifiques mais vides de preuves expérimentales.
Et le Dr Dewey fut en butte avec toute la science officielle bien sûr et fut victime d'une impitoyable opposition. "Mes confrères en médecine accueillirent ma méthode comme ils auraient accueilli une épidémie de petite vérole, ou bien une hérésie dont les suites constitueraient un danger social."
Et c'est souvent ainsi tous les jours, au nom de la théorie médicale scientifique, on ne se donne pas la peine de pratiquer des expériences de ce genre. On ne comprend pas et surtout on ne cherche pas à comprendre. Le malade lui-même demande avant tout un remède miracle, celui qui d'un coup de baguette magique, stoppe son mal. Et les médicaments ne manquent pas dans ce domaine qui savent masquer les symptômes, qui abrutissent le malade, mais au moins le patient ne pense plus à son mal, il ne pense plus du tout. Dans un autre contexte on appellerait cela de la drogue, mais dans le notre on appelle cela des médicaments.


Le jeûne délivre ces malades de leur asservissement toxique, leur fait récupérer du coup une santé et une vigueur nouvelle, pour leur plus grand profit et celui de leur entourage. Mais là encore il faut être prêt à participer, ce n'est plus le médecin qui guérit mais le malade lui-même qui agit. C'est déjà beaucoup moins facile. Et beaucoup moins marrant ! Et nous sommes beaucoup moins nombreux à l'avoir expérimenté. C'est tellement plus facile d'avaler des comprimés. Et en plus on nous a toujours dit qu'il fallait se tonifier, prendre des vitamines, manger pour être fort.


Le jeûne pour ces malades que l'on ne sait pas soigner est une formidable thérapeutique même pour les maladies les plus graves. Et le risque est minime car notre médecine officielle ne  soigne aucune maladie du système nerveux donc au pire on ne perd rien. Et si ça peut vous rassurer les plus grands médecins ont approuvé cette thérapeutique et l'ont même pratiquée, les plus grands penseurs, sans parler des ascètes hindoux qui l'ont élevé au stade de la religion. Et si un jour vous essayez de jeûner vous vous rendrez compte des effets fabuleux que vous ressentirez sur votre psychisme, sur votre mental, sur l'ensemble de vos facultés intellectuelles, mémoire, moral, clairvoyance, etc...

 

Source :   http://santenature.over-blog.com/article-21043256.html

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Le jeûne ou semi-jeûne. Une source secrète de pouvoir et de santé.

 

 

Liste des articles par catégorie :


Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

L'esprit du Yoga: 'Un' dans la multiplicité

 

Yoga : Auto-guérison - Développement personnel

 

Amour, puissance et santé : En nous

 

Question santé

 

Chant védique, chant de mantra

 

 

YOGISTE

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

 

Repost 0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 08:38

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                Bienvenue sur Yoga et compagnie                                               

      Timbre posture cobra                        Clic ici pour :  Accueil


                    Clic : Liste de tous les articles et vidéos 


     Clic :  Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

Mode d'emploi Pour votre information, ce site est un 'blog' !!!  C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil'  se trouve maintenant...à la queue !  Et les autres articles se suivent les uns après les autres.  Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien  sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète'  ou  'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage. 

Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters.  

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

A propos de la Vitamine D 

 

Message relayé de  de 'Santé nature innovation' 

 

Je poste cet article ici car, c'est plus ou moins laissé dans l'oubli...

Pour ne pas dire, tout à fait de côté,

par la médecine conventionnelle.

Celle-ci ne s'occupant que des symptômes,

c'est à dire des dégâts....Quand c'est  'trop tard '.

Je trouve cela regrettable

qu'elle n'enseigne pas les moyens efficaces, pourtant connus aujourd'hui,

Pour se maintenir en bonne santé,

pour éviter autant que possible ‘les dégâts’, petits et grands.

  La simple prévention active au quotidien est pourtant si simple !

 

 

La vitamine Du soleil est une de ces choses tellement importante pour la santé !

Votre médecin vous l'a-t-il recommandé ?

Pour vous aider à passer l'hiver confortablement ? 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Qui n'a pas encore pris sa vitamine D ?!

 

 

Au mois de février, les populations de l'hémisphère nord atteignent leur taux le plus bas de vitamine D de l'année, parce que beaucoup de gens ne se sont plus sérieusement exposées au soleil depuis maintenant 5 mois

Plus de 8 Français sur 10 manquent de vitamine D, c'est-à-dire qu'ils ont moins de 30 ng de vitamine D par millilitre de sang. 50 % des Français sont même à moins de 20 ng/mL.

Une étude réalisée en région Rhône-Alpes et en Gironde entre février et avril 2009 auprès de 281 hommes âgés de 19 à 59 ans a trouvé que 94 % d'entre eux manquent de vitamine D, plus d'un sur quatre (27 %) étant même en déficit sévère. Leur taux était inférieur à 12 ng/mL !

En particulier, les personnes de plus de 70 ans synthétisent 4 fois moins de vitamine D qu'une personne jeune, à exposition comparable, à cause du vieillissement de la peau. Une personne âgée sortant peu sera presque automatiquement carencée. De même, les enfants sont très souvent en déficit de vitamine D, parce que trop peu exposés au soleil.

C'est très ennuyeux.

En effet, les déficits en vitamine D sont liés à une grande variété de problèmes de santé :


  • risque de fracture (1) ;

  • risque de certains cancers (2) ;

  • diabète et maladie de Parkinson (3) ;

  • risque de décès précoce (4) ;

  • risque de grippe (5) ;

  • dépression (6).

Tous ces risques peuvent être facilement réduits : il suffirait d'informer la population que chacun doit prendre un peu de vitamine D, sous forme de complément alimentaire (car vous en trouvez très peu naturellement dans votre nourriture, en dehors des poissons gras). Pour moi, il s'agit d'un scandale de santé publique que les autorités restent silencieuses à ce sujet : en informant mieux la population, elles pourraient faire économiser des dizaines de milliards d'euros chaque année aux systèmes de santé, grâce à toutes les maladies qui seraient évitées.

Une telle campagne d'information permettrait surtout d'épargner à des centaines de milliers de personnes des traitements lourds, coûteux, pénibles, quand ils ne sont pas mutilants, pour des maladies qui auraient pu facilement être prévenues grâce à des apports adéquats en vitamine D.

C'est pourquoi, à notre échelle, nous continuons notre grande campagne d'information sur la vitamine D. J'appelle tous les lecteurs responsables de S&N non seulement à se prendre en main eux-mêmes, mais également à en parler à leur entourage en transférant largement ce message, et même à offrir partout autour d'eux de la vitamine D, un cadeau original, pas cher, et franchement utile.

La vitamine D prescrite par les médecins

Beaucoup de médecins aujourd'hui sont conscients du problème et pensent spontanément à prescrire des ampoules de vitamine D à leurs patients.

Généralement, il s'agit cependant d'ampoules de doses massives de 100 000 , 200 000 Unités Internationales (UI) à prendre en une à deux fois.

Il n'est pas certain que ce soit idéal. Ces ampoules sont en fait plutôt conçues comme doses thérapeutiques, c'est à dire à prendre en cas d'urgence, pour faire cesser des symptômes évidents de carence.

Mais cela revient à prendre un mois de soleil en pleine figure en l'espace de quelques minutes.

Non seulement ce n'est pas physiologique, car nous fabriquons un peu de vitamine-D3 chaque fois que nous nous exposons régulièrement au soleil, d'autre part l'organisme peine à utiliser et stoker cette arrivée massive de vitamine D.

Moyens naturels d'avoir le bon niveau de vitamine D

En principe, la vitamine D est fabriquée naturellement par votre corps, sous l'effet des rayons UVB du soleil. Mais encore faudrait-il, pour en avoir assez, que vous vous exposiez tous les jours, y compris le torse, pendant au moins 30 minutes, et ce à la mi-journée.

Pour tous ceux d'entre nous qui vivons dans des régions froides ou pluvieuses, ou qui travaillons dans des bureaux, c'est un défi difficile à relever d'octobre à mars. La prise de compléments est donc utile, et elle pourrait même être systématique chez les personnes de plus de 70 ans, dont la peau absorbe 4 fois moins les UVB que les autres, et qui ne synthétisent presque plus de vitamine D.

Mais même si vous êtes jeune et que vous êtes fortement exposé cet été, il faut savoir que les réserves que vous aviez constituées sont probablement aussi consommées aujourd'hui, 1er février. En effet, votre corps en consomme 5000 UI (unités internationales) par jour, soit près de cinquante fois plus que ce qu'apporte votre alimentation.

Vous ne pouvez malheureusement même pas compter sur les aliments enrichis en vitamine D, y compris le lait : c'est un simple argument marketing pour vous faire acheter, sans réel bienfait pour vous. Les aliments enrichis en vitamine D n'apportent qu'une petite proportion des doses officielles conseillée. En aucun cas ils n’ont d'effet sur les maladies susceptibles d’être améliorées par la vitamine D.

Quelle quantité ?

Vous devez viser un taux de vitamine D dans votre plasma supérieur à 30 ng/mL, le taux optimal se situant entre 30 et 60 ng/mL. (7)

Mais comme vous ne pouvez pas passer votre temps à vous faire des analyses sanguines, vous n'avez pas d'autre choix que de contrôler les quantités de vitamine D que vous absorbez.

Chez l’enfant en période de croissance, y compris l’adolescence, les besoins s’évaluent entre 600 à 1 500 UI par jour. Cette supplémentation devient indispensable – au moins pour la prévention – chez tout le monde (hommes et femmes) après 60 ans, et plus encore après 70 ans. On conseille habituellement 1 000 à 1 500 unités par jour. (8)

Depuis 2007 pour la femme enceinte et allaitantes la société Canadienne recommande un apport oral 2000 UI par jour.

Pour une personne adulte en bonne santé, une dose quotidienne de 600 à 1500 UI d'un complément de vitamine D par jour est conseillée, ce qui ne pose aucun problème si vous achetez un complément correctement dosé.*

A noter par ailleurs que vous n'avez pas de risque d'intoxication à cette dose : selon le spécialiste mondial de la vitamine D, le Professeur Holick, « il faudrait probablement prendre entre 30 000 et 50 0000 UI par jour pendant une très longue période pour risquer d'être intoxiqué.

Quelle forme choisir ?

Il existe plusieurs formes de vitamine D dans le commerce. Mais une seule correspond à la vitamine D naturellement fabriquée par la peau : c'est la vitamine D3, ou cholécalciférol.

Il semble qu'elle possède une activité biologique supérieure car, lorsqu'on en donne à des hommes une dose de 50 000 UI, le taux reste plus élevé dans le sang au bout de trois jours que lorsque ce sont d'autres formes de vitamine D, comme la D2.

Pour faciliter son absorption, vous devez consommer votre vitamine D3 avec de la graisse, donc au milieu d'un repas.

Vous pouvez en trouver en pharmacie, où elle ne coûte que quelques euros, mais il est difficile d'en connaître l'origine, naturelle ou non.

Certains laboratoires de compléments alimentaires naturels vendent la vitamine D3 directement sous forme huileuse et biologique. Je trouve personnellement que c'est le plus pratique :

  • Vous avez un petit flacon spécialement conçu pour être transportable sans risque de se casser, et que vous pouvez avoir en permanence dans le tiroir de votre bureau, votre sac-à-main, ou même votre poche.

  • Un seul flacon dure six mois, soit une saison entière de vitamine D (octobre à mars), pour une personne.

  • Il suffit d'en prendre une à trois gouttes, directement sur la langue, à n'importe quel moment de la journée (cela n'a pas de goût, sauf peut-être un léger goût d'orange).

  • Le flacon est muni d'une pipette qui vous permet de prendre très facilement vos gouttes, sans risque de surdosage.

  • Il n'y a pas à casser d'ampoule, ni à avaler de comprimé ou de gélule indigeste ;

  • Vous n'absorbez pas d'additif douteux ou chimique en même temps que votre vitamine D.

A ma connaissance, deux marques en France commercialisent la vitamine D3 de cette façon : le laboratoire Lescuyer, et le laboratoire D-Plantes.

Point de vue qualité de la vitamine D3, c'est équivalent : il s'agit dans les deux cas d'une forme huileuse de cholécalciférol hautement assimilable. Les flacons contiennent, dans les deux cas, 20mL de vitamine D3.

La différence est que, dans chaque goutte, vous avez 100 UI de vitamine D3 chez Lescuyer contre 400 UI chez D-Plantes.

Pour avoir 1200 UI par jour, vous devez donc prendre 12 gouttes du produit Lescuyer (disponible ici) mais seulement 3 gouttes chez D-Plantes (disponible ici).

Le flacon D-Plantes est plus cher (23 euros contre 16 euros), mais vous n'aurez besoin d'en acheter qu'un seul pour la saison, contre deux dans l'autre cas.

A noter que la vitamine D3 est, expérimentalement, un inhibiteur puissant des tumeurs. Elle peut « ordonner » à des cellules cancéreuses de se comporter à nouveau comme des cellules saines. Elle favorise leur suicide cellulaire et freine leur prolifération. (9)

Mais il existe d'autres formes de vitamine D3 disponibles dans le commerce, comme la vitamine D sous forme de comprimé (par exemple ici), la vitamine D3 Solgar en magasin bio, sous forme de softgels (sortes de gélules), et bien sûr les produits vendus en pharmacie.

C'est à vous de faire le choix.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

PS : A noter qu'en prenant de la vitamine D, vous réduirez votre risque d'attraper la grippe cette année.
Dans l’hémisphère nord, la grippe sévit surtout d’octobre à mars, alors que dans l’hémisphère sud, elle se manifeste d’avril à septembre. Si l’on regarde les données concernant les épidémies de grippe aux États-Unis et en France de 1972 à 2008, on voit que le pic de l’épidémie est intervenu une fois en novembre, 4 fois en décembre, 5 fois en janvier, 12 fois en février et 4 fois en mars.

Ces épidémies coïncident avec les plus bas taux de vitamine D dans la population pendant ces périodes.

La vitamine D est un sujet si important que nous avons publié en novembre dernier un dossier de Santé & Nutrition complet à ce sujet. Vous le recevrez en prime si vous vous abonnez aujourd'hui. Pour vous abonner directement aux dossiers de Santé & Nutrition, rendez-vous ici.

Si vous souhaitez d'abord en savoir plus sur Les Dossiers de Santé & Nutrition, visitez cette page..

Notes

* En France, les autorités ont fixé arbitrairement les AJR (Apports Journaliers Recommandés, à 200 UI par jour, soit 5 microgrammes, mais ce chiffre ne repose sur aucune justification scientifique. Les études réalisées sur la vitamine D montrent un effet préventif à partir d'une dose d'au moins 1000 UI par jour (25 microgrammes).

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer.

Si vous n'êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitement, rendez-vous ici.

******************************

Sources :

  1. Heike A. Prevention of Nonvertebral Fractures With Oral Vitamin D and Dose Dependency. Arch Intern Med. 2009;169(6):551-561.

  2. Cancer Lett 2003 ; 192 : 145-149. J Natl Cancer Inst 2005 ; 97(3) : 199-209.

  3. Sur le diabète : Anastassios G. Pittas, Jason Nelson, Joanna Mitri, William Hillmann, Cheryl Garganta, David Nathan, Frank Hu, Bess Dawson-Hughes ; Vitamin D Status and Progression to Diabetes in Patients at Risk for Diabetes : An Ancillary Analysis in the Diabetes Prevention Program Randomized Controlled Trial. American Diabetes Association, 71st Scientific Sessions.

    Sur la maladie de Parkinson : Marian L. Evatt ; Mahlon R. DeLong ; Meena Kumari ; Peggy Auinger ; Michael P. McDermott ; vin Tangpricha ; High Prevalence of Hypovitaminosis D Status in Patients With Early Parkinson Disease. Arch Neurol, Mar 2011;68:314-319.

  4. Gillie O. Scotland's health deficit : An explanation and a plan. London : Health Research Forum Publishing, 2008.

  5. Urashima M, Segawa T, Okazaki M, Kurihara M, Wada Y, Ida H. Randomized trial of vitamin D supplementation to prevent seasonal influenza A in schoolchildren. Am J Clin Nutr 2010;91:1255-60.

  6. Bertone-Johnson ER, Powers DI, Spangler L, Brunner RL, Michael YL, Larson JC, Millen AE, Bueche MN, Salmoirago-Blotcher E, Liu S, Wassertheil-Smoller S, Ockene JK, Ockene I, Manson JE ; Vitamin D intake from foods and supplements and depressive symptoms in a diverse population of older women. Am J Clin Nutr. 2011 Aug 24.

  7. Taux recommandé par LaNutrition.fr

  8. Actu-match | mardi 31 juillet 2012

  9. Dossier spécial vitamine D, automne 2012, Lanutrition.fr



******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Santé Nature Innovation n’est pas responsable de l’exactitude, de la fiabilité, de l’efficacité, ni de l’utilisation correcte des informations que vous recevez par le biais de nos produits, ou pour des problèmes de santé qui peuvent résulter de programmes de formation, de produits ou événements dont vous pouvez avoir connaissance à travers ce site. L’éditeur n’est pas responsable des erreurs ou omissions. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.
Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit des Nouvelles Publications de la Sant&ecute; Naturelle, SARL au capital de 2000 euros, 6 rue Watteau, 92400 Courbevoie. Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.fr


******************************
 
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Sylvie Simon défend la Liberté spirituelle et thérapeutique

 

Immunité et bactéries. Les conséquences, les solutions.

 

L'éradication de la médecine traditionnelle et naturelle ?

 

Les vaccins sont-ils bienfaisants et utiles ?

 

Ne vous y trompez pas ! De nos jours….Il y a Yoga et Yoga…

 

L'importance fondamentale des 'super-aliments'

pour renforcer le système immunitaire. Même en cas de 'Sida'.

 

 

 

Liste des articles par catégorie :


Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

L'esprit du Yoga: 'Un' dans la multiplicité

 

Yoga : Auto-guérison - Développement personnel

 

Amour, puissance et santé : En nous

 

Question santé

 

Chant védique, chant de mantra


  YOGISTE

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Repost 0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 09:00

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                Bienvenue sur Yoga et compagnie                                               

      Timbre posture cobra                        Clic ici pour :  Accueil


                    Clic : Liste de tous les articles et vidéos 


     Clic :  Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

Mode d'emploi Pour votre information, ce site est un 'blog' !!!  C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil'  se trouve maintenant...à la queue !  Et les autres articles se suivent les uns après les autres.  Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien  sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète'  ou  'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage. 

Pour recevoir la newsletter et/ou la notification de nouveaux articles, 'clic' tout en bas à droite.  

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Superbe action pour la paix par internet, 

 

Om Shanti.


  A diffuser sans modération !

 

 

D-israel-a-l-iran-we-love-you.jpg  

Les images et les photos parlent d'elles-mêmes. 

Elles dynamisent le cœur.


Cette action pourrait-elle changer la face du monde ???


Espérons qu’elle fera une boule neige méga Love….

 

On sait aujourd’hui, que nos croyances créent notre réalité.

 

  Pensons-y.

 

Dans quel monde voulons-nous vivre ? 


Israelis we love youSommes-nous prêt à nous lever et créer notre réalité que nous voulons voir se manifester dans le monde.

   
Notre société valorise à outrance l'intellect....Et dévalorise sans concession les qualités du coeur.  Ne faudrait-il pas  retrouver un équilibre sain entre ces deux fonctions ?  

Se mettre ensemble pour créer la paix est superbe.  

J'espère que ce sont les premières fleurs visibles

d’un éveil tant espéré de l’humanité entière …


Pour quand ????      


Et de quoi s’agit-il ?

 

Une simple action qui démarre un processus extraordinaire pour la paix:

 

Iranians we love you

   L'affiche mis sur une page facebook

par un graphiste Israélien avec message :

 

"IRANIANS,

we will never bomb your country,

WE LOVE YOU"

Enclenche une communication d'amitié mutuelle entre les citoyens des deux pays.

 

 

 


 

 

 

Mon nom est Ronny, je suis âgé de 41 ans. Je suis un père, un enseignant, un concepteur graphique. 

Je suis un citoyen israélien et j'ai besoin de votre aide. 

Dernièrement, dans les nouvelles, nous avons entendu parler d'une guerre à venir alors que nous les gens ordinaires sommes assis à  regarder  cela venir , qui  n'a rien à voir avec nous. 

Le 15 Mars, j'ai posté un poster sur Facebook.Le message était simple. 

Iraniens. Nous vous aimons. Nous ne voulons  jamais bombarder votre pays. 

Dans les 24 heures, des milliers de personnes ont partagé l'affiche sur Facebook, et j'ai commencé à recevoir des messages en provenance d'Iran. 

Le lendemain, nous nous sommes présentés  à la télévision et dans les journaux, ce qui prouve que le message était en déplacement. Rapide. 

S'il vous plaît  aidez-nous  à prévenir cette guerre  par la diffusion de ce message.  Faites vos propres affiches, envoyez ce message à vos amis et partager-le.  

Nous voulons  amasser des fonds  afin de produire plus d'affiches,  pour  maintenir le mouvement  et le faire croître.   merci à vous tous pour votre soutien et votre amour.   Peut-on empêcher cette guerre ?  

ronny edry   (traduction google ) 

 

 

Puis, de l’Iran vers Israël : Pour la paix et la démocratie :

 

 

  

" Nous ne voulons pas de bombe nucléaire.

Nous sommes vos amis.

Nous voulons la démocratie … »

 

Publiée le 20 mars 2012 

(De l'Iran, pour la paix et la démocratie)

" Hey, nous avons un message pour vous!  

Nous, Iraniens, ne veulent pas d'une bombe nucléaire! 

Nous, Iraniens, ne veulent pas la guerre! 

Nous, Iraniens, ne veulent pas d'un régime islamique! 


 Nous, Iraniens, ne veulent pas soutenir les groupes terroristes! 

Nous voulons la démocratie!

Nous voulons la paix! 

Nous voulons le respect!  

Nous voulons la liberté!


 در پی افزایش مناقشات بین ایران و اسرائیل و احتمال برخورد نظامی این دو کشور, مردم اسرائیل با راه اندازی یک کمپین دست دوستی خود را به سوی مردم ایران دراز کرده اند. در این کمپین یاد آوری شده است که مردم اسرائیل با مردم ایران دوست هستند و تمایلی به جنگ با ایرانیان ندارند. ما نیز در پاسخ به این کمپین با راه اندازی یک صفحه فیس بوکی دست دوستی خود را به سوی مردم اسرائیل دراز می کنیم. کمپین "از ایران برای صلح و دموکراسی" می کوشد پیغام دموکراسی خواهی و صلح دوستی مردم ایران و مخالفتشان با ساخت سلاح هسته ای, حمایت از تروریسم و جنگ را به گوش جهانیان برساند.https://www.facebook.com/FromIranForPeaceAndDemocracy:

 

 

Israelis-we-want-peace.jpg

 

 

message-to-pakistan-love.png

 

 

iran-love-israel (1)

برساند

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

 

 

 

 

 


 

  

Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 09:46

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                Bienvenue sur Yoga et compagnie                                               

      Timbre posture cobra                        Clic ici pour :  Accueil


                    Clic : Liste de tous les articles et vidéos 


     Clic :  Yoga à Bruxelles - Proximité Montgomery - 2012-2013 

 

Mode d'emploi Pour votre information, ce site est un 'blog' !!!  C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil'  se trouve maintenant...à la queue !  Et les autres articles se suivent les uns après les autres.  Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien  sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète'  ou  'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage. 

Pour recevoir la newsletter et/ou la notification de nouveaux articles, 'clic' tout en bas à droite.  

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

           Action pour la paix par internet (2)

 

 

love-iran.jpg

 

 

                                 L'Iran et Israël -   

                         Nous vous  aimons 

 


 

Publiée le 23 mars 2012 - 

 

 

Les résidents en Israël sont depuis déjà dix ans préparés pour la guerre avec l'Iran, et ils ont peur.  

La norme sociale de"bons Israéliens" interdit toute sympathie pour le peuple d'Iran.  

Entre les deux pays, il n'ya pas de communication possible ni des relations d'affaires ou touristique. 

 Dans cette atmosphère, tout à coup sorti de nulle part apparu intrépide Ronny Edra - infographie, dont la vision de l'amour entre Israël et l'Iran a pris le monde entier.  

Généraux et militaires israéliens ont un problème. 

 Gagne finalement le désir des gens pour la paix.  Un changement  radical de perspective.   

En ce moment, nous ne savons pas, si cette force du choix de la paix par les citoyen,

sera suffisamment  étendu pour changer les choses..

Ce qui est certain, c'est que les consciences changent comme une trainée de poudre. 

C'est l'espoir que l'individu peut changer le monde pour le mieux.   (Traduction Google)

 

 

Iranians-we-love-you.jpg

 

 

 

"Le cri pour la paix se renforce.

Nous avons besoin de votre soutien pour montrer à nos dirigeants

que ni les Israéliens ni les Iraniens ne veulent la guerre


Rejoignez-nous et partager ces vidéos !  

Mots puissants de Ronny EDRI à l'encontre de la guerre avec l'Iran.

Son message de paix a fait le tour du monde. 

Joignez-vous au combat pour la paix "


Diffusez. Diffusez.   Diffusez.....

 

Par mail, réseaux, sites....

La paix n'en vaut-elle pas la chandelle ?

 

 


 

 

 

 Réflexion faite :

Un nombre de plus en plus grand de citoyens

Du monde entier choisissent la paix

et veulent vivre sincèrement avec un esprit de coopération.


La plupart des dirigeants du monde,

(Une minorité), vivent dans une logique de guerre

 Et de pouvoir sur les autres.

 

Les grandes médias alimentent cette logique de conflit,

 (bien dommage)

Avec toujours les même propos et images de désolation.

On trouve l'écho de la mort dans presque tous leurs titres :

  destruction, attentat, suicide, bras de fer, explosion, mécontentement....

Procès, prison, peur, misères et chimères de malheur.

Pourquoi ne choisissent-ils que ces nouvelles là ???
N'y a-t-il que cela dans le monde ???
 
  Un jour, j’ai choisis de ne plus écouter les nouvelles ‘officielles’.

Une télévision en panne est une bonne occasion pour ne plus en acheter.

  Je m’en suis sentie vraiment bien au quotidien,

Reprenant mon propre pouvoir et ma propre vie en main.

Et gardant une saine distance avec ces nouvelles là.

 

Mon cerveau s’est alors nettoyé

de toutes ces images et ces propos misérables.

Excusez-moi, mais c’est de cela qu’il s’agit !

 

  Une voisine me disait un jour à ce propos,

« N’est-ce pas une façon de ne pas voir la réalité ? »

            Quelle réalité ? Je vous le demande !

Nous savons aujourd'hui,

de par la physique quantique et la psychologie des profondeurs,

que nos croyances, nos pensées et nos sentiments ont un pouvoir énorme.

Elles créent littéralement notre réalité !

Si nous croyons et pensons à la guerre, nous sommes occupés à la faire venir !

Si nous croyons et pensons à la paix, nous sommes occupés à la faire venir !

Quelle réalité choisissez-vous  ?

 

La réalité, dans ma vie,

 C’est que je ne vois pas des gens qui se battent à tous les coins de rues !

Je parle avec des gens, et c’est très sympa !

Je rencontre des enfants merveilleux dans mon travail,

etc…

Tout n'est pas rose,

Mais je ne rencontre pas la violence là où je vais.

Et je pense que pour beaucoup, c’est aussi comme cela.

La réalité, elle est ici et maintenant !

Le réalité fictive, elle, passe souvent sur les écrans.

Il est facile de transformer les images et les propos avec la technologie.

 

Parfois, je lis  en passant,

 les titres des ‘nouvelles’ médiatiques sur google chrome.

Je suis à chaque fois ‘choquée’,

De voir que les mots utiliser sont :

Bras de fer, conflits, sang, prison, procès, accidents….

Je constate  que presque toutes les ‘nouvelles’ officielles tournent autour

de la pulsion de mort, des conflits et de leurs conséquences désastreuses. 

 

Je trouve cela plutôt maladif !

Je l'appellerais volontiers :

"Syndrome obsessionnel de conflit !"

Si maladie il y a ,

Car aujourd'hui tout ce qui n'est pas conforme

à la pensée dominante,

est étiqueté : 'maladie x, y, z' !

Je préfère donc la saine maladie de la vie,

de la paix et de la joie de vivre.

 

N’y a-t-il que de la misère dans le monde ???

Assurément et heureusement, non.

  Vraiment, je préfère m'occuper

de tout ce qui a trait à la pulsion de Vie.

 

Ainsi je me dis que les gens qui regardent les 'JT' tous les jours,

Par la télévision et les journaux,

Sont littéralement abreuvés  de propos de mort.

 N’est-ce pas un lavage de cerveau

qui maintien les auditeurs dans la peur et la misère ?

 

Alors que tant de choses magnifiques se passent dans le monde…

Chaque jour,

  l’amour et la coopération entre les êtres humains,

se déploient  partout, discrètement !

Alors, pourquoi toujours nous ressasser avec cette violence stérile ?

 

 

S.v.p. transmettez la paix.

S. V. P.  Choisissez de vivre la paix.

S.V.P. Croyez à la paix.

S.VP. Pensez à la paix.

S.V.P.  soutenez les actions de paix.

 

Shanti, shalom, peace, paix…..

Pour toi, pour moi et pour tous.


Si je choisis de vivre la paix et l'abondance,

Maintenant,

Que se passe-t-il ?

................

 

 

 Love.  


Je pense que toutes les pensées d’amour, de respect, de soutien

et les actions d’amour et de coopération

que nous vivons et faisons dans notre vie,

aident et portent ce mouvement de paix silencieuse ,

on pourrait même dire de révolution douce et silencieuse !

Une autre façon de vivre la révolution....Des consciences et du monde  !

  Nous sommes tous UN. 


….J’espère qu’un jour (lointain ?!), 

l’amour sera la nouvelle loi,

 la seule loi,

une loi sans administrations et sans restrictions !  

 Une loi en expansion d’amour. 


 

Véronique

 


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

  ressentir la paix est un choix

 

Ecologie intérieure : L'éveil de l'humanité

 

Du pouvoir d'achat au pouvoir de l'être - film

 

Se nourrir de lumière - Isabelle hercelin

 

Lettre à envoyer à un(e) ami(e) cher(e) en détresse, en difficulté, en souffrance... ...

 

Ho'oponopono - Je m'excuse, je t'aime

 

Maladies, douleurs, avez-vous tout essayé ? Vraiment ??

 

 

Liste des articles par catégorie :


Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

L'esprit du Yoga: 'Un' dans la multiplicité

 

Yoga : Auto-guérison - Développement personnel

 

Amour, puissance et santé : En nous

 

Question santé

 

Chant védique, chant de mantra

 

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 10:39

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                Bienvenue sur Yoga et compagnie                                               

      Timbre posture cobra                        Clic ici pour :  Accueil


                    Clic : Liste de tous les articles et vidéos 


     Clic :  Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

Mode d'emploi Pour votre information, ce site est un 'blog' !!!  C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil'  se trouve maintenant...à la queue !  Et les autres articles se suivent les uns après les autres.  Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien  sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète'  ou  'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage. 

Pour recevoir la newsletter et/ou la notification de nouveaux articles, 'clic' tout en bas à droite.  

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Ecologie intérieure : L'éveil de l'humanité

 

Avec  Yann Thibaud

 

 


 

 

Très parlant et stimulant avec des mots clairs :

 

C’est toujours bon de réécouter avec d’autres mots,

ce que l’on sait peut-être déjà,

quelque part, au fond de soi !


Les Yogas Sutras disent que

'l'ignorance est la racine de la souffrance'.

Par ignorance il faut entendre ici,

'ignorer 'qui' je suis'.

Nous sommes 'déjà' ce que nous cherchons

partout autour de nous !

Simplement, nous l'ignorons encore.

La découverte de cela, 

augmente notre confiance en nous et notre force intérieure.

Cela favorise et stimule aussi

notre propre éveil.

C'est dans cet état d'esprit émergeant,

que nous pourrons créer ensemble

le monde dans lequel nous aimerions vivre.

N'est ce pas stimulant ?

 

Pour ma part,

la pratique du Yoga et de la méditation

constituent des outils puissants d'éveil.

Ils m'aident à réveiller la vie en moi .

Encore et encore. Sans fin.

La joie n'a pas de fin !

Je ne m'ennuie jamais.

L'ennui est je pense

un manque de conscience et d'attention.


Dans la pratique du Yoga,

l'attention consciente est la clé.

  Elle ouvre la porte

à la libre circulation de l'énergie en soi.

Dans ce cas,

Comment pourrais-je m'ennuyer ?

 

Véronique


  YOGISTE

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Action pour la paix par internet.

 

Action pour la paix par internet (2)

 

Sylvie Simon défend la Liberté spirituelle et thérapeutique

 

Lumière : Est-il possible de ne vivre que de lumière -

 

Se nourrir de lumière - Isabelle hercelin

 

Quel est le but ultime du Yoga ?

 

Lettre à envoyer à un(e ) ami(e ) cher(e ) en détresse, en difficulté...

 

Voeux 2013.....Pour Yogis apprentis, confirmés et ami(e)s !

 

Yoga : Auto-guérison - Développement personnel

 

L'esprit du Yoga: 'Un' dans la multiplicité

 

Question santé

 

Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry


 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Repost 0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 10:56

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bienvenue sur Yoga et compagnie

Mode d'emploi: Pour votre information, ce site est un 'blog' !!! C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil' se trouve maintenant...à la queue ! Et les autres articles se suivent les uns après les autres. Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète' ou 'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage. Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters. Pour contact : clic colonne de droite, tout en haut à 'contact'.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 

 

 

Lettre à envoyer à un(e ) ami(e )s cher(e )

en détresse, en difficulté, en souffrance ...

 

  L'ami(e) étant un 'autre' soi-même.

Je présume que l'ami(e ) cher(e )

peut aussi être soi-même  ! 

 

 

Chèr(e )  ...........................,


 

Je ressens tout d’abord ta déception et ton désarroi.


Puis-je t’inviter à t’aimer exactement comme tu es en ce moment.


Quelqu’un qui se trouve au milieu d’une tourmente,

où tout semble perdre sens, où règne la lassitude et la souffrance.

 

Je veux te dire que je t’aime comme tu es en cet instant complètement et profondément. 

Ce sont souvent de tels moments qui préparent de grandes mutations vers tous les possibles. 

Il est juste d'envisager d’accepter que quelque chose en moi attire ce genre d’expériences pour me libérer de fardeaux inconscients qui ne semblent plus utiles de porter.


Je sais tout cela peut sembler compliqué et tordu.  

Si l’on envisage ces évènements comme « extérieurs » cela engendre l’impuissance.

On va alors essayer d’argumenter, on va essayer de faire prendre conscience à l’autre,… Beaucoup d’énergie pour quelque chose qui nous est inaccessible, c-à-d,  la profondeur de la vie de l’autre.


Si j’envisage ces évènements comme « intérieurs » avec une source à l’intérieur de moi, tout devient possible, tout est accessible, tout est « nettoyable ».


Je vis ces difficultés car il y a quelque chose en moi qui a envie de se libérer de cela.

Il a alors attiré ces expériences sur mon chemin,  afin de mettre en lumière des mémoires inconscientes qui ont peut-être des origines ancestrales, et de les libérer.


Je suis désolé, je t’aime comme tu es.


En ces moments, le mot d’ordre est se donner beaucoup d’amour et en particulier à l’enfant intérieur qui est blessé, lui donner de l’attention, de la tendresse.

Et lui parler avec beaucoup de compassion.


De tels événements ne peuvent pas être gratuits ou futiles.

Ils sont toujours les prémices de quelque chose qui a envie d’éclore

comme la coquille qui se craquelle pour laisser le poussin émerger.


De tout cœur,                                   colombe entre les mains

 

 

............................................


 

(Jean-Michel – O8/2008)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                                                                           YOGISTE

 

 


Yoga : Auto-guérison - Développement personnel

 

L'esprit du Yoga: 'Un' dans la multiplicité

 

Accueil et liste de tous les articles et vidéos

 

Pratiquer le Yoga à Bruxelles, prox.Montgoméry

 

Question santé

 

apaisement, sérénité, sagesse.

 


 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 


 

 

 

 


 

Repost 0

Présentation

  • : yoga et compagnie
  • yoga et compagnie
  • : Choix d’articles et vidéos qui tournent autour du bien-être du corps, de l’âme et de l’esprit : Esprit du Yoga et art de vivre. Invitation à une réforme personnelle, pour amorcer le changement que tout le monde attend ! C'est maintenant que cela se passe.
  • Contact

Recherche

Liens