Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 18:44

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bienvenue sur Yoga et compagnie
Timbre posture cobra  

 

Mode d'emploi: Pour votre information, ce site est un 'blog' !!! C'est à dire que chaque fois que je poste un nouvel article, il apparait en tête... Donc, 'l'accueil' se trouve maintenant...à la queue ! Et les autres articles se suivent les uns après les autres. Pour accéder à un article précis, il faut aller sur un des liens ci-dessus, ou cliquer sur un lien sur le côté droit, dans 'articles récents' , 'liste complète' ou 'archives' , et choisir ce que vous désirez .... Bon voyage.   Pour contact : clic dans la colonne de droite, tout en haut à 'contact'.  
Pour recevoir la notification de nouveaux articles, 'clic' dans la colonne de droite, tout en bas, sur 'newsletters. 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
 

 

Swami Vivekananda disait au congrès des religions à Chicago, 

Il y a un siècle :  'Réveillez-vous ...!'


Et un dicton de la sagesse Indienne dit :

'C'est lorsqu'on dort

que les voleurs viennent vous dévaliser  ...'

 

°°°°°°°°°°

 

La commission Européenne vote une loi

contre le bien-être  et la liberté alimentaire des citoyens !?  

 

'Le pouvoir'  fait-il tourner la tête ?!


 

 

'Soyons vigilents et éveillés,

 

Etant donné que, 'certains' de nos dirigeants semblent avoir une logique aux antipodes des réels besoins et souhaits des citoyens,

Il me semble important de leurs rappeller nos droits légitimes, droit de  planter et semer les fruits et légumes que nous choisissons, droit de manger tout ce que Mère nature nous donne ;

notre héritage à tous

  Peut-on s'approprier ce bien là !?  La réponse est évidente.


  Devoir rendre des comptes et faire des demandes d'autorisation, (avec redevances, c'est à dire couteux) à la commission Européenne,  n'est ce pas un vol fait à la nature et à ceux qui y vivent ? 


  Ne laissons pas l'interdiction de la C.E. ,

d'utiliser et vendre des semences anciennes',

s'installer définitivement dans nos lois. 

  Ne permettons pas que l'utilisation et la commercialisation des anciennes semences, soit considérée (par la loi) comme étant un acte criminel !  VRAI? FAUX ? Vigilence.

En tous cas, mieux vaut prévenir que guérir.

 

 
Le texte d’ébauche de loi, qui a déjà été amendé plusieurs fois en raison d’une énorme réaction négative de la part des jardiniers, est visible ici.

 

 

 

Exemple de 'dérive' juridique anti-sociale 

avec ce genre de  loi :


L'association Kokopelli envoie  des semences anciennes 'hors frontières', gratuitement,  à des associations en Inde et dans tous les pays en manque de nourriture.  Pourquoi envoyer des semences anciennes ?  Parce que ces semences-là (non OGM) sont naturelles et reproductibles !   Avec les anciennes semences,  ces paysans/agriculteurs ne sont plus  contraints à acheter chaque année des semences non-reproductibles (OGM), vendues par les grands lobbies.  Conflits d'intérêts, diront les intérêts particuliers  !? L’arrogance de l’argent ne tient pas compte des affamés  !  C’est grave.  Nous savons qu'à cause des cultures  OGM, de nombreux paysans/agriculteurs en Inde et ailleurs dans le monde se sont suicidés, car ruinés, à cause de cette corde au cou.... Qu'ils ignoraient possible, bien sûr, lorsqu'ils commençaient à cultiver OGM !  On leurs a mentis.  Est-ce en cultivant et en mangeant OGM qu'on va lutter contre la faim dans le monde ?   A vous d'en juger !   Ainsi,  si cette loi devient effective,  l'association Kokopelli  et les autres amis de la terre,  seront bien mal placés pour continuer leurs activités  pacifiques et sereines. 

Est-ce un crime de produire et vendre des semences anciennes et d'être autonome ? Je vous le demande !


Voici,  ici,  la dernière lettre de Kokopelli (22 Mai 2013) : 

Nouvelles du procès KOKOPELLI c/ GRAINES BAUMAUX :

 

 

Document de Michel Dogna ci-dessous sur les conséquences 

lamentables que ce genre de loi pourraient générer.


 

Lettre ouverte (Pétition) :

L’Arche de Noé et déjà 240 autres organisations de 40 pays européens ont aussi lancé une pétition pour appeler les bureaucrates de Bruxelles à stopper cette folie.

Vous pouvez vous y associer (Anglais)

Signer la lettre ouverte ici, en cliquant sur ce lien

Il suffit de remplir le formulaire, puis,  de confirmer par après, le mail  que vous recevrez, en cliquant sur le lien. 

 

Traduction 'google' en français, de la lettre ouverte ci-dessusIci :  http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-traduction-google-de-la-petition-contre-l-interdiction-d-utiliser-les-semences-anciennes-117967999.html


Faites circuler s.v.p. 

Et ensemble arrêtons ces projets d'interdictions de misère.


 


 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Message relayé :  Document de  Michel Dogna :

 

L'EUROPE vote une loi qui CRIMINALISE le simple fait de posséder, vendre et cultiver dans son jardin DES SEMENCES ANCIENNES.... ?!


On connaît les ennuis que rencontrent les entreprises et associations qui proposent à la vente des semences anciennes.  La récente confirmation, par la Cour européenne de justice, de l’enregistrement obligatoire de toutes les semences au catalogie officiel , (qui met l'association Kokopelli http://www.kokopelli-be.com/ 

dans une situation très délicate ) n'en est que la énième preuve. 


  Mais cela ne suffit pas aux cols blancs qui dirigent l'Union Européenne.

 

Une nouvelle loi proposée par la Commission européenne (qui n’a été élue par personne, rappelons-le), vise maintenant à rendre illégal le fait de « cultiver, reproduire ou faire commerce »  toutes semences de légumes n’ayant pas été « testées, approuvées et acceptées » par la nouvelle paperasserie européenne qui a pour nom « Agence pour l’UE sur la diversité des plantes ». 


On l’appelle la « loi sur les matériaux de reproduction des plantes » et son but est de rendre virtuellement responsable le gouvernement de toutes les plantes et semences.


Les jardiniers amateurs qui cultivent leurs propres plantes à partir de semences non-répertoriées seraient considérés comme des criminels en vertu de cette loi.

Ben Gabel, directeur du Catalogue des semences naturelles qui cultive des légumes anciens écrit :


« Cette loi stoppera immédiatement le développement professionnel des variétés de légumes pour les jardiniers amateurs, les producteurs bio, et les petits maraîchers …. Les jardiniers amateurs ont des besoins réellement différents – par exemple ils jardinent manuellement, n’ont pas de machines et ne peuvent ou ne veulent utiliser des pulvérisations chimiques. Il n’y a pas de moyen pour enregistrer les variétés qui conviennent à un usage domestique car elles ne répondent pas à des critères stricts de l’Agence pour la diversité des plantes, qui ne s’occupe que d’approuver le genre de semence utilisé par les agriculteurs industriels. »


Virtuellement toutes les plantes, légumes, graines et jardiniers seront finalement enregistrés par le gouvernement.


En vertu du paragraphe IV de la loi proposée par l’UE sur l’enregistrement des variétés dans des registres nationaux et de l’Union :

  • Les variétés, dans le but de les rendre disponibles sur le marché à travers l’Union, seront incluses dans un registre national ou dans un registre de l’Union via une procédure d’application directe par le CPVO (Community Plant Variety Office, Bureau de la communauté pour la diversité des plantes).
  • Les jardiniers doivent aussi payer une redevance à la bureaucratie de l’UE pour l’enregistrement de leurs semences.

D’après le texte de loi proposé, les autorités compétentes et le CPVO prélèveraient une redevance pour le traitement des demandes, l’examen formel et technique comprenant des audits, la dénomination des variétés et la maintenance des variétés pour chaque année pendant la durée de l’enregistrement.


Bien que cette loi ne soit censée viser au début que les jardiniers professionnels, elle constitue un précédent pour poursuivre tôt ou tard les jardiniers amateurs et exiger qu’ils respectent ces mêmes stupides règlements.

Une bureaucratie qui devient folle

Ben Gabel dit « Tout ce que fait cette nouvelle loi est de créer une tonne de fonctionnaires civils dans l’UE payés à déplacer des montagnes de papiers toute la journée, tout en supprimant un approvisionnement en semences aux jardiniers amateurs et en interférant avec les droits des agriculteurs de cultiver ce qu’ils souhaitent. Il est aussi très ennuyeux qu’ils se soient arrogés le pouvoir de réglementer et donner une autorisation dans l’avenir pour toutes les espèces de plantes – pas juste les plantes agricoles, mais les herbes, les tourbes, les fleurs, la totalité – sans avoir à le rapporter au Conseil pour être voté. »


Comme on peut le soupçonner, cette idée est la « solution finale » de Monsanto, DuPont et autres corporations de semenciers qui ont depuis longtemps admis que leur but est de dominer complètement toutes les semences et cultures de la planète.


En criminalisant la culture privée de légumes – transformant ainsi les jardiniers en criminels – les bureaucrates de l’UE peuvent enfin céder le total contrôle de l’approvisionnement alimentaire à de puissantes corporations comme Monsanto.


La plupart des semences de variétés anciennes deviendront criminelles


Cela veut dire que le fait de sauvegarder des graines d’une génération pour les ressemer l’année suivante – base d’un mode de vie durable – deviendra un acte criminel.

 

De plus, comme l’explique Gabel, cette loi « tuera efficacement l’utilisation des graines pour les jardins privés de l’UE ».


C’est le souhait (caché) ultime de tous les gouvernements, bien sûr : criminaliser toute  action en vue d’une autonomie et rendre la population complètement dépendante des monopoles des corporations pour sa survie.

 

C’est vrai aussi bien aux USA que dans l’UE. Voilà ce que font les gouvernements ? : ils prennent le contrôle, un secteur à la fois, année après année, jusqu’à ce que vous finissiez par vivre en esclave sous un régime dictatorial mondial ?  

 

 

Pétition : 


L’Arche de Noé et 240 autres organisations de 40 pays européens ont aussi lancé une pétition pour appeler les bureaucrates de Bruxelles à stopper cette folie. Vous pouvez vous y associer en cliquant sur ce lien


Mike Adams conclut : « Les graines sont sur le point de devenir un produit de contrebande. Quiconque cultive sa propre nourriture est sur le point d’être ciblé comme criminel. Les gouvernements du monde, conspirant avec des corporations comme Monsanto, ne veulent pas qu’un individu soit capable de faire pousser sa propre nourriture. »

 

Source :

Alternativesante.fr 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 
 

  Préservons la biodiversité et veillons à la 'libération' des semences.

 

L'association Kokopelli écrit....

 

Les moissons du futur - film de Marie Monique Robin

 

Ogm : La science contre la démocratie

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
     
 -    
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
__________________________________________________________________________
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : yoga et compagnie
  • yoga et compagnie
  • : Choix d’articles et vidéos qui tournent autour du bien-être du corps, de l’âme et de l’esprit : Esprit du Yoga et art de vivre. Invitation à une réforme personnelle, pour amorcer le changement que tout le monde attend ! C'est maintenant que cela se passe.
  • Contact

Recherche

Liens